20 janvier 2016

tout doit disparaître

Sous-chapitre 1 : ici l’onde Il pleut depuis des années, sans discontinuation et quand je pense qu’on ne cesse de nous culpabiliser à propos de l’eau courante, denrée de plus en plus rare et précieuse. Alors qu’il pleut, il mouille, c’est tous les jours la fête à la grenouille et pique-nique douille, c’est nous les andouilles. Poules mouillés, va, allons donc picorer notre pain (jadis sec) sur un mur et laissons sécher. Si tant est que le soleil un jour revienne.   Sous-chapitre 2 : du pied gauche Hier, je suis allé... [Lire la suite]

05 décembre 2014

si lent silence

Parfois, on se lève du contre-pied gauche, à contrecœur et contraint et forcé et rien ne semble trouver grâce pour soi-même. On doit y aller. Il faut le faire. On a beau ne pas y croire, on se doit d’y adhérer. Et ce matin, c’est exactement ce que j’ai vécu, comme un prisonnier qu’on aurait forcé de se mettre debout avant que l’aube. Et dans ma tête et dans mon corps, j’étais si lent, si lent, silencieux. Une envie de silence pour oublier le reste du monde. Et ses misères. Et les miennes. Bon gré, mal gré et contre mauvaise fortune,... [Lire la suite]
05 décembre 2013

pied de grue et héron laveur

J’ai un tic parmi tous mes tocs. Je vous dis ça tout de go, du tac au tac parce que je suis un peu toqué et ça fait partie des trucs qui m’amusent car je pense avoir suffisamment d’autodérision pour ça. Ce que je vais raconter, ce soir, c’est quelque chose d’intime et qui ne devrait pas prêter ni à rire ni à sourire. C’est une confidence sur quelque chose de physique associé à quelque chose de mental, chez moi. Autant vous dire que c’est un scoop et que je serais très déçu voire très contrarié de voir que cela porterait à des... [Lire la suite]