23 juillet 2017

pendant que je pédalais, je me creusais la tête et ça n’en valait pas la peine

Oui, au lieu d’aller au cinéma…Non, j’aurais dû commencer par « non, au lieu d’aller au cinéma » au lieu de dire « oui, au lieu d’aller au cinéma » mais bon, ça n’a pas une grande importance, il y a des sujets bien plus graves que ça, autour de nous. Donc, je reprends : au lieu d’aller au cinéma, j’ai décidé de jouer au « ni oui, ni non » et alors je suis parti à vélo histoire de prendre l’air et de me remuer un peu les fesses même si ce sont plutôt les jambes et en particulier les mollets qui ont le... [Lire la suite]

16 juillet 2017

écrit vendredi pour dimanche

Dimanche, à l’heure ou s’assombrira la campagne, nous reprendrons la route du retour. Revenir à Bordeaux, ça n’est pas vraiment revenir à ses origines même si j’ai comme l’impression plutôt agréable d’y avoir toujours vécu. C’est ce qu’on appelle une intégration réussie. Ou alors, je ne m’y connais pas. Et donc, normalement, afin de me préserver mon lundi pour vaquer à mes corvées hebdomadaires de mon dernier jour de chaque week-end, nous pourrions donc rentrer dimanche soir après dîner. Il suffira de ne pas trop de charger l’estomac... [Lire la suite]
21 août 2016

on va parler d’autre chose mais de quoi ?

Comme c’est dimanche, aujourd’hui, pour changer un peu, je arrêter de me prendre pour un diariste et je vais essayer de parler d’autre chose. Parler d’autre chose, oui, mais de quoi ? Il y a plein de sujets qui méritent qu’on les aborde mais encore faut-il trouver le bon. Celui qui sera le plus adéquat à la fois à ce que mes (pas) nombreux lecteurs attendent et au plaisir que je peux moi-même en retirer. Sinon, l’un ou l’autre est frustré et j’aime encore moins quand c’est moi. Les autres, s’ils le sont (et ils doivent l’être),... [Lire la suite]
08 juillet 2016

je n'avais pas terminé ma phrase

Ce matin, en me levant, j’ai pensé à mon blog et je me suis dit qu’hier, je n’avais pas terminé ma phrase, la première du premier paragraphe. Celle quand je disais que pourtant, j’avais commencé très tôt. Alors, avant de passer à la suite, voici donc la fin de ce que je voulais dire hier : j’ai commencé très tôt et pourtant, je n’ai pas pris le temps d’écrire mon billet avant 18 heures, au moins. Il faut dire que la journée a été chargée, que ce soit en préparation de cartons ou en autres choses diverses et variées. J’en veux... [Lire la suite]
06 juillet 2016

plus de vingt sur vingt

Avec plus de vingt sur vingt cartons de faits, je peux dire que j’ai passé mon épreuve d’emballage haut la main. J’aimerais même avoir une mention très, très bien parce que je crois que je la mérite, cette mention. Et pas une mention bas de gamme du genre « passable », non, je veux une mention d’excellence comme les prix que je recevais quand j’étais à l’école primaire. Je pense que pour ceux qui passaient leur bac récemment, tout ce que je dis signifie quelque chose de fort. Pour les autres, je changerai de sujet dès le... [Lire la suite]
02 mai 2016

Exupère et Adalbald

Attention, ne vous fiez pas aux apparences, ce billet commence un peu comme celui de samedi dernier, le 30 avril mais ce n’est qu’une illusion d’optique. Si vous êtes un lecteur (ou trice) concentré et vigilant, ça ne vous échappera pas que la phrase suivante commence pareillement mais qu’elle se termine de façon totalement différente. Vous l’allez voir juste au paragraphe ci-dessous. Normalement. Si nous ne subissons pas une coupure publicitaire. « Chez Nanou, on mange comme chez nous ! » Ah zut, on n’y a pas échappé... [Lire la suite]

12 avril 2016

ce que je voudrai dire, demain

Quand on écrit tous les jours dans un blog, en tout cas, dans le mien (de cas), on écrit toujours sur ce qui s’est passé, rarement sur des choses qu’on aimerait qui se passent mais jamais, au grand jamais sur ce qui va se passer, je veux dire, ce dont on est sûr que ça va se passer. Je ne parle pas au conditionnel mais bel et bien au futur de l’indicatif. Alors, aujourd’hui, mardi, je vais parler de ce qui va se passer demain, mercredi. Ou pas. Oui, après tout, peut-être que je ne parlerai pas de ce qui va se passer demain si jamais... [Lire la suite]
29 janvier 2016

maintenant qu'elle est au courant

Hier, j’ai fini par lâcher le morceau parce qu’il a bien fallu que je m’adapte aux circonstances et ça va, elle sait tout. Ou presque. Maintenant qu’elle au courant, Monique, ça fait tout drôle. Et même encore plus. Car soudain, tout est devenu léger. On n’a plus à faire de cachotteries. On n’a plus à se prendre la tête pour organiser et tout faire correspondre, finalement, c’est un mal pour un bien. Peut-être qu’elle avait raison, il ne fallait rien prévoir pour ses 80 ans. Bon, d’accord, elle ne veut pas fêter ses 80 ans, ce que je... [Lire la suite]
29 décembre 2015

pourquoi diable commencer par les slips et les chaussettes ?

C’est vrai, ça, je suis surpris que personne ne m’ait posé la question, avant-hier, dans mon billet intitulé « le tri sélectif » et donc, du coup, je me la pose tout seul et je me remercie fortement et avec un peu d’admiration, de me l’être posée. Car cette question est une bonne question et elle mérite une réponse à sa hauteur. Veuillez me suivre dans le paragraphe juste après celui-ci. Pourquoi donc commencer le tri de mes affaires en vue d’un éventuel déménagement cette année par mes slips et mes chaussettes. Eh bien... [Lire la suite]
06 décembre 2015

VRSNSMVSVQLIVB

Je pense que tous ceux qui liront ce billet auront énormément de difficultés à en lire le titre mais se demanderont aussi ce que ça peut bien vouloir dire. Non, je n’ai pas appuyé sur des lettres de mon clavier au hasard. Non, tout est bien réfléchi et la réponse à cette énigme se trouve un peu plus loin, dans un paragraphe proche de la fin. Tout a commencé alors que j’avais besoin de comparer les deux recettes officielles du véritable tourteau fromager de chez moi, dans les Deux-Sèvres. Parce que j’en ai trouvé une dans un magazine... [Lire la suite]