02 septembre 2019

des bouloches et des peluches

J’ai un gros défaut. Je n’en ai qu’un seul, de défaut mais il est gros. Il est plus gros que le chapeau de Mireille mais plus petit que mon ego. C’est tantôt facile à vivre, tantôt un peu pénible. À la longue, on s’y fait. Mais ça peut s’avérer fatigant, parfois. Parce que je m’épuise. Mon défaut m’épuise en moins de temps qu’il ne faut pour m’en rendre compte. Quel est-il ? Mon seul défaut : c’est que je cours tout le temps et comme je cours tout le temps, je fais tout trop vite, je suis toujours dans la précipitation... [Lire la suite]

11 avril 2018

mettre un peu d'os dans son vain

Contre toute attente, alors que la nuit du mardi au mercredi est historiquement une nuit calme, dans mon boulot, elle fut plus dure, plus longue et plus pénible que la première, celle de la reprise après une semaine de vacances. Sans doute parce que, hier encore, j’avais vingt ans (ou presque) et j’étais dans cette euphorie due à l’insouciance de tout jeune âge. Mais depuis hier, j’ai divisé par trois mon capital fraîcheur et là, je me sens un peu, beaucoup, passionnément décrépi. Alors, ce matin, en revenant du boulot, pour une fois,... [Lire la suite]
29 octobre 2017

avant l'heure...

Pfou, quelle bêtise que de devoir mettre tous les réveils, les appareils audio-vidéo et autres connectés à l’heure d’hiver, depuis hier soir. C’est franchement pénible à faire. D’accord, j’exagère un peu, il y a bien plus insupportable, dans la vie. Tout remettre à l’heure d’été, tiens, par exemple… Avec tout ça, moi, hier soir, je me suis couché à minuit, heure d’été et je me suis levé à 5h30, heure d’hiver. On m’avait pourtant bien vendu l’idée que j’allais dormir une heure de plus. Mon œil, oui. Et même mon cul, tiens ! Je me... [Lire la suite]
19 février 2016

le plan B

Entre le président et moi, depuis une semaine, c’est à se demander lequel est le plus mal en point et lequel a le moins d’appétit. Et du coup, c’est très difficile pour ne pas dire compliqué (à moins que ça ne soit l’inverse) d’organiser les menus. En même temps, je me dis que tout ce que nous ne mangeons pas, ça fait comme si nous étions en train de faire un régime. Peut-être qu’au passage, nous aurons perdu un ou deux kilos. Et on pourra alors se dire que ce sera au moins ça de pris, si je puis dire. Ça sera toujours ça de gagné. Et... [Lire la suite]