08 septembre 2017

dix minutes, douche comprise ?

Bon, il est presque 13 heures (elles sont presque 13, les heures) et si je calcule bien, il ne me reste que dix minutes, environ, pour écrire mon billet du jour et prendre ma douche. Il n’y aura donc pas de préliminaires. Ou alors, il n’y aura que des préliminaires. Pour les liminaires, on verra une autre fois, un jour où j’aurai un peu plus de temps. Et où je ne serai pas obligé de prendre une douche dans un certain affolement parce que là, il faut que je sois à 14h pétantes chez le patron où une voiture avec chauffeur va venir nous... [Lire la suite]

06 septembre 2017

alors, on part ou on ne part pas ?

Contre toute attente, aux dernières nouvelles, il semblerait bien que l’on va partir, comme nous l’avions prévu, il y a deux ou trois mois. Partir sur la Costa Brava, pendant une semaine, à partir de dimanche prochain (j’informe que le blog sera plus que probablement fermé à cette occasion car la señorita, elle sera pas là) mais j’ai encore quelques doutes. « Quelques doutes m’habitent », viens-je de chuchoter à l’oreille de mon sexe que je viens de réveiller alors qu’il était tranquillement en train de se reposer dans mon... [Lire la suite]
03 septembre 2017

le plus dur est fait

Finalement, à force d’attendre quelque chose avec une certaine impatience (mêlée d’une légère anxiété : que tout se passe bien, que tout soit bon, que tout le monde se sente à l’aise…), c’est comme pour les vacances, une fois que c’est arrivé, ça file à toute vitesse et à peine le temps de commencer que c’est déjà l’heure de terminer et alors, on se dit que le plus dur est fait : la préparation. Mais le plus dur de l’après n’est pas encore fait ? Non, le plus dur de l’après, il était déjà terminé à 90% avant que neuf... [Lire la suite]
02 septembre 2017

peut-être mettre une chemise

Un, deux, trois, je suis aux abois… Le compte à rebours a commencé pour les festivités de ce soir, au 94 rue Bourbon à Bordeaux (je ne suis pas fou, ce n’est pas la véritable adresse mais je ne voulais pas voir débarquer tout le monde et n’importe qui !...) La preuve ? Maman et moi, nous sommes allongés chacun sur un fauteuil relax, les pieds en l’air et les orteils en éventail, en plein soleil. Nous allons commencer par digérer le repas frugal du déjeuner. Et ensuite, je ferai un petit somme. J’ai besoin de me reposer... [Lire la suite]
01 septembre 2017

nuit et jour et de la crème ailleurs

Ça me pendait au nez, comme une crémaillère au milieu de la figure et ça m’est tombé dessus comme on tombe amoureux, subitement, d’abord sans bien réaliser et après, ça devient obsessionnel sauf que pour moi, ce n’était pas dans le sens positif du terme. Non, quand j’ai appris qu’on avait de nouveau une licence pour notre logiciel professionnel, je me suis tâté et je n’ai finalement pas hésité longtemps : j’allais travailler la nuit pour rattraper la journée de retard. Je n’avais pas d’autre choix. J’ai préféré sacrifier ma nuit... [Lire la suite]
30 août 2017

ça s’organise tant bien que mal

Quand on vous dit que, passé un certain âge, tout fout le camp et que c’était mieux avant, forcément. La nostalgie, quand elle nous tient, elle nous balance dans la figure qu’elle est bien ce qu’elle a toujours été : une sournoise qui nous fait tantôt du bien, tantôt du mal. Parce que c’est toujours un peu étrange de penser à ce qu’on a vécu, à ceux qu’on a connus (et qui ne sont plus là soit parce qu’ils ont disparu, soit parce que l’éloignement a fait que…) et à tout ce temps passé qui ne se rattrape guère, qui ne se rattrape... [Lire la suite]

23 août 2017

mûr solitaire

Moi, dimanche j’ai rempli deux récipients d’un litre et lundi, j’ai eu du mal à arriver au bout d’un seul (boudin seul ?) mais je n’ai pas voulu en ajouter aux concerts de critiques alors, je me suis contenté de bougonner en mon for intérieur. Finalement, ça y ressemblait aussi, un presque mûr et ses lamentations même si ces dernières étaient plus refoulées. En tout cas, on a quand même battu le record de la semaine précédente. Et ça restera ainsi car je ne retournerai pas à Biscarrosse avant un mois, peut-être quelques jours à... [Lire la suite]
22 août 2017

des mûrs et quelques lamentations

De nouveau sur Biscarrosse pour deux nuits et quelques jours, en tête à tête avec Claude, le patron et parfois Pierre, je suis retourné avec eux aux mûres chaque matin. Avec eux et avec les chiens mais sans Pierre. À peine le petit déjeuner avalé, il nous a suffi de nous faire une légère beauté et nous avons pris le chemin pour la cueillette de ces petits fruits parfois bien difficiles à attraper. À cause des épines de leurs propres tiges mais aussi de celles des ajoncs et de quelques autres végétaux peu avenants et sans aucune... [Lire la suite]
21 août 2017

le repos du guerrier

Avec un peu de chance, cette fois, pour ce week-end qui vient de passer, on aura peut-être eu la chance de pouvoir aller faire un tour à la plage, avec le patron. Parce que là, les deux ou trois derniers, c’était inenvisageable d’espérer y aller tant il y avait de monde sur les routes, qu’elles soient du lac ou de l’océan. Alors, nous nous sommes contentés de peu. Du peu que le Seigneur (s’il existe) a mis à notre disposition : une grande terrasse et une piscine. L’avantage de cette dernière, c’est que je peux continuer de... [Lire la suite]
10 août 2017

l’idéal, ce serait de louer un frigo

Je suis en pleine réflexion sur la soirée crémaillère que nous organisons le samedi 2 septembre prochain et plusieurs questions viennent squatter mon esprit un peu tourmenté et je n’arrive pas à savoir ce que je dois réellement faire pour que ça soit bien ça qu’il fallait que je fasse bien. Déjà, nous ne serons peut-être que douze, soit environ la moitié de ce que nous étions pour notre mariage, il y a environ 1177 jours (un peu plus de 3 ans et pour être plus précis, afin de rassurer les lecteurs angoissés et pointilleux : 3... [Lire la suite]