14 juin 2018

le stagiaire

En revenant de vacances, il y a un peu plus de deux semaines, maintenant, au boulot, on m’a dit que j’avais un stagiaire en face de moi. Quelle ne fut pas ma surprise ! Ou quelle ne fut pas ma surprise ? J’ai tellement l’habitude d’être tout seul dans un grand bureau que j’avoue que ça a piqué ma curiosité, quand on m’a annoncé la nouvelle. Tout en n’étant pas pressé de le rencontrer car j’ai tellement perdu l’habitude d’avoir quelqu’un en permanence juste sous mes yeux… J’avoue avoir eu un peu peur de ne plus pouvoir... [Lire la suite]

13 avril 2018

est-ce son absence qui les rend agressifs ?

C’est exactement ce que je me suis demandé, à 3h15, cette nuit, alors que je venais de quitter mon bureau douillet pour aller passer deux heures dans le bungalow de facturation de nuit. Une espèce de permanence en l’absence du responsable qui devait partir faire une livraison parce qu’un de nos chauffeurs n’était pas là. Et moi, j’y suis allé à contrecœur. Parce que, travailler de nuit, en dépannage, passe encore (quoique, quoique…) mais si c’est à mon bureau, pas au milieu de la plate-forme réfrigérée avec tout le monde qui va et... [Lire la suite]
11 novembre 2016

appelez-moi Hubert, très chers

À partir d’hier, appelez-moi Hubert, mes amis chers et je peux vous assurer que je ne fais pas des vers, ce midi. Oui, parce qu’il est environ 11h57 à l’heure où je commence ce billet. Je suis rentré du boulot, il y a un peu plus de trente minutes, après avoir eu le temps de faire des courses au centre commercial afin de me débarrasser des corvées pour avoir l’après-midi devant moi, l’après-midi de liberté. Liberté de ne rien faire. Sauf que je sais que je vais cuisiner en prévision de mon dîner de demain soir où nous serons huit. Le... [Lire la suite]
24 septembre 2016

c’est lui, le connard ? Mais je le connais !

Depuis une grosse semaine, nous avons un client, un restaurateur de St Émilion qui vient nous prendre de la marchandise, principalement en fin de semaine. Il vient, il ne dit pas bonjour à tout le monde mais se plaint quand tout le monde ne le salue pas. Il prend les gens pour des larbins, se croit le maître du monde alors que c’est faux, parce que le maître du monde, c’est moi, évidemment. Et forcément. Mais bon… Et il a fait des réflexions à au moins trois de mes collègues et ne passe auprès de personne. À tel point que même... [Lire la suite]
21 novembre 2015

dans le collimateur de ces gros gentils ?

Avertissement :tous les gros mots comme « con » ont été remplacés par « gentil », au singulier comme au pluriel, dans ce billet. Et si c’était encore un coup de ces sales gros gentils de terroristes ? C’est ce que j’ai rapidement pensé tout à l’heure, vers midi (il était 11h59) alors que je venais de me connecter et que la connexion Internet a été brutalement coupée chez moi. Je venais de prendre ma douche du samedi,  j’avais lancé ma lessive hebdomadaire et je voulais un peu voir, lire et pourquoi... [Lire la suite]
28 juin 2015

trois pour 100%

Hier matin, c’était samedi, mon dernier jour de travail de la semaine, ma première semaine de reprise après ma convalescence et même si ce fut un peu difficile de m’y rendre, j’ai choisi de ne pas y aller aussi tôt qu’avant : j’y suis allé pour 4h au lieu de 3h30 du matin. Ça m’a fait gagner un gros quart d’heure de sommeil mais de toute façon, comme j’étais seul à la maison, je m’étais couché assez tôt, vendredi soir. Quand je suis célibataire, je me couche avec les poules. J’aime bien dîner de bonne heure, traîner un peu et... [Lire la suite]