20 septembre 2014

journée de mon patrimoine

Puisque c’en est la journée, je vais vous faire portes ouvertes dans mon patrimoine. Même dans mon appartement alors que si ça se trouve, vu le peu de lecteurs que j’ai la majorité d’entre eux est déjà venue et le connaît cet environ 100 mètres carrés en plein Bordeaux, à l’angle du cours d’Alsace et Lorraine et de la rue Ste Catherine. Ici, vous pouvez constater que l’appartement est traversant et donc, ça permet une grande luminosité et surtout, de pouvoir faire des courants d’air, exprès ou pas et de faire claquer les portes quand... [Lire la suite]

17 septembre 2014

pervers

- Vous savez, monsieur le Président, mon client est resté un grand enfant un peu attardé qui a besoin qu'on l'aime et qu'on lui montre. Il aurait besoin d'être intégré dans une vraie famille pour l'entourer d'affection, de soins et d'amour. Et non plus vivre dans cette misère morale et affective. Je vous rappelle que sa mère était alcoolique, son père tait pédophile, son frère est un braqueur récidiviste et sa sœur, une pute toxicomane. - Au vu de tout ça, ne trouvez-vous pas, monsieur le Président, que mon client a des circonstances... [Lire la suite]
12 septembre 2014

quatre êtres vous manquent

C’est notre avant-dernier jour ici que j’écris ce billet comme si c’était notre dernier jour. Parce que pour certains, c’est le dernier jour du reste de leur vie et pour moi, ce sera le lendemain, soit aujourd’hui. Le temps de faire une halte chez les parents, comme à l’aller, histoire de ne pas rentrer trop vite à Bordeaux et parler encore et encore un peu de ces vacances plutôt réussies. Tant au niveau affectif que météorologique. Ou  l’inverse. Des fois, je me mélange les pinceaux. Surtout dans tout ce qui est affectif et... [Lire la suite]
11 septembre 2014

de vagues questions

C’est mardi qui était notre dernier jour de location de vélos. Comme le patron et Isabelle partent jeudi, nous avons pensé qu’il serait bien de consacrer leur dernière journée au spectacle de la grande marée ainsi qu’à de la plage et à un peu de baignade. Aussi, alors même que nous en avions déjà plein les pattes (de crabe), nous sommes partis en direction du Puits d’Enfer et là, nous devions peut-être pousser jusqu’à Cayola. Ou pas. Nous nous sommes arrêtés un peu avant ce qui était prévu car nous avons pensé que ça serait bien... [Lire la suite]
10 septembre 2014

à bicycle-e-e-ette

Lundi après-midi, le trio infernal (Isabelle, le patron et moi) est parti à bicyclette pour une virée de plus de trois heures et ce fut un moment parfois fatigant (ce qui n’est pas grave, au contraire) mais surtout très agréable. Bien sûr, j’étais presque tout le temps le premier, ce qui ne me ressemble pas tant que ça (ouh, le menteur) mais peu importe, nous partagions les mêmes sensations et nous sommes rentrés heureux d’avoir vu tant de belles choses. D’abord, nous avons dû quitter la ville des Sables, par le centre puis par une... [Lire la suite]
09 septembre 2014

vers d'autres eaux

S’il y en a qui viennent me lire ici et qui me connaissent un peu, beaucoup, passionnément, qu’ils ne se formalisent pas si je ne réponds à personne, si je ne réagis à rien et si je continue de publier des billets sans autre communication. Je suis comme sur une île déserte. J’ai le droit à vingt minutes par jour pour me connecter sur Internet et je n’ai pas le temps d’en faire plus. Pas le temps ni la patience de rester devant ce bas débit. Ça m’énerve plus qu’autre chose. Alors, je me contente de clavarder sur Word qui lui,... [Lire la suite]

06 septembre 2014

des rêves d'éternité

Comme le patron me l’a dit : « Alors,  je pensais à l’éternité… » et c’est vrai qu’on a tendance à se croire immortel, parfois, quand tout va bien, quand on est heureux, à deux, à trois, à quatre ou plus. On a des envies que ça ne s’arrête jamais et pourtant, on le sait bien au fond de soi, ça s’arrêtera toujours un jour. Comme si le mot toujours pouvait se confondre avec jamais. Avec plus jamais. Et c’est alors que l’éternité se présente comme si c’était de celle-ci dont on avait eu envie, juste avant. Alors... [Lire la suite]
26 août 2014

les souris dansent

C’est franchement du grand n’importe quoi. Dès qu’on a le dos tourné, alors que j’aurais dû m’en douter, ils n’ont fait que des bêtises, « des bêtises quand je ne suis pas là » et moi, hier soir, il y en avait partout et autant vous dire que pour moi, le lundi soir, un peu sacré, c’est comme si c’était mon dimanche soir si j’étais quelqu’un d’autre, veille de reprise pour une semaine de travail, autant vous dire que, hier soir, je n’avais pas spécialement envie de tout ça alors que j’avais déjà toutes mes affaires à ranger.... [Lire la suite]
03 août 2014

cinq fois sur les métiers

Tous ceux qui me connaissent, même si ce n’est qu’à travers les lignes de ce blog, le savent. Deux fois par semaine, j’ai la chance et la douleur de suivre un cours particulier partagé avec un coach. Particulier mais partagé parce que j’y vais avec le patron. Comme quoi, je suis la preuve vivante qu’il n’est pas nécessaire de coucher pour réussir, il suffit de se faire coacher. Il y a tout de même une lettre de différence. Ah ? Non, hue ! Enfin bref, si vous ne l’avez pas comprise, celle-ci, ce n’est pas grave, nous allons... [Lire la suite]
02 août 2014

homards sans Fred

En direct live. J’écris ce mail subrepticement depuis mon bureau parce que j’ai fini mon travail mais malheureusement, je dois attendre que ma collègue termine sa mise en plis, euh, la mise sous pli des factures pour les trier et ensuite, j’irai chercher les homards (sans Fred) pour les mettre dans une boîte hermétique pour qu’ils soient bien calés pour le trajet du retour. Et mes moules au chorizo pour ce soir. Elles sont déjà dans une barquette, elles. Mais les homards, ils sont dans un grand colis en polystyrène, avec deux... [Lire la suite]