07 avril 2019

j’peux pas, j’ai pas piscine

Aujourd’hui, je ne peux pas, je n’ai pas piscine. Mais j’ai autre chose alors tant pis, ça sera sans moi. Parce qu’il faut bien que je puisse faire tout ce que j’ai à faire maintenant que j’ai du temps libre devant moi. Mais je me demande si c’est bien utile que je continue de courir comme je le fais parce que là, franchement, courir, d’accord, mais après quoi ? Ça, c’est une autre paire de manches. Ou une autre paire de collants. Donc, ce matin, j’ai décidé que j’allais commencer à freiner un peu. À ralentir ma course contre le... [Lire la suite]

25 octobre 2016

oui, la vie est un manège

Oui, ma vie est un manège, toutes les choses passent, vont et reviennent… Et mon manège à moi, c’est toi… On est mardi. Le lundi du pauvre. Le lundi du paumé du mardi. J’ai repris le travail, ce matin, après un week-end plutôt peu reposant. Une fois n’est pas coutume mais je me suis couché tard samedi et un peu moins tard mais quand même, dimanche. Heureusement, je n’ai fait aucun abus samedi soir, chez nos voisins, juste deux verres de Prosecco… pas de quoi me rendre dans une réunion d’alcooliques anonymes. En tout cas, ce n’est pas... [Lire la suite]
30 avril 2016

Aphrodise-Ayoutre

Vous n’allez pas me croire mais le 30 avril, ce n’est pas que la fête à tous les Robert du monde. Non, c’est aussi la fête de tous les Adjutor, tous les Erconwald, tous les Eutrope, tous les Forannan, tous les Hoïlde, tous les Marien, tous les Maternien, tous les Pomponne (qui ne sont pas de gaz) et tous les Roparz. Le problème, pour eux, s’il en existe, c’est qu’il n’y aura pas beaucoup de monde pour leur souhaiter bonne fête. Les pauvres. Ou les veinards. On ne sait pas très bien, en fait. Et n’oublions pas les Aphrodise-Ayoutre.... [Lire la suite]
04 octobre 2014

assis, debout

Nous sommes le jour de la fête de François d’Assise et ça me fait penser que l’an dernier, quand nous sommes allés passer quinze jours en Toscane, nous n’y sommes pas allés, à Assise, comme nous l’avions imaginé en préparant le voyage. Nous avions pensé nous y rendre car depuis Sienne, où nous avions décidé de passer cinq jours pour pouvoir faire des circuits en fonction de nos envies, nous avions vu que malgré la distance un peu longue, ça valait peut-être le coup d’aller visiter Assise. Parce que ses deux églises superposées,... [Lire la suite]
31 juillet 2014

cinq strophes qui ne riment à rien

Quand on perd l’habitude d’écrire des vers, peut-on s’y remettre comme ça, de but en blanc, à brûle pourpoint et illico subito presto ? Je ne sais pas et je ne m’y risquerai pas aujourd’hui, surtout pas après une matinée de travail bien chargée et une heure environ avant d’aller voir mon coach pour une reprise en mains que j’attends tout en la redoutant. Au bout de trois semaines sans cours particulier… vais-je savoir m’y remettre mieux qu’à la poésie ? Ou bien ne serai-je qu’une simple larve ?... Parfois, pour ne pas... [Lire la suite]