11 janvier 2020

un dîner d’Ehpad ?

Minuit quinze. Avant-hier soir, je me suis couché à minuit quinze. Exactement comme le premier janvier, il y a dix jours de cela. Alors qu’hier soir, ça n’avait pas du tout l’air d’un réveillon. Ou alors, un réveillon au rabais. Un réveillon diététique. Un réveillon pour Ehpad ? Avec le président, nous recevions un couple d’amis à lui, que j’avais déjà vus deux ou trois fois et si je les trouve à peu près sympathiques, je ne suis pas intime pour autant avec eux. Et comme je sais, de leur bouche et de celle du président, qu’ils... [Lire la suite]

24 janvier 2019

Nomique ou Entérite ?

Moi, à choisir, évidemment que je prends la Nomique. D’abord, parce que c’est l’anagramme de Monique et que Monique, c’est ma mère. Ensuite parce que Entérite, ce n’est l’anagramme de rien. Si, pardon, au temps pour moi, Entérite, c’est l’anagramme total de plein de mots : éternité (je m’en fous, même sur un plateau avec 1 million d’euros, je ne signerais pas pour y avoir droit) ; reinette (pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge – j’ai largement passé l’âge) et reteinte (sachez que la couleur de mes cheveux blancs... [Lire la suite]
01 août 2016

Tonton chez les Tontons

C’était prévu mais assez inattendu que nous déjeunions chez les Tontons pour la deuxième fois en quinze jours, hier. Depuis que nous sommes installés dans ce quartier, nous avons découvert cet endroit et nous allons sans doute en faire une de nos cantines jusqu’à ce que ça devienne moins bon, comme la plupart des restaurants, la plupart du temps. Oui, car au début, c’est bien, tout est bon et au fil du temps, on remarque systématiquement une baisse de qualité et ça ne nous donne plus envie d’y retourner. Nous en avons délaissé... [Lire la suite]
13 juin 2014

trait d'unions

Tu sais, Jean-Marie, j’étais moins stressé pour ton mariage, il y a deux mois, que pour le mien. Je ne sais pas comment tu as fait pour que tout se passe aussi bien, d’une façon aussi fluide, sans turbulences, sans courir partout et… oui, je sais, sans invités, aussi. Mais quand même, nous étions six, à ton mariage, ce n’est pas comme si tu avais été tout seul. Ce qui a failli arriver puisque Claude t’a même demandé, le matin même, si sa présence était indispensable. Non, a quand même fallu prévoir l’apéritif pour six personnes et de... [Lire la suite]