29 septembre 2017

la rangée 13 ou la rangée 14 ?

Le vendredi, quand je débauche, entre 11 et 11h30, je file directement au centre commercial du Lac pour y faire mes courses de base en prévision du week-end. Pour tout ce qui est des végétaux (fruits et légumes, je vais au marché de la place Pey Berland, le dimanche matin…) Aujourd’hui, je n’ai pas dérogé à la règle et quand je suis arrivé au parking, j’ai choisi d’aller chercher une place de stationnement à proximité de l’entrée la plus centrale du centre. Et j’ai été un peu surpris de voir qu’il y avait plus de monde que d’habitude.... [Lire la suite]

20 août 2017

pas là, mais t'es où ?

Il n’est pas impossible que certains de mes rares lecteurs se retrouvent avec cette phrase en tête pendant plusieurs heures si ce ne sont pas plusieurs jours de suite. Cette chanson est de celles qui vous restent dans les neurones à un point qu’il y a toujours un moment où on a envie de se barrer en claquant la porte pour aller voir si l’herbe n’est pas plus verte chez les voisins voire encore plus loin. On est aventurier ou on ne l’est pas. Moi, j’ai choisi mon camp depuis longtemps : je suis un aventurier casanier. Je ne vais... [Lire la suite]
08 avril 2017

les pieds dans le plat

Tout à l’heure, après avoir planté quelques nouvelles fleurs dans les grands bacs et remis des persils plat et frisé dans potager suspendu, nous avons sorti la table et les fauteuils de jardin de sous leur bâche et nous nous sommes, je me suis un peu salopé les mains et les ongles. Parce que tripoter la terre à mains nues, c’est peut-être bien comme contact mais après, sous les ongles, je ne vous dis pas. Alors, comme je devais prendre une douche, j’y suis allé et je me suis même lavé les cheveux et comme ces derniers ont tendance à... [Lire la suite]
17 mars 2016

blanc, jaune et poreux

En moyenne, un œuf ça pèse 60 grammes. Ça n’est pas grand-chose mais c’est déjà ça. On peut s’en faire traiter de tête, de crâne et marcher dessus mais ce n’est pas du tout conseillé car sinon, ça se casse et on n’a pas l’air malin, ensuite. Parce que, quand on le fait volontairement, au-dessus d’un saladier ou d’un bol, on peut toujours le battre mais quand on marche dessus, il est foutu. Et quand il est foutu, on ne peut plus rien en faire. Donc, on évite de poser ses pieds dessus. Encore mieux, on évite tout simplement d’en poser... [Lire la suite]
06 février 2016

cher mettre

Aujourd’hui, nous allons continuer à parler des expressions mais ce sera principalement (et même exclusivement) axé sur le verbe mettre tout en conservant des parties du corps. Je vais même vous proposer de servir de cobaye pour certaines illustrations, si vous le voulez bien. D’abord, à propos de mes mains. J’ai la chance de pouvoir mettre la main à la pâte assez facilement et en cette période de Chandeleur, je trouve que c’est plutôt de bon aloi. Sauf que moi, je ne fais jamais de crêpes. Je n’ai pas la poêle qui va bien pour les... [Lire la suite]
29 décembre 2015

pourquoi diable commencer par les slips et les chaussettes ?

C’est vrai, ça, je suis surpris que personne ne m’ait posé la question, avant-hier, dans mon billet intitulé « le tri sélectif » et donc, du coup, je me la pose tout seul et je me remercie fortement et avec un peu d’admiration, de me l’être posée. Car cette question est une bonne question et elle mérite une réponse à sa hauteur. Veuillez me suivre dans le paragraphe juste après celui-ci. Pourquoi donc commencer le tri de mes affaires en vue d’un éventuel déménagement cette année par mes slips et mes chaussettes. Eh bien... [Lire la suite]

04 mai 2015

en voie de disparition

On parle toujours des animaux en voie de disparition, dans la forêt amazonienne, dans les endroits où on construit des parcs de loisirs, dans des jungles lointaines où la main de l’homme a choisi de mettre le pied… Justement, choisir de mettre le pied. Ce n’est pas la peine qu’on aille aussi loin pour parler d’espèces en voie disparition. Non, il suffit de regarder chez nous, en France et de se focaliser sur l’Aquitaine et enfin, de zoomer sur Bordeaux, pour ne parler que de cette ville dans laquelle je vis et dans laquelle je me... [Lire la suite]
02 novembre 2014

de grue, d'héron, à petits pas, tapons

Finalement, ce mal au talon gauche, cette aponévrose, cette intrusion dans une des choses les plus intimes de mon corps, un endroit que, si je ne me trompe pas, assez peu de gens auront vu de moi. C’est vrai, ça, on n’a pas que la partie génitale, qui est très souvent cachée. Les pieds, aussi, sauf en vacances au bord de la mer et sauf quand on est dans les vestiaires d’une salle de sports. Quoiqu’il en soit, ce talon qui est devenu un énième point faible me rappelle à l’ordre. Normalement, ce sont plutôt les coureurs à pieds qui sont... [Lire la suite]
24 octobre 2014

lueurs matutinales

Ce que j’aime le plus, au petit matin, c’est quand la ville dort mais plus moi. Quand la ville n’est plus polluée de rien. De si peu de véhicules à moteur… de si peu de piétons noctambules imbibés pour la plupart, fatigués pour tous… de si peu de singes hurleurs… de si peu de bruit et de fureur, de bruit et de mouvement, comme si tout avait été débranché. Sauf moi. Ou même si je l’avais été, moi-même, je serais le premier à être sorti de son état léthargique. Combien j’aimerais être et rester le seul, bien souvent. Combien cet état me... [Lire la suite]
12 mars 2014

(re) partir du bon

Peut-être est-ce ce qui va finir par m’arriver. À force. Du poignet. Et alors, j’en ferai un de nez. Un joli à tous ceux qui ne m’auront pas compris, qui ne m’auront jamais aidé et qui m’auront juste montré de l’intérêt pour le patient suivant. Pendant que moi, je perdais mon temps et je me ruinais la santé.  J’ai été patient, moi aussi. Trop patient mais ma patience a des limites. Alors, j’ai pris mon courage à deux mains ( ! ) et me voilà chez le podologue. Chez le podopsychiatre. Déshabillez-vous. Pardon ?... [Lire la suite]