31 mai 2021

le 22 juin 2021

Dans exactement 23 jours, ça va être une date importante, surtout pour moi et un peu pour le président. Quand on est mariés, ce n’est pas seulement pour le pire mais aussi pour le meilleur. Et ce qui va se passer, le 22 juin prochain, c’est à l’opposé du pire mais ce n’est pas le meilleur non plus, non, c’est juste quelque chose de joyeux. Pour lui, c’est son anniversaire et je crois bien que malgré le plaisir qu’on peut ressentir quand quelqu’un vous le souhaite bon, il n’en reste pas moins que ce n’est pas qu’une année de... [Lire la suite]

22 mars 2021

comme Jean Marais vieux

Oui, j’y ai beaucoup repensé à ce que je t’ai dit au sujet de comment je pourrais être dans dix ans. C’est difficile de se projeter dans le temps, surtout quand on a dépassé l’âge de la vie active car plus ça va, moins ça va aller, en toute logique, à de rares exceptions près. Et donc, j’ai continué d’essayer de me voir dans le temps, à 71 ans passés. Est-ce que mon arthrose sera devenue si difficile à supporter que je ne pourrai plus bouger de mon fauteuil, ce qui aggraverait encore mon cas car avec ça, moins on bouge, pire c’est. Il... [Lire la suite]
30 janvier 2021

on peut encore faire un échange ?

Franchement ? Ce début d’année n’a pas été terrible, pour moi. Je peux même affirmer qu’il est sans doute le pire début d’année que je n’ai jamais vécu. Pire que 2020, c’est dire ! Oui, parce que, en 2020, à la même époque, on était encore dans cette espèce de routine insouciante où on ne se posait aucune question existentielle, où on n’avait peur de rien ou presque, où on pouvait encore faire des bises aux autres quand on les croisait, etc… Mais cette année, franchement, on ne peut pas dire que c’est génial. Ce n’est même... [Lire la suite]
30 juin 2020

mon premier (vrai) haïku

Ce week-end, j’ai composé mon premier vrai haïku. Depuis le temps que j’en avais envie, je m’y suis enfin mis et si le résultat n’est pas tout à fait à la hauteur de mes souhaits et de mes exigences, je dois reconnaître que ça aurait pu être bien pire. Le problème, ce sont les contraintes et même si j’aime ça (je suis un masochiste de la langue française), ça reste très difficile quand on veut respecter les règles de base. Composer un haïku, c’est déjà n’écrire que trois vers de respectivement 5, 7 et 5 syllabes, 17 en tout. Pas une... [Lire la suite]
09 juin 2020

le pire du pire

Je crois qu’en ce moment, il y a deux sociétés que j’ai en ligne de mire pour leur opacité, leur mauvaise foi, leur incompétence et j’en passe et pas des moindres. Deux sociétés avec lesquelles j’ai affaire plus ou moins régulièrement. La première, tous les jours ouvrés et la seconde, une fois en 2019 et plein de fois depuis trois semaines. Alors, une fois n’est pas coutume, je vais râler et régler mes comptes. Ça me soulagera peut-être parce que là, j’en ai assez mais à un point que franchement, si je m’écoutais, je les… je leur… ils... [Lire la suite]
07 juin 2020

et c’est non négociable

Bon, il faut que je te dise que j’ai peur. Depuis que je te connais, j’ai peur et là, aucun médicament ne peut rien pour moi. J’ai peur parce que mes sentiments pour toi sont si forts que ça me donne des frissons et ça me fait imaginer le pire. Au point que parfois, je me dis qu’il aurait mieux valu que je ne te rencontre jamais car au moins, je n’aurais pas connu les affres de ces tourments inutiles mais incontournables. Involontaires mais néanmoins nécessaires. Inutiles et nécessaires ? Oui, je saute de paradoxe en paradoxe... [Lire la suite]

14 avril 2020

Arielle et moi (billet non garanti sans coronavirus)

Tiens, Stéphane, on n’a qu’à aller par-là, dans les vieilles ruelles, il y aura peut-être moins de monde qu’ici, on est trop proche de la mer, là, je trouve et ça attire la foule. Bon, il doit avoir raison, lui. Sauf que même s’il a raison, lui, là, je ne sais pas ce que je fais ici, avec lui. En plus, je ne sais même pas qui il est, je ne l’avais jamais vu avant qu’on se retrouve, là. Mais on est où, d’abord ? C’est drôle, au bout, là-bas, il y a un remblai, comme aux Sables d’Olonne mais on n’est pas aux Sables, non, sinon, je... [Lire la suite]
30 mars 2020

gâcher mon confinement (billet non garanti sans coronavirus)

En réalité, je viens de comprendre que pire que le confinement, comme situation, il y a celles et ceux qui viennent vous le gâcher. Bon, déjà, même si je dois reconnaître que ce mode de vie en position recluse à 80% de mon temps me conviendrait presque parce que, après tout, ce n’est pas si désagréable que ça de rester un peu chez soi surtout si on n’a pas de problème de santé majeur (ou de problème majeur de santé ?), je dois également dire que j’ai un peu hâte de retrouver certaines bonnes vieilles habitudes : aller... [Lire la suite]
15 juin 2016

avec modération

Il en est des gens, comme des fruits, des légumes et des boissons alcoolisées. Certains sont bons pour notre équilibre et d’autres, sont à bannir de nos relations. Je vais prendre un exemple au hasard. Tiens, moi, puisque je suis là, juste là. Ce n’est pas la peine d’aller chercher plus loin ce que j’ai sous la main. Attention, je n’ai pas dit « dans la main !... » Donc, en ce qui me concerne, est-ce que je peux faire le point sur mes relations pour voir si je suis cohérent avec la phrase de l’introduction de ce... [Lire la suite]
28 février 2014

la fonction crée

À cœur vaillant, rien d’impossible, c’est pourquoi je suis d’accord avec celui qui l’a dit : la fonction crée l’organe. À moins que cela ne soit : l’organe crée la fonction ? Tout d’un coup, comme je suis un peu patraque, j’ai un doute. Et quand un doute m’habite, je préfère la fermer plutôt qu’affirmer. Et aujourd’hui, sera un jour de doutes. Un jour douloureux car dans le doute, je m’abstiens et dans l’abstinence, je souffre. Je suis le martyre de mes propres doutes. Du coup, à cause de cette nuit, je ne suis pas... [Lire la suite]