29 juin 2018

conférence de presse

Bon, comme les commentaires ont été multipliés par deux en deux jours, on est passé de zéro à deux… Non, j’ai écrit une bêtise. Ils n’ont pas été multipliés par deux puisque deux fois zéro et zéro. Voire la tête à Toto. {Blanc – que j’écris en noir sinon, il ne se verrait pas} Alors, je disais que comme les commentaires ont afflué en deux jours, principalement suite à mon billet sur le cours de gym avec mon coach (comme quoi, je devrais en faire plus souvent, si je veux avoir plus de public), je vais faire un point sur les personnages... [Lire la suite]

29 août 2017

il faudrait penser à prévenir Azaé

Et ça me fait penser à cette série animée des années 70, Aglaé et Sidonie. Et hormis leur prénom, je n’ai aucun souvenir de ces deux personnages. Aglaé et Sidonie, il me semble qu’il s’agissait de deux animaux, deux animaux de la ferme mais à part qu’il y avait une truie et une oie, c’est tout ce que me mémoire me permet de dire. Le reste, je l’ai complètement oublié. Et entre les deux, qui était Aglaé et qui était Sidonie ? Comme ça, sans réfléchir au-delà du bout de mon nez, j’ai envie de dire que la truie, c’était Aglaé... [Lire la suite]
28 mars 2017

pas un chef d'oeuvre mais pas loin

Il y a des films qui vous marquent à vie et qui deviennent une telle évidence que jamais ils ne vous quitteront, leurs personnages vous resteront familiers et parfois (ou souvent), vous penserez à eux comme à des amis proches ou à des cousins peut-être un peu trop éloignés géographiquement car vous aimeriez tellement les revoir mais ça n’est jamais si facile que ça. Et hier, justement, ça m’est arrivé, j’ai pris un film en pleine figure et en plein cœur et j’en suis sorti un peu abasourdi de ce coup de cœur et de ce bien-être avec ces... [Lire la suite]
11 avril 2016

ce que je voulais dire, hier

Ce que je voulais dire, hier, c’était que j’avais beaucoup aimé le dernier film de Téchiné, Quand on a dix-sept ans et comme bien souvent, je me suis laissé emporter par mes doigts et ma pensée, incontrôlables, les premiers sur le clavier de mon ordinateur et la seconde, absolument réfractaire à toute discipline. Que voulez-vous que j’y fasse, au bout de tant de temps, on n’y pourra plus rien, désormais. En même temps, ça n’est pas un drame, juste un état de fait. Et encore, j’ai la chance de pouvoir clavarder très vite car je suis... [Lire la suite]