11 juin 2021

on s’organise lentement mais sûrement

Maintenant que Chouchou est revenu. Pour les  plus curieux, je l’ai embauché à mon service depuis le 9 juin 2018 – tiens, ça fait presque pile trois ans !  – et on peut le lire dans le billet de ce jour-là « Chouchou entre officiellement  à mon service » et pour celles et ceux qui n’auraient ni l’envie, ni le besoin, ni le courage d’aller chercher à lire ce « vieux » billet, je vais résumer la situation : Chouchou est mon valet de pied et mon homme de main. Une espèce de majordome combiné... [Lire la suite]

28 mai 2021

pourquoi écrire tout ça, pourquoi écrire comme ça ?

Franchement, Stéphane, pourquoi tu écris tout ça ? Comment ça, pourquoi j’écris tout ça ? C’est vrai, quoi, parfois, on se demande si ce que tu racontes est vrai ou si c’est inventé. Alors, si c’est vrai, c’est un peu personnel, non ? Et si c’est inventé ? Et si c’est inventé, à quoi ça te sert ? À quoi ça me sert ? Pourquoi écrire et surtout, pourquoi écrire tout ça ? Je crois que ce qui est important, c’est ce qui est écrit et non pas de savoir ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Je crois à la... [Lire la suite]
27 mai 2021

le blog reste ouvert pendant les travaux

Aujourd’hui, je vais vous faire une confidence vraiment très personnelle comme je n’en ai jamais fait à personne, ni à mon meilleur ami, ni à ma meilleure amie, ni à mon psy, quand j’en consultais un. Et franchement, vous allez crrrzzzrrrzzzrrrzzz crrrzzzrrrzzzrrrzzz crrrzzzrrrzzzrrrzzz… Oh non crrrzzzrrrzzzrrrzzz crrrzzzrrrzzzrrrzzz crrrzzzrrrzzzrrrzzz… Voilà qu’il recommence, le voisin. Enfin, quand je dis le voisin crrrzzzrrrzzzrrrzzz crrrzzzrrrzzzrrrzzz crrrzzzrrrzzzrrrzzz… Je ne sais pas quel voisin. Mais vas-y que je te perce et... [Lire la suite]
29 avril 2021

chambre 103

Je crois que j’ai compris : tout va être divisé par deux. On est parti d’un point A, on est arrivé à un point B, numéroté 206 et là, désormais, nous ne retiendrons plus que le 103. Pile, la moitié. Comme si on n’avait plus le choix et qu’à partir de maintenant, tout ce qui te concernait serait divisé par deux. Ton allure, ta vigueur, tes souvenirs, ta parole et ta capacité de parler, ton regard et ton envie de vivre. Encore une fois, il faut qu’on s’y fasse, à cette nouvelle vie, à cette nouvelle personne que tu es devenue. La... [Lire la suite]
22 avril 2021

c’est vraiment un naufrage

Je crois que si le général De Gaulle l’a dit, que la vieillesse était un naufrage, c’est Châteaubriand qui a écrit « La vieillesse est un naufrage et les vieux dont des épaves » et je reconnais que j’ai toujours trouvé ça un peu dur, un peu violent. Parce que j’ai été jeune, parce que je ne suis pas encore très vieux, juste un peu, juste assez pour qu’on ne me laisse pas encore systématiquement une place dans le tram et parce que j’ai toujours eu tendance à fréquenter des gens plus vieux que moi, dans ma vie personnelle. Et... [Lire la suite]
04 mars 2021

et si je lui envoyais un message ?

Tiens, et si je lui envoyais un message, je ne l’ai pas fait depuis deux jours, ça va, ça ne sera pas comme si j’étais trop envahissant. Où est mon téléphone ? Zut, où est-ce que j’ai pu le mettre ? Pourvu que je ne l’ai pas oublié chez le patron, ce midi, en partant !... Je crois que le mieux, au lieu de m’énerver, c’est de m’appeler avec le fixe. Si ça sonne, je vais forcément l’entendre. Si ça ne sonne pas, je suis bien dans la merde mais non, je n’ai pas pu le perdre, ça ne peut pas m’arriver, il faut que je reste... [Lire la suite]

20 janvier 2021

proctologue officiel

L’autre jour, dans une soirée privée, j’ai été présenté à un monsieur que je ne connaissais pas mais nous sommes restés un moment ensemble à parler d’abord de choses un peu anodines mais, quelques flûtes de champagne aidant, de choses de plus en plus personnelles. J’étais assez étonné moi-même de me sentir aussi bien avec quelqu’un que je ne connaissais pas mais il est vrai que rien n’est figé et je peux donc encore évoluer et même mieux que ça, je peux encore me surprendre tout seul. Oui, en général, je suis plutôt réservé quand je... [Lire la suite]
22 octobre 2020

c’est long, une heure

Oui, une heure de coït, ça peut être long mais en même temps, un serpent aussi, ça peut être long. Et un long serpent qui prend son temps, j’espère qu’il est doué de ses mains… Pardon, j’espère qu’il est doué de ses… Qu’il est doué de ses… de ses écailles. C’est ça, de ses écailles puisqu’il n’a quasiment que ça… Mais je ne sais pas pourquoi, j’ai des doutes quant à la possibilité pour un serpent d’avoir des zones érogènes. Par exemple, moi, si on me touche là, juste en dessous… Non, laissez tomber, ça n’a rien à voir avec les... [Lire la suite]
25 septembre 2020

inertie sociale

Camarades syndicons, merci d’être venus à cette assemblée générale pour voter la grève car il est évident qu’elle sera votée vu que personne n’a le droit de ne pas être pour, nous sommes là pour faire la grève, la grève, la grève ! Ouaiiiiiiis, la grève, la grève, la grève ! Et vous savez pourquoi on va non seulement la voter mais aussi la faire, cette grève ? Ouaiiiiiiis, la grève, la grève, la grève ! Non, je vous demande si vous savez pourquoi on va la voter et la faire, cette grève ? Ouaiiiiiiis, la grève,... [Lire la suite]
24 juillet 2020

tu aimes quand je... ?

Stéphane ? Oui ? Je peux te demander quelque chose, Stéphane ? Oui. Mais attention, c’est un peu personnel voire très personnel, ce dont je vais te parler. Je t’en prie, vas-y. Entre nous, ça ne devrait pas poser de problème. C’est étrange car en même temps, ça me gêne un peu d’évoquer ça car ça fait celui qui s’apprête à réclamer quelque chose et tu sais, ce n’est pas trop mon genre, en temps normal. Y a-t-il seulement quoique ce soit de normal entre nous ? Non, attends, c’est moi qui pose les questions, s’il te plaît.... [Lire la suite]