18 juin 2014

avant un plat pays

La veille d’un départ en vacances. En temps normal, je serais très excité. Dans ma tête. Excité comme un époux juste marié. Là, je n’ai même pas conscience de partir demain. De prendre l’avion demain. De toute façon, je n’ai aucune conscience de rien depuis quelques jours. Je suis comme le Costa Concordia. Je n’arrive plus à faire surface et c’est à peine si je tiens debout sur mes jambes. Sur mes nageoires. Vu que j’ai la sensation d’évoluer dans des eaux troubles. Et de me faire des queues de poisson à moi-même. Difficile de se... [Lire la suite]

10 juin 2014

en dilatation

Le principe de la cocotte-minute, c’est la pression qui s’emmagasine dans l’appareil et quand le temps de cuisson est atteint, on enlève la soupape et on relâche la pression et ça fait un gros pschhhhhhhhhii pfff et il faut faire attention à ne pas se brûler car ça sort vite et ça brûle. Eh bien moi, depuis quelques temps, je suis comme une cocotte-minute, je suis sous pression, de plus en plus et il y a un moment où je vais être au bord de l’explosion et si ça pète, attention aux dégâts. Ne restez pas trop près, s’il vous plaît. Il y... [Lire la suite]
09 juin 2014

cent quatre-vingt-quinze ?

C’est drôle, un lundi matin aussi calme. Pour moi, qui ne travaille jamais le lundi (sauf cas exceptionnels comme une veille de 14 juillet ou de Noël et de Jour de l’An), ça ne change pas grand-chose, a priori mais un peu quand même, oui. Mais ce matin, c’est nettement plus étrange, moins normal, moins routinier. Il n’y a personne sur les quais du tram, à 7h30, pas beaucoup de rames non plus, par rapport à un lundi normal. Un jour exceptionnel pour tout le monde, un jour banal pour moi. Et que fait-on dans un jour banal pas pour... [Lire la suite]
18 mai 2014

des odeurs nuisantes

C’est étrange, je ne sais pas ce qui m’arrive ce soir, mais je te regarde comme pour la première fois… Non, pardon, je me suis trompé. Ça commence comme la chanson de Dalida et Alain Delon, Paroles Paroles mais je me suis juste embrouillé les pinceaux, mélangés les panards, mixé les panais ( ?) car je voulais seulement dire que : c’est étrange, je ne sais pas ce qui lui est arrivé, à ce mec, dans la rue, tout à l’heure mais franchement, il y a de quoi se le demander. Et je me le demande. Et je me remercie de m’être posé la... [Lire la suite]
16 mai 2014

et deux frigos, surtout, hein

Ça y est, ça aussi, c’est fait. Il n’y a plus qu’à attendre le 12 juin, deux jours avant la date officielle, pour aller à Talence et récupérer la livraison. Mais c’est une bonne chose de faite (une bonne chose de fête ?) que d’avoir (définitivement) validé la location de tout ce dont nous avions besoin pour passer une bonne soirée. Des tables, de la vaisselle, des couverts, des serviettes en tissu et deux frigos, surtout, hein. Oui, parce que moi, j’ai désormais l’habitude de faire la fête à Talence, tous les 2 à trois ans, mais... [Lire la suite]
15 mai 2014

et le gagnant est...

Alors, les résultats de notre grand sondage sont enfin prêts à être publiés. Et dans les minutes, voire les secondes, pour ceux qui lisent plus vite que les autres, vous saurez qui sort premier de vos suffrages, des suffrages de toutes celles et ceux qui ont participé. Qui sort gagnant. Qui sera l’heureux élu. Si tant est qu’on puisse être un heureux élu quand on sait qu’il ne sera jamais rien de plus qu’un sacrifié sur l’autel du buffet des desserts. Celui sur lequel tous les gourmands se jetteront comme un seul homme. Commençons à... [Lire la suite]

09 mai 2014

des pinces à beau linge

Les préparatifs d’un mariage, c’est fou comme c’est enivrant mais aussi stressant. Et si on oubliait quelqu’un ? Et si on n’avait pas pensé à telle ou telle chose ? Et si le repas n’était pas assez…? Ou s’il était trop… ? Et si on avait choisi un autre traiteur ? Et combien de bouteilles de champagne il faut prévoir ? De toute façon, il faut penser à acheter deux bouteilles de cidre car Alex, c’est quasiment la seule chose qu’il boit, comme alcool. Comme ça, il pourra trinquer avec nous. Avec tout le monde. Et... [Lire la suite]
20 avril 2014

tu as vu, c'est dimanche, Pascal

Il n’y pas que des Pascal célèbres et pourtant, même des pas connus, je n’en ai pas beaucoup rencontré dans ma vie, tant au niveau personnel qu’au niveau professionnel. Le passage à niveau de l’un à l’autre étant parfois tellement ouvert que ça a pu se mélanger. Aucune barrière, aucun garde-barrière et vogue la galère, roule la Micheline et s’en vont à l’infini les rails. Et pour les Pascal célèbres, c’est vraiment embêtant un jour comme aujourd’hui, car c’est aujourd’hui dimanche, tiens, voici des roses blanches car des roses... [Lire la suite]
18 avril 2014

un vendredi sain ?

Oui, je sais, je me répète. Mais comme les jours se suivent et se ressemblent, il n’y a pas de raison que je n’en fasse pas autant. Moi aussi, chaque jour, je me suis (beaucoup) et je me ressemble (de moins en moins). Alors voilà, encore une matinée plus que chargée en termes de travail mais j’aime quand les choses sont bien accomplies. Alors, ça me va. Pour aujourd’hui, en tout cas. Il ne me reste plus que demain et cette première semaine de boulot de l’ère post-barcelonaise sera terminée. À partir de maintenant, ça va être... [Lire la suite]
17 avril 2014

un jeudi sain ?

Je n’ai rien de particulier à raconter, aujourd’hui. Je me sens déjà fatigué au bout de trois jours de reprise mais c’est la vie qui veut ça. En même temps, il fait extraordinairement beau et même chaud, surtout ici, dans le Sud-Ouest, et ça, ça vaut de l’or en barre. Je rentre d’un cours avec mon coach et je me sens encore un peu plus fatigué qu’avant mais différemment. À moins que ce ne soit l’inverse. Avec la sensation de quelque chose d’un peu plus accompli. Et là, je vais aller préparer le repas du soir, le sandwich pour demain... [Lire la suite]