29 septembre 2019

il n’y a pas cinquante solutions

Il n’y a pas autant de solutions que de nuances de gris. Ouais, je sais, de nuances de Grey. Mais j’ai choisi de parler 100% français, ce matin. Absolutely french in the text. En français dans le texte, pour ceux qui n’auraient pas compris. Je disais donc qu’il n’y avait pas cinquante solutions. Au mieux, il y en a plus d’une et moins de trois. En gros, il n’en reste que deux. Environ. À peu près, si vous préférez. Parce que soit j’écris ce billet en me disant que j’aurais l’esprit et ma conscience tranquilles pour ne pas dire... [Lire la suite]

24 juillet 2019

le trépied

Comme je fais toujours trop vite, évidemment, ce qui devait arriver, arriva et je n’ai pas pu faire la troisième photo de la série que j’aurais pu intituler « triptyque » si je n’avais été totalement surpris par cette nouvelle vague de canicule. Hier, nous étions encore à Biscarrosse, enfermés dans la maison avec interdiction d’aller se baigner dans la piscine pour cause de risques d’insolation majeurs (avec un S car ce sont les risques qui sont majeurs, pas l’insolation, quoique…) et avec pas plus de réseau la veille que le... [Lire la suite]
23 septembre 2016

l'homme en rouge et l'homme en vert

Deux rendez-vous dans l’après-midi. L’un à treize heures et l’autre à seize. L’un avec Pamplemousse, l’entreprise qui s’appelait France Télécom autrefois, mais je ne me permettrais pas de donner son vrai nom ici, j’aurais trop peur de représailles, d’une part et de je n’ai pas envie de leur faire de la pub gratuite, d’autre part. Et l’autre avec le papa de Lisa. Lisa, c’est un des deux artisanes venues installer tous les plafonniers et les appliques dans l’appartement et faire tous les trous pour y accrocher cadres, miroir et autres... [Lire la suite]
23 juillet 2016

je n'ai pas la fibre

Je crois que je n’ai pas la fibre paternelle. Sinon, ça se saurait, depuis le temps. À plus proche d’être un joyeux sexagénaire que d’entrer dans la cinquantaine, si j’avais voulu, il y a longtemps que je m’y serais mis. Comme ça, ça serait fait et on n’en parlerait plus. D’ailleurs, je crois qu’on ne va plus en parler. Comme ça, on pourra passer à autre chose. D’ailleurs, je crois qu’on va passer à autre chose. Comme ça… oui, c’est agaçant, hein ? Je sais que je n’ai pas la fibre optique. Sinon, ça se saurait. Et je n’aurais... [Lire la suite]
22 juillet 2016

j'en ai une toute petite

Le monsieur de la fibre est venu hier après-midi pour nous y connecter et faire le nécessaire pour qu’on soit enfin relié au monde. Moi, je pensais que chez Pamplemousse (je n’ose pas donner le vrai nom de l’entreprise mais déjà, en l’appelant pamplemousse, vous devez déjà savoir que ça a un rapport très étroit avec un autre agrume de couleur orange mais je dis ça, je ne dis rien…) et moi, pendant ce temps-là, je suis parti en ville pour y faire quelques achats afin de recevoir Christophe et Anne pour le premier dîner. Merci Picard... [Lire la suite]