26 juin 2020

procuration

Bonjour madame la secrétaire du commissariat de quartier, excusez-moi de vous déranger mais je voudrais savoir comment faire pour une procuration. J’ai un ami qui est handicapé et qui ne peut pas se déplacer dans son bureau de vote, dimanche prochain, pour les municipales et j’ai entendu dire qu’il y avait des procédures allégées pour faciliter les procurations et surtout, pour éviter qu’il y ait trop d’abstention car c’est vrai, si c’est aussi compliqué qu’auparavant, ça n’est vraiment pas simple et je me demande même pourquoi,... [Lire la suite]

14 avril 2020

Arielle et moi (billet non garanti sans coronavirus)

Tiens, Stéphane, on n’a qu’à aller par-là, dans les vieilles ruelles, il y aura peut-être moins de monde qu’ici, on est trop proche de la mer, là, je trouve et ça attire la foule. Bon, il doit avoir raison, lui. Sauf que même s’il a raison, lui, là, je ne sais pas ce que je fais ici, avec lui. En plus, je ne sais même pas qui il est, je ne l’avais jamais vu avant qu’on se retrouve, là. Mais on est où, d’abord ? C’est drôle, au bout, là-bas, il y a un remblai, comme aux Sables d’Olonne mais on n’est pas aux Sables, non, sinon, je... [Lire la suite]
27 janvier 2020

c’est dommage de tout réduire

J’ai remarqué qu’on réduisait souvent, pour ne pas dire toujours, les chanteurs à un seul titre, phare de leur répertoire et qu’on en oubliait facilement et systématiquement les autres. Un peu comme les non-célèbres faces B des anciens 45 tours qui ne présentaient peut-être pas des tubes mais qui proposaient parfois des chansons bien plus intéressantes que les faces A ? Ma phrase est longue et un peu alambiquée, je suis un peu fatigué depuis hier et je pense que je suis un peu diminué, aussi. On va faire avec car de toute façon,... [Lire la suite]
20 décembre 2019

Josy, Xavier et Mymy

Mymy m’a demandé comment s’appelait la caractéristique de cette phrase : « Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume. » Je ne vais pas la faire languir plus que ça et lui donner la réponse tout de suite. Je ne vais pas recommencer à jouer aux devinettes et encore moins quand elles n’ont pas de solution vérifiables ou vérifiées. Pourtant, j’aime bien ça, moi, poser des questions auxquelles personne ne peut répondre et c’est un peu comme si je jouais à un jeu et que j’y gagnais à tous les coups. Comme celui-ci :... [Lire la suite]
21 juillet 2019

Nora va aux camions (le lancement)

Ça, c’est ce qu’on appelle un lancement. C’est la première phrase du texte écrit uniquement avec des lettres qui ne dépassent pas les frontières des lignes d’un cahier à carreaux. Avec des lettres qui ne dépassent pas les bornes. La syntaxe n’est pas extraordinaire car on ne doit surtout pas dire qu’on va aux camions mais qu’on va chez les camions. C’est comme pour quand on va au docteur. Ça dépend si on y va pour une consultation médicale (on va alors chez le docteur) ou pour un plan cul (on va au docteur) mais moi, mardi après-midi,... [Lire la suite]
07 mai 2019

une mouche surprise en train de dormir

Je me suis levé à 5h30, réveil programmé oblige (non, je l’avais prévu à 6h mais mon horloge biologique interne ne sait pas faire autrement que me sortir du sommeil toujours une demi-heure, environ, avant l’heure – ouh la la, quelle phrase compliquée à même pas 6h, ce matin !) et alors que je venais juste de mettre trois cuillers de café moulu dans le filtre de la cafetière, je suis allé sortir de quoi manger, tout à l’heure et que vois-je au mur, près du plafond, du côté de la fenêtre de la cuisine ? Hein ? Qui... [Lire la suite]

24 janvier 2018

si in singultum, digitum, ubi non debet*

Je reviens un instant sur le billet d’hier, subtilement intitulé « encore trois choses que je ne savais pas jusqu’à ce matin » parce que c’était vrai (à ce moment-là) que je ne savais pas tout ce dont j’ai parlé avant d’écrire sur leur sujet.  Et là, juste après avoir mis le point à cette longue phrase, je m’étonne moi-même car ça, c’est de la phrase. De la bonne phrase des familles, un peu longue mais compréhensible. Oui, tout à fait. Elle me semble parfaitement compréhensible par n’importe qui, quels que soit... [Lire la suite]
15 décembre 2017

hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie

Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. Cette phrase m’est revenue en tête soudainement alors que j’étais en train de revenir d’en ville. J’ai vaqué à deux ou trois petites affaires et j’ai repris le livre que je suis en train de lire pour le tram du retour et là, soudain, à peine entré chez moi ; à peine le parapluie déposé dans une bassine dans l’entrée ; à peine me suis-je changé de vêtements : troquer ceux que j’avais mis pour ma sortie et ceux que j’ai remis pour être à l’aise chez... [Lire la suite]
13 octobre 2017

une apparence calme

Tout semble calme et peut-être même que tout est calme. Une apparence calme. Ce qui n’a rien à voir avec un calme apparent. C’est ça qui est intéressant, dans la langue française, dans l’écriture et dans les mots, c’est que non seulement, chacun d’eux a un sens mais ce dernier peut varier selon la place du mot en question dans la phrase. C’est pourquoi, si j’écris que je suis entouré d’une apparence calme, ça ne veut pas du tout dire la même chose que si je parle d’un calme apparent. Un calme apparent, c’est en surface que ça se... [Lire la suite]
10 mars 2016

orgasme traminal

Tout à l’heure, je rentrais de courses en petite forme mais grosse migraine (encore et toujours, depuis lundi) et j’ai vécu deux choses qui méritent d’être signalées, dans le tramway. Alors qu’il faisait un temps superbe. Un temps à mettre tout ce qu’on veut dehors. Et d’ailleurs, c’est ce que je vais faire juste après la publication de ce billet histoire de m’aérer un peu le cervelet car ça me fera sans doute du bien, du soleil et de la fraîcheur. Comme si je me mettais un pochon de glace sur les tempes tout en restant sous un... [Lire la suite]