02 juin 2019

on n'a pas tous les jours vingt ans

Ça, c’est sûr, on n’a pas tous les jours vingt ans, surtout dans la gueule. J’ai en fait l’expérience pendant les deux jours passés sur Paris et Sainte-Geneviève des Bois, en début de semaine dernière. Oui, parce que, au cas où personne ne le saurait encore (ce qui témoignerait d’un manque d’intérêt pour ma petite personne qui me ferait beaucoup de peine !), je suis allé à Paris et à Saint-Geneviève des Bois, du lundi à mercredi dernier. La semaine dernière, donc. Et j’y ai revu des ex-collègues-amis-potes que je n’avais pas vus... [Lire la suite]

09 janvier 2019

pour la première fois de ma vie, j’ai de la peine pour les gilets jaunes

Pour la première fois (et sans doute pour la dernière fois) de ma vie, j’ai de la peine pour les gilets jaunes (sans majuscules, s’il vous plaît) et ce n’est pas un scoop car dès le premier jour de leur mobilisation, je me suis insurgé contre leur mouvement que je ne comprenais pas tout comme je n’ai jamais très bien compris l’intervention de Jacline Mouraud avec sa vidéo que je n’ai vu que partiellement à la télévision et c’était très bien comme ça car sinon, je me serais étouffé d’indignation et à l’heure qu’il est, je serais mort... [Lire la suite]
17 septembre 2018

assistant coupeur de tête

Revenir de vacances, comme dit Mymy, c’est dur, surtout les dix premiers mois. Sauf que moi, avec un peu de chance, ce seront mes dernières vacances d’été. Non pas que je sois en phase terminale d’une longue et triste maladie, ni même d’une courte et rigolote maladie mais parce que si tout va bien, d’ici fin décembre, voire fin mars, je pourrais peut-être partir de là où je travaille. Partir loin, sans me retourner. Très loin. Et tous ceux qui y resteront me regretteront. Ça vaut bien ça. Sinon, ce n’était pas la peine. Non, non. ... [Lire la suite]
15 février 2018

Jonathann, Nordahl et Laeticia

Jonathann Daval ? Oui, je vois, c’est ce monsieur qui a tué sa femme par erreur et qui s’est débarrassé du corps sans le faire exprès. Oui, oui. On en a beaucoup entendu parler, il n’y a pas si longtemps que ça, encore mais là, ça fait au moins deux semaines qu’on ne sait plus rien de lui. C’est dommage, il était bien sympathique, ce petit gars. Et quelle peine n’a-t-il pas eue, quand  on a rendu hommage à sa pauvre femme ou quand il a pris la parole lors d’une conférence de presse ! Non, moi, je dis que ce garçon, qui... [Lire la suite]
15 octobre 2016

il ne faudrait pas s’impatienter non plus

Des fois, on a hâte d’arriver à un moment qu’on a attendu, qu’on attend depuis longtemps et en cours de route, soit les choses ne se passent pas comme prévu, soit quand l’instant T est là, on est déçu. Et on est rarement déçu en bien. Parce que c’est un peu le principe de tous les fantasmes. Tant qu’on les rêve, c’est extraordinaire et quand on les réalise, ce n’est pas tout à fait ça. La réalité nous tombe sur le coin de la gueule et la réalité, c’est toujours nettement moins beau que nos idéaux. Des idéaux, des mots… J’imagine que... [Lire la suite]
08 décembre 2015

il n'y a pire sourd qu'un politicard qui ne veut pas entendre

« On a entendu l’énorme colère des électeurs » À chaque soirée électorale, à la radio ou à la télévision, c’est la même chanson, c’est le même refrain. Il y en a toujours un pour dire que le résultat donnant le Front National comme premier parti de France après celui des abstentionnistes n’est que le reflet d’une colère des électeurs, d’un ras-le-bol du système et d’un rejet de la classe politique actuelle, la même depuis des décennies, incapable d’évoluer et laisser la place à des têtes mieux pensantes. Et pourquoi... [Lire la suite]
14 novembre 2015

GROS CONS

Malgré la peine, malgré la tristesse, malgré la douleur… et même si ma douleur et loin d’être comparable à celle de celles et ceux qui sont touchés directement, je suis profondément bouleversé et incapable de réaliser vraiment ce qui se passe parce que, au fond de moi, je n’ai pas forcément envie d’y croire, à cette horreur… Malgré la peine, malgré la tristesse, malgré le chagrin, j’ai juste envie de dire que j’ai peut-être les épaules basses, j’ai peut-être les yeux rougis, j’ai peut-être la gorge nouée, mais je suis et je reste... [Lire la suite]
17 janvier 2015

même Martin

On n’a qu’à mettre ça sur le dos de l’ambiance tendue générale. Que ce soit dans le pays ou à mon travail. Les nouvelles ne sont pas les meilleures du monde mais on va faire avec car, comme je le disais hier, le spectacle continue et les artistes vont continuer de nous faire leurs numéros pour nous en mettre plein la vue afin de nous faire avaler la pilule. Ou les suppositoires. Et les suppôts de Satan. Et tout le tintouin. Ça tire encore un peu dans tous les sens. On démantèle des bandes de groupuscons et on s’attaque à la France... [Lire la suite]