19 mars 2019

est-ce que c’est ça, devenir vieux ?

Je me demande si c’est ça, commencer à devenir vieux : ne plus être en phase avec ses congénères et principalement avec ceux qu’on trouve plus cons que génères. Parce que, hier, par exemple, dans le tram, j’ai été empêché de lire par ce que j’ai entendu de la bouche d’un jeune couple (de deux jeunes que j’ai supposés être en couple mais je peux me tromper) surtout quand le mec a dit à sa nana : « Tu vois, Machine, ce qui manque à Bordeaux, c’est un centre commercial comme celui des Rives d’Arcins (1) mais en plein... [Lire la suite]

09 février 2019

Gilles et John (acte 5)

Bonjour Gilles et John, puis-je vous poser quelques questions au sujet du grand débat national ? Bonjour, uniquement si vous n’êtes pas journaliste et si ça vous fait plaisir de nous revoir. Sinon, non. Oui, je confirme que je ne suis pas journaliste, juste un sociologue qui s’intéresse de près à votre mouvement et à la pertinence qu’il a. Dis-moi, Gilles, c’est bien pour nous, un sociologue ? Je pense, John, sinon, on le fout dehors. On n’a qu’à dire que oui. On va bien voir en fonction des questions. Oui, donc, on va... [Lire la suite]
23 novembre 2016

des lieder pas d'opinion

Hier soir, en allant assister à un récital de piano, dans le cadre de l’Esprit du Piano, à l’Auditorium de Bordeaux, j’ai pu entendre trois morceaux très intéressants, joués par Ismaël Margain et Guillaume Vincent. J’ai beaucoup aimé la ballade n°1 de Chopin, j’ai été décontenancé par la ballade n°2 de Liszt et j’ai été embarqué par les 6 études canon de Robert Schumann (qui est mort évidemment mais qui n’est pas Mort…) En revanche, je n’ai pas d’opinion très positive des 33 lieder de Brahms présentés en deuxième partie de soirée,... [Lire la suite]
04 juin 2015

on va se promener ?

Avant-hier, j’ai écrit un billet dans lequel je disais que je comprenais les chiens d’appartement qui tournaient un peu en rond chez eux, faisant sans cesse les mêmes pas, prenant tout le temps les mêmes chemins et allant tout le temps à la même fenêtre pour voir ailleurs s’il se passe quelque chose. Cet ailleurs qui est bien loin, vu d’un cinquième étage. Comme un film d’animation en projection privée mais autant vous dire que le scénario est assez médiocre et la distribution ne brille pas par sa pertinence. On a quand même affaire à... [Lire la suite]