26 août 2019

on est déjà presque à la fin du mois d’août et je n’ai rien à dire

C’est incroyable, quand même, ça : on est déjà presque à la fin du mois d’août, waouh, waouh, et je n’ai rien à dire ou si peu que je me demande si ça en vaut la peine que je m’exprime. En même temps (coucou Macron !), si je ne dis rien, je vais avoir l’impression d’être muselé, c’est censuré, d’être sous un régime dictatorial et ça, ça ne me plaît guère pour ne pas dire pas du tout. Ça m’amuserait presque, d’ailleurs, quand je lis certaines banderoles de manifestants, depuis les gilets jaunes et les casseurs réunis... [Lire la suite]