14 avril 2020

Arielle et moi (billet non garanti sans coronavirus)

Tiens, Stéphane, on n’a qu’à aller par-là, dans les vieilles ruelles, il y aura peut-être moins de monde qu’ici, on est trop proche de la mer, là, je trouve et ça attire la foule. Bon, il doit avoir raison, lui. Sauf que même s’il a raison, lui, là, je ne sais pas ce que je fais ici, avec lui. En plus, je ne sais même pas qui il est, je ne l’avais jamais vu avant qu’on se retrouve, là. Mais on est où, d’abord ? C’est drôle, au bout, là-bas, il y a un remblai, comme aux Sables d’Olonne mais on n’est pas aux Sables, non, sinon, je... [Lire la suite]

30 mars 2020

gâcher mon confinement (billet non garanti sans coronavirus)

En réalité, je viens de comprendre que pire que le confinement, comme situation, il y a celles et ceux qui viennent vous le gâcher. Bon, déjà, même si je dois reconnaître que ce mode de vie en position recluse à 80% de mon temps me conviendrait presque parce que, après tout, ce n’est pas si désagréable que ça de rester un peu chez soi surtout si on n’a pas de problème de santé majeur (ou de problème majeur de santé ?), je dois également dire que j’ai un peu hâte de retrouver certaines bonnes vieilles habitudes : aller... [Lire la suite]
15 juin 2016

avec modération

Il en est des gens, comme des fruits, des légumes et des boissons alcoolisées. Certains sont bons pour notre équilibre et d’autres, sont à bannir de nos relations. Je vais prendre un exemple au hasard. Tiens, moi, puisque je suis là, juste là. Ce n’est pas la peine d’aller chercher plus loin ce que j’ai sous la main. Attention, je n’ai pas dit « dans la main !... » Donc, en ce qui me concerne, est-ce que je peux faire le point sur mes relations pour voir si je suis cohérent avec la phrase de l’introduction de ce... [Lire la suite]
28 février 2014

la fonction crée

À cœur vaillant, rien d’impossible, c’est pourquoi je suis d’accord avec celui qui l’a dit : la fonction crée l’organe. À moins que cela ne soit : l’organe crée la fonction ? Tout d’un coup, comme je suis un peu patraque, j’ai un doute. Et quand un doute m’habite, je préfère la fermer plutôt qu’affirmer. Et aujourd’hui, sera un jour de doutes. Un jour douloureux car dans le doute, je m’abstiens et dans l’abstinence, je souffre. Je suis le martyre de mes propres doutes. Du coup, à cause de cette nuit, je ne suis pas... [Lire la suite]