14 septembre 2019

plan cul ou cours de gym ?

L’autre jour, je suis retourné à la salle de gym car j’avais rendez-vous avec mon coach. Nous avons fait un plan cul que j’ai trouvé un peu plus difficile que d’habitude et quand j’en ai parlé autour de moi, la réaction a été unanime : « Un plan cul avec ton coach ? Tu es sûr ? » Ben oui, quand même, je sais reconnaître un plan cul d’autre chose. Je sais bien que je fais toujours tout trop vite mais je sais encore ce que je fais. Et si parfois, je peux être étourdi, là, en l’occurrence, je sais très bien où... [Lire la suite]

21 juillet 2019

Nora va aux camions (le lancement)

Ça, c’est ce qu’on appelle un lancement. C’est la première phrase du texte écrit uniquement avec des lettres qui ne dépassent pas les frontières des lignes d’un cahier à carreaux. Avec des lettres qui ne dépassent pas les bornes. La syntaxe n’est pas extraordinaire car on ne doit surtout pas dire qu’on va aux camions mais qu’on va chez les camions. C’est comme pour quand on va au docteur. Ça dépend si on y va pour une consultation médicale (on va alors chez le docteur) ou pour un plan cul (on va au docteur) mais moi, mardi après-midi,... [Lire la suite]
14 avril 2017

je m’emballe ou c’est pour consommer tout de suite ?

Hop là ! Il me semble bien que je me suis laissé emporter dans mon élan, hier. Je me suis peut-être un peu emballé. Parce que j’ai oublié de préciser deux ou trois choses importantes, dans mon annonce de rencontre. Et ce sont justement ces deux ou trois choses-là qui vont faire la différence. D’abord, il faut savoir que si j’ai le choix, je préfère dormir les volets ouverts mais je peux quand même dormir dans le noir. En réalité, je peux m’écrouler n’importe où. Mon problème, c’est quand je me réveille la nuit que ça me coupe... [Lire la suite]
09 juin 2015

du cinq au sept

Ce matin, alors que la ville n’était même pas encore tout à fait réveillée, je suis sorti pour prendre le seul quotidien gratuit de ce mardi (où sont les autres ?) et prendre mon pain puisque la boulangerie du coin de la rue, en face de chez moi venait juste d’ouvrir. Il faisait beau et bon. Du soleil mais pas trop chaud. Et j’aime ces moments où la ville est encore calme, à peine encore un peu souillée de certains noctambules et où le bruit semble ne pas encore avoir eu de prise dans les rues. Ceux qui ne se lèvent jamais de... [Lire la suite]