04 septembre 2022

à l'isolement

Quand j’en ai parlé à Guillaume, mon pharmacien préféré, l’autre jour, il a souri. Il m’a même dit que je faisais partie des rares à ne jamais l’avoir attrapée, la Covid. Peut-être même que j’étais le seul, en France. Et ça m’a fait rosir de plaisir car j’aime bien être le seul, l’unique. Celui qu’on ne peut pas faire autrement que le distinguer. Être sur la plus haute marche du podium. Mais outre la gloire que j’aurais pu en tirer, si j’avais été vaniteux, je n’y ai rien gagné et ça tombe bien parce que je ne suis pas quelqu’un de... [Lire la suite]

30 juin 2022

ce cher vieil Émile (6)

J’ai parlé de Zola en début de mois et je vais clôturer ce mois de juin avec lui. Depuis Une page d’amour, qui fut un peu douloureuse pour moi, j’ai relu Nana, Pot-Bouille, Au bonheur des Dames et La joie de vivre. Comme je suis dans les Rougon-Macquart non-stop depuis début avril, je dois dire que le début de La joie de vivre a été un peu laborieux, pour moi. Parce que c’est loin d’être un roman léger vu que contrairement à son titre, il y est surtout question du mal de vivre. Des difficultés à entrer dans ce roman plutôt mal connu,... [Lire la suite]
06 février 2022

à supposer (contrainte oulipienne)

À supposer qu’on me demande quel est mon poète préféré, j’aurais beaucoup de mal à dire vers qui de Jacques Prévert et Stéphane Mallarmé penchent mon cœur et mon esprit et c’est aussi tellement réducteur de ne pas pouvoir citer d’autres auteurs qui m’ont charmé, enthousiasmé voire bouleversé que j’aimerais mieux qu’on ne me pose pas la question ou alors, ou alors qu’on me demande quels sont les poètes que je préfère qui peuvent monter sur un podium de dix places, par exemple mais ça, ça n’existe pas, un podium de dix places et moi,... [Lire la suite]
04 décembre 2021

et le gagnant est

Contre toute attente, je viens d’apprendre que mon blog avait gagné trois Bloggy Awards. Je ne savais même pas que j’étais en lice pour obtenir un prix. Pensez donc, j’écris dans mon coin pour une poignée de lecteurs et trices et je ne fais pas beaucoup de bruit. Un peu comme si j’écrivais en silence ou dans un certain vide. En tout cas, sachez que j’ai obtenu le deuxième prix du blog avec le plus de mauvaise foi. Ça m’étonne car moi, la mauvaise foi, j’en suis totalement incapable mais bon, si ça me rapporte quelque chose, je veux... [Lire la suite]
19 mars 2018

préavis de grève

Et si, lui aussi, il avait décidé de déposer un préavis de grève ? C’est vrai, ça, avec la grande journée nationale de jeudi plus toutes celles qui vont suivre ponctuellement, comme celles de la SNCF, on peut s’attendre à tout même au pire. Oui, enfin, même au pire, c’est une vue de l’esprit car le pire est peut-être déjà là. Le ver est probablement déjà dans le fruit. Mais il y en a tant qui semblent aimer ça. Sauf que pas moi. Non, pas moi. Je ne fais pas partie de ces nantis, de ces privilégiés qui peuvent abuser du droit de... [Lire la suite]
29 juin 2016

quelques photos collées

Avec un déménagement, même si le mien tarde vraiment à venir, ce qui est bien, c’est qu’on peut vraiment en profiter pour faire du vide dans sa vie. Du vide en ce qui concerne les objets car le vide en ce qui concerne les gens, c’est encore autre chose. Ça se fera dans un second temps. J’ai déjà commencé une liste. Bon, puisque vous insistez, je vais commencer par celle-ci avant de parler des objets que j’ai triés hier. Alors, dans ma liste de gens que je ne veux plus voir après mon déménagement (que j’espère maintenant vraiment avant... [Lire la suite]

24 janvier 2016

bé, ba, bu, bo, bi

Ça n’a pas été aussi simple que ça que de définir l’ordre car écrire ba, be, bi, bo, bu, comme celui dans lequel on récite toujours les voyelles, Ça ne me convenait pas. Ça n’allait pas dans le sens de ce que je voulais écrire aujourd’hui. Là, ça me va très bien, c’est très réfléchi et vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite. Mais avant tout, j’aimerais bien digresser un peu malgré la résolution que j’ai prise en début d’année car si je ne le fais pas, je vais refouler et après, soit j’aurais mal à la tête, soit je vais... [Lire la suite]
17 juin 2014

on achève bien les chevaux vapeur

Je suis un cheval vapeur et j’en suis presque à me dire que je vais peut-être demander à ce qu’on m’achève. Je comptais me reposer un peu, hier après-midi mais non, être un jeune marié un peu avancé en âge, ça n’est pas très facile à vivre sans être fatigué. Et il a bien fallu s’occuper de la reprise des meubles, de la vaisselle et des trois frigos sinon rien même si, au bout du compte, ça a surtout été deux frigos en état de marche plutôt qu’autre chose. Le troisième, il était un peu comme je suis moi, depuis deux jours. Je fais les... [Lire la suite]
29 mai 2014

moi, je dis : escalade

Moi, je dis : escalade. Parce que c’est le jour ou jamais. Le jour où on peut tout monter. Où toute escalade est de bon ton. Un jour où on a le droit de se lever un peu plus tard que les autres jours. Et pour moi, c’est une matinée à 50% de matières grasses parce que j’ai pu (malgré tout) tenir jusqu’à sept heures pour sortir de mon lit comme une rivière en crue : presque brutalement et avec la tête un peu douloureuse. Parce que j’ai changé mes habitudes et au lieu de me lever à 4h20 pour aller travailler, mes neurones n’ont... [Lire la suite]
31 mars 2014

en jachère ?

La semaine prochaine, lundi prochain, et même dès dimanche prochain tard le soir, je serai à Barcelone pour cinq jours histoire de fuir la routine traminot, boulot et dodo sans oublier les travaux  pour la réfection de la chambre. Je prends ma première semaine de vacances depuis septembre dernier. Autant vous dire que j’ai l’impression que je n’en ai pas pris depuis des années, des siècles et même des éternités et je peux vous confirmer, ce matin, qu’une éternité, c’est long, alors des éternités, je ne vous dis pas. Je sais, je... [Lire la suite]