03 juin 2021

les petites peaux autour des ongles

« Tu paies ton loyer ou tu t’achètes une maison ? Ça fait au moins une heure que je t’attends, franchement, qu’est-ce que tu fous ? » Vraiment, cette femme était hargneuse et moi, ça m’a non seulement agacé, de l’entendre gueuler comme ça au téléphone mais ça m’a stressé. Je ne comprends pas pourquoi les gens ont besoin de faire leur intéressant, comme ça. Moi, je m’en fous que la personne à qui elle parle soit en retard. En revanche, je dois reconnaître que sa formule sur le loyer et l’achat d’une maison, ça, ça... [Lire la suite]

09 avril 2021

la touffe

En prévision des beaux jours et d’allers et retours éventuels à Biscarrosse (vu que je n’ai pas prévu de partir en vacances, encore cette année), j’ai décidé de me faire faire le maillot. Une fois n’étant pas coutume, je me suis dit que comme nous vivions plus ou moins confinés depuis un peu plus d’un an, maintenant, je pouvais bien me payer ce genre de petits plaisirs inédits. Et j’avoue que ça m’a épaté, je ne pensais pas que ça se passerait aussi bien. Je n’ai pas du tout été stressé, à ma grande surprise (à mon auto-étonnement) et... [Lire la suite]
05 août 2020

les enquêtes de l’inspectrice Colombine (épisode 4)

Putain, je me suis pris une savonnée par le procureur Damiens d’Amiens (il aurait voulu le faire exprès, il n’y serait pas arrivé, je suis sûr qu’il a été pistonné !) car au bout de cinq jours, on n’avait toujours rien à se mettre sous la dent (comme disait Ève ! Elle est bien, celle-là, non ?) et là, je lui ai dit que mon travail avait payé (normal puisque je suis payée pour mon travail) et que j’avais quelques noms de suspects potentiels : on avait trois personnes douteuses qui ont été vues dans l’entourage de la... [Lire la suite]
18 avril 2020

expressions interdites (2) (billet totalement contaminé au Covid 19)

Suite de notre inventaire des expressions désormais interdites et qu’il nous faudra remplacer par d’autres. Soyons inventifs ! Soyons créatifs ! Soyons, soyons ce qu’on veut mais soyons ! De la main à la main : il est donc fini le temps de payer quelqu’un en espèces pour le payer en retour d’un service rendu ou d’un travail au noir. À partir du premier jour du Covid 19, on ne pourra plus payer au black que des choses de gant à gant. Bien sûr, les amputés des deux mains ne sont pas touchés par cette nouvelle mesure... [Lire la suite]
27 mars 2020

chiffre d’affaires en baisse (billet non garanti en coronavirus)

Wesh, wesh, yoo ! Comment je fais, moi, maintenant ? Y a plus personne dans les rues et moi, je me retrouve avec beaucoup de stock que j’arrive pas à vendre. Je peux même pas faire un hashtag « Qui n’en veut de ma beuh ! » parce que même si les gens se connecteraient dessus, ils pourraient même pas venir en chercher. Pourtant, je suis toujours au même coin de rue, au même bas d’immeuble mais personne vient plus me voir. Et moi, si je la vends pas, mon herbe, je perds des sous, car je l’ai payée cash à mes... [Lire la suite]
16 février 2020

Piotr en a une toute petite

Oui, moi, je trouve que c’est un peu facile de publier des films à caractère sexuel concernant des hommes politiques. Même moi, je peux le faire. Avec tout ce que j’ai récupéré en payant très cher (parfois même de ma personne), je pourrais faire chanter tout le show-business, faire baver toute la classe politique, faire ramper tout le milieu du cinéma, faire mourir de honte toute l’industrie du porno et faire rougir ma famille. Parce que j’ai des images incroyables en ma possession. Des images bien nettes, bien claires, bien... [Lire la suite]
31 août 2019

le petit garçon qui s’ennuie en face de son papa, en terrasse

Quelle image n’ai-je pas vu en passant, sur mon vélo, hier après-midi, alors que je rentrais de ma quatrième séance de cinéma en quatre jours (les affaires reprennent, n’en déplaisent aux autres ronchons de service que moi) ! Je venais d’entrer dans la rue Notre-Dame, qui elle, n’a pas pris feu, en avril dernier et dans laquelle, jusqu’à preuve du contraire, on ne parle pas de pollution au plomb. Ce que j’ai vu et qui m’a frappé, c’est d’avoir aperçu, le temps de passer devant eux, sur une terrasse, un père et son enfant, d’une... [Lire la suite]