07 octobre 2018

la Superba

Ah si seulement elle avait été française, peut-être lui aurait-on rendu hommage de façon plus importante, à la hauteur de son talent. Montserrat-Caballé était une cantatrice, une diva, une Castafiore à la dimension et aux dimensions hors normes. Je l’aimais bien, beaucoup. Elle aussi, je la croyais morte car j’avais appris qu’elle était malade, il y a quelques années. Je m’étais trompé. Elle vient juste de disparaître. Et j’ai envie de parler un peu d’elle. Mais pas que. J’ai aussi envie de m’amuser avec elle. Comme d’autres l’ont si... [Lire la suite]

14 octobre 2016

ce brave Gustave

Jusqu’à hier, je n’en avais jamais connu un seul. Mais depuis hier, justement, j’en ai vu un pour la première fois et maintenant, je peux même avancer qu’on a fait un peu connaissance. Et je suis même probablement un des rares à pouvoir parler de lui, dire qui il était et à ne pas faire que pouffer quand on entend son nom. Parce qu’il fait partie de ces gens qui ont un patronyme difficile à porter. Ce n’est pas de sa faute et peut-être même qu’à l’époque où il a vécu, ça portait moins à sourire ou à rire qu’aujourd’hui. Et peut-être... [Lire la suite]
03 août 2016

des noms à dormir sous l'eau

C’est vrai que s’appeler monsieur ou madame Têtevide, Courtecuisse ou Sèchepine, ça ne doit pas être facile tous les jours. Et c’est pire quand on est une femme et qu’on épouse un monsieur avec un patronyme de ce genre car accepter de le porter, c’est presque de l’inconscience. Ou de l’amour absolu mais l’amour intégral a-t-il des limites ? Idem pour les Chaudoreille, les Trompesauce et autres Sallé-du-Chou. Sans oublier les Lapisse, Lacrotte et Pécourt-Lecul-Joly. Non, je n’invente rien, oui, tous ces noms existent. Il suffit de... [Lire la suite]