23 avril 2021

les amoureux sur les bancs publics

« Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics, bancs publics, bancs publics, en s’foutant pas mal du r’gard oblique des passants honnêtes… » Ces deux-là, sur le banc public du parc, je les ai bien observés. Rien n’a dépassé. Pas un geste n’a été déplacé. Et de ce que j’ai pu entendre des paroles qu’ils ont échangées, aucun mot ambigu n’a été évoqué. Il a pourtant été question de « je t’aime » et de « pourquoi ? » et de « attention, si tu m’aimes… », mais ils semblaient se sentir bien... [Lire la suite]

12 mai 2020

difficile de faire une photo officielle (billet déconfiné)

me serait très difficile de me faire faire une photo officielle pour mettre dans toutes les mairies, tous les bâtiments administratifs, dans tous les foyers de tout mon peuple, opposants compris (surtout chez les opposants, d’ailleurs) et dans tous les lieux publics : piscines, parcs, jardins, forêts, montagnes, plages et tout et tout. Parce que tout bon dictateur qui se respecte se doit d’avoir une bonne communication pour conserver une image omniprésente et permettre à ses sujets de le révérer comme il se doit. Mais aussi,... [Lire la suite]
19 décembre 2018

et cet autre traumatisme, quand j’ai appris que j’allais avoir un petit frère

Nous avons été une famille de quatre personnes, nos parents, mon grand-frère et moi et quelle ne fut pas ma surprise, quand, alors que j’avais à peine 16 ans, nos parents en question, nous ont annoncé que nous allions avoir un petit frère ou une petite sœur. Nos vieux (pas si vieux que ça, mais c’est pour éviter de réécrire le mot parents pour la troisième fois dans ce paragraphe – trop tard !) venaient de franchir la barre des quarante ans et même si ça m’a fait plaisir d’apprendre cette étonnante mais grande nouvelle, c’est... [Lire la suite]