16 mai 2019

trente minutes au milieu de ceux qui travaillent

Il est 8h10, je suis rentré chez moi il y a moins de dix minutes. J’en étais parti il y a moins d’une heure. Comme chaque matin, je suis allé prendre le tram jusqu’aux Quinconces et je suis revenu chez moi, directement, dans le sens inverse, pour une fois, a contrario des jours précédents où j’ai pris un autre tram jusqu’à la place Paul Doumer pour y attraper le bus n°4 qui me déposerait vers chez moi mais de l’autre côté, celui de la boulangerie où j’ai mes habitudes. Car chaque matin, du lundi au vendredi, je vais chercher nos... [Lire la suite]

05 mai 2019

soirée arrosée, nuit agitée ?

Avec modération qu’on n’arrête pas de nous dire. Oui, avec modération mais en bonne compagnie. Cette soirée a vraiment été très sympa même si nous n’étions pas si nombreux que ça (je n’aurais donc pas plus que quelques admirateurs, à peine deux poignées ?), à la limite, ce n’est ni grave, ni important car l’essentiel, outre que c’est le fait de participer, c’est que ceux qui étaient là faisaient partie de ceux qui m’importaient le plus. Comme je l’ai dit dans mon discours, merci à ceux qui sont venus d’avoir été là et surtout,... [Lire la suite]
24 mars 2019

testimonialement

Avec l’arrivée de mon départ (!!!), j’ai reçu des témoignages et des messages de sympathie dont certains étaient très inattendus et donc, m’ont particulièrement touché puisque justement, je ne les ai pas vus venir. Entre certains collègues qui ne sont pas sur Bordeaux mais sur La Rochelle, depuis que le siège social a déménagé, certains clients et des gens un peu plus célèbres, je croule sous les petits ou grands mots qui me vont droit au cœur. J’ai toujours été quelqu’un qui avait besoin qu’on l’aime mais aussi qui avait besoin de... [Lire la suite]
09 mars 2019

toute première fois, tou-toute première fois

Ce soir, ce sera ma première fois. Je vous le jure. Même si ça peut paraître faux, je vous jure que c’est absolument, totalement, intégralement vrai. Je n’ai pas à m’en cacher, d’abord, il faut bien une première fois et ensuite, on peut la vivre quand on veut et quand on peut, cette première fois. On n’est pas obligé de faire comme tout le monde. Moi, j’aurai attendu d’être dans ma soixantième année pour que ça arrive et ça m’a pris comme ça, soudainement, avant-hier, alors que je me demandais ce que je pourrais faire samedi pour... [Lire la suite]
25 février 2019

comme une rupture amoureuse

Ce matin, ce fut comme une claque dans la figure, une claque bien sentie et pas seulement dans l’idée. Quand il m’a annoncé ce qu’il avait à me dire, j’avoue que je m’en suis douté avant même qu’il n’aille plus loin. Dès qu’il m’a dit : « Stéphane, j’ai quelque chose à vous dire et ça ne va pas vous faire plaisir… », j’ai su de quoi il était question. Effectivement, ça ne m’a pas fait plaisir et il avait l’air sincèrement désolé même si au fond de lui, c’est un mal pour un  bien. De toute façon, il faut savoir... [Lire la suite]
20 février 2019

ça pousse, ça pousse

Ce que j’aime bien entre autres, dans le mois de février, c’est de découvrir que mes plantations de l’automne commencent à pointer le bout de leur nez. Les tulipes semblent vouloir sortir de la léthargie dans laquelle elles étaient plongées depuis toujours et justement, je pense que là, elles en avaient ras le bulbe et n’aspirent plus qu’à une chose : terminer leur croissance et pouvoir enfin vivre à l’air libre et voler de leurs propres pétales. Moi aussi, je les attends avec impatience, ce sont mes fleurs préférées avec les... [Lire la suite]

24 janvier 2019

Nomique ou Entérite ?

Moi, à choisir, évidemment que je prends la Nomique. D’abord, parce que c’est l’anagramme de Monique et que Monique, c’est ma mère. Ensuite parce que Entérite, ce n’est l’anagramme de rien. Si, pardon, au temps pour moi, Entérite, c’est l’anagramme total de plein de mots : éternité (je m’en fous, même sur un plateau avec 1 million d’euros, je ne signerais pas pour y avoir droit) ; reinette (pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge – j’ai largement passé l’âge) et reteinte (sachez que la couleur de mes cheveux blancs... [Lire la suite]
29 octobre 2018

chronique d’un plaisir annoncé

Il ne faut pas croire que je ne vis que dans la contrainte et dans la discipline. Bien sûr que j’aime me lever tôt (contrairement aux chiens qui n’aiment pas trop le véto…) Oui, j’aime me lever de bonne heure tout comme j’aime me coucher de bonne heure, sauf exceptions (des sorties au spectacle, un dîner ici ou chez des amis…) parce que c’est mon rythme naturel. Je suis né aux alentours de sept heures, un matin de fin 1959, je m’en souviens très bien, d’autres avaient encore envie de dormir mais moi, j’avais déjà envie de sortir et de... [Lire la suite]
13 septembre 2018

faire semblant d'attendre

Il y a pile une semaine, déjà, j’étais au boulot et j’attendais. J’attendais que mes deux collègues en charge de ça viennent m’aider pour résoudre les écarts de stocks de la nuit qui venait de passer. Et je passais mon temps à attendre car ils ont naturellement donné la priorité aux clients qui appelaient. Et moi, pendant un peu plus de deux heures, je n’ai rien eu d’autre à faire qu’attendre. Non pas que ça me fasse plaisir, de rester ainsi, sans rien faire ou presque mais bon… Non, dans ces cas-là, je ne reste jamais à rien faire.... [Lire la suite]
05 septembre 2018

férocorrompu

Non, ce mot n’existe pas mais je m’en fous un peu car là, ce qui compte, c’est que je me sens fourbu, flapi, esquinté et tout un tas d’autres synonymes pour exprimer une fatigue physique intense. Encore une fois, j’aurais dû envoyer Chouchou à ma place, pour le cours avec le coach car encore une fois, il a dû me prendre pour lui et m’a fait subir un cours qui était largement trop fort pour moi. La preuve, j’ai commencé d’avoir mal partout dès la fin de la deuxième série du premier exercice. Et là, j’ai eu la nouvelle confirmation de... [Lire la suite]