14 juillet 2022

je ne suis pas une femme frigide

Peut-être qu’en ce moment, avec la canicule, les seuls mecs mariés qui ont de la chance, quand ils dorment avec leur femme, c’est si cette dernière est frigide. Non, ça ne permet pas d’avoir moins chaud ? Ah, désolé, je ne savais pas. Je n’en ai pas connu de femme frigide. Du moins, pas à ma connaissance. Après, tout le monde sait qu’il y en a qui simulent mais peut-être ne peuvent-elles pas faire autrement ? Je me mets à leur place, si leur mec n’est pas un bon coup, un mec qui sait s’y prendre, autant simuler pour lui... [Lire la suite]

11 juin 2022

prendre conscience qu’on vieillit

Je ne sais pas à quel moment on prend conscience qu’on a vraiment commencé à vieillir. Je me demande parce que c’est un peu… comment dire ? Je ne trouve pas l’adjectif qui correspondrait le mieux au fond de ma pensée. En gros, ça ne prévient pas, ça arrive et ça vous attrape sans qu’on n’ait jamais le temps de dire ouf et un jour, on se rend compte qu’il y a quelque chose d’irrémédiablement changé et ça n’est pas parce qu’on a mal dormi, ça n’est pas parce qu’on a trop fait la fête ni parce qu’on n’est pas en forme,... [Lire la suite]
08 juin 2022

trop bien caché

Hier, j’aurais pu mourir dans mon coin sans que personne ne s’en soit soucié. Si ma mère ne m’avait pas appelé, à 16h45, pour prendre des nouvelles car elle s’inquiétait de ne pas voir de billet publié comme je le fais chaque jour, je serais toujours dans ma cachette, probablement en train de me déshydrater et de m’affamer. Et forcément, je me serais fait pipi dessus car je me serais endormi à force d’attendre qu’on me retrouve. Et oui, sans vouloir dramatiser, j’aurais pu mourir de mort. Il faut reconnaître que mon idée de jouer à... [Lire la suite]
01 mai 2022

il est revenu

Il est revenu, le temps du muguet, comme un vieil ami retrouvé, il est revenu, flâner le long des quais, jusqu’au banc où je t’attendais et j’ai vu refleurir l’éclat de ton sourire aujourd’hui, plus beau que jamais… Eh oui, c’est déjà le premier mai, un de plus, c’est comme le premier janvier, il y en a toujours un de plus. Sauf le jour où on meurt, on n’en vit plus aucun. Sauf les autres, ceux qui restent et qui eux, continuent de se souhaiter la bonne année mais surtout la santé, hein ? Et qui continuent de s’offrir trois brins... [Lire la suite]
30 avril 2022

s’organiser pour se retrouver par hasard

Hier, en allant chez Jardiland, au Bouscat, déjà, j’ai découvert que ce n’était pas au Bouscat mais à Bruges et ça m’a fait quelque chose car j’ai toujours pensé que c’était au Bouscat et je n’aime pas trop qu’on vienne bousculer mes certitudes. Mais j’ai été assez vite rassuré car une fois revenu chez moi avec plein de choses à planter sur ma terrasse pour passer l’été, j’ai vérifié sur Internet et j’avais bien raison, Jardiland est bien au Bouscat et non pas à Bruges comme peut le laisser croire le panneau d’entrée dans Bruges à... [Lire la suite]
27 avril 2022

je ne suis pas raciste, moi

Je ne vois pas pourquoi les gens disent que je suis raciste parce que moi, raciste, je ne le suis pas du tout. Et quand je dis pas du tout, c’est vraiment pas du tout. La preuve ? J’ai des amis tunisiens, j’ai déjà été invité chez eux et je peux vous dire qu’ils vivent comme vous et moi. Ils ont une salle de bains, ils mangent assis à table et ils dorment dans un lit, comme les gens normaux. Alors, franchement, je ne vois pas pourquoi on dit de moi que je suis raciste. Ce n’est pas parce que je votais Dupont-Aignan jusqu’à cette... [Lire la suite]

07 avril 2022

on ne va pas passer la semaine dans mon slip, quand même !

Je me rends compte que toute cette histoire qui n’aurait pas dû prendre de place dans ma vie, finalement, elle monopolise tous mes billets depuis trois jours, toutes mes discussions avec les gens que je rencontre et toutes mes pensées. De là à croire que je ne pense qu’à mes slips, il y a un pas que je ne suis pas tout à fait prêt à faire mais comme je peux être aussi imprévisible qu’inattendu, ça ne me fera jamais qu’un usage abusif de synonymes de plus. Et donc, oui, je vais revenir encore un coup sur cette agression qui n’en était... [Lire la suite]
09 janvier 2022

deux choses à la fois (au moins)

Autour de moi, tout le monde peut le confirmer aisément, je ne sais pas faire une seule chose, j’en fais toujours deux à la fois (au moins) parce que, pour moi, une seule chose à la fois, c’est indigne de mes capacités intellectuelles et physiques et comme je ne veux pas faire partie du commun des mortels… Ooups, je n’aurais peut-être pas dû écrire cette dernière partie de phrase, c’est d’un prétentieux et même d’une arrogance, on va encore penser que je suis capable de faire de l’ombre à Emmanuel Macron… Alors, comme je n’arrive pas... [Lire la suite]
26 décembre 2021

on peut passer à autre chose ?

Est-ce que je vais encore râler pour le plaisir de râler ? Je ne sais pas. Je me tâte. Je me tâte mon esprit de Noël. Ça n’est pas salace de se tâter l’esprit de Noël, si ? Non, je suis sûr que non. Aujourd’hui, c’est plutôt l’esprit de ma fête car c’est la Saint-Étienne même si les fêtes, pour moi, c’est comme Pâques, la Trinité ou Noël, je ne les marque et ne les souhaite pas. Néanmoins et nonobstant, comme ça m’arrange, on va dire que c’est ma fête, aujourd’hui et comme c’était dit dans la chanson, je fais ce qui me... [Lire la suite]
21 septembre 2021

première leçon d’anglais : I miss you

Alors, pour ta première leçon de perfectionnement en anglais, je te propose de travailler sur un sujet de ton choix. De quoi veux-tu parler ? N’oublie pas que le plus important, avec une langue étrangère, c’est de parler, parler, parler. Je voudrais dire que tu me manques. Alors vas-y, dis-le ! I miss you. Right, c’est très bien. Et est-ce que tu veux en dire plus ? Je… Tu… Nous… In english, please. I… You… We… Yes, but what more ? It is a little bit short and confused… What do you want to say ? Ce que je... [Lire la suite]