01 novembre 2019

la poule aux yeux fermés

Je me demande si… Je me demande ce que penser une poule quand elle pond un œuf et quand elle pense qu’il sera peut-être fécondé. Peut-elle ressentir une certaine fierté mêlée d’une certaine extase à l’idée que le coq dont elle est bêtement amoureuse, soit le père de son futur poussin ? Il paraît qu’il va pleuvoir pendant une bonne quinzaine de jours et même si on aperçoit du soleil, de temps en temps, ça ne durera pas vraiment. C’est ainsi que les choses se font et se défont : après plusieurs canicules successives sur... [Lire la suite]

07 octobre 2019

je dis... je dis... je dis

Je n’ai pas l’habitude de dire les choses tout de go, j’aime bien prendre des chemins de traverse, j’aime bien les circonvolutions et les circonlocutions. Ça me permet de m’amuser avec les mots, avec les lettres, avec les phrases. Et j’aime bien la Grèce. Et pour y aller, là aussi, je préfère y aller par quatre chemins. Du cop à l’âne. C’est toujours comme ça, quand je dis Grèce. J’aime beaucoup l’océan, plus que la mer. Je suis un enfant de l’Atlantique, moi, pas de la Méditerranée. J’ai passé toutes les vacances de mon enfance à... [Lire la suite]
17 juin 2019

et dedans, il y a un cœur qui bat

Non, je ne suis pas qu’un clown qui aime faire rire de peur d’être lui-même obligé de pleurer sur son sort. Parce que moi, je suis comme ça, je suis un nostalgique, parfois mélancolique et donc, j’ai toujours une urgence à tenter de vouloir rire de tout, parfois au détriment de la bienséance. Vous savez, ce n’est pas trop la peine de me le dire, je le sais. Je sais comment je fonctionne. Je sais quels sont mes qualités (nombreuses) et mes défauts (tout aussi nombreux – j’ai failli écrire « minoritaires » mais je me suis... [Lire la suite]
05 avril 2019

dans une heure

Dans une heure, sera-t-il l’heure du retour de celle d’hiver ? Ou serons-nous encore dans celle d’été ? Je pense que rien n’aura changé de ce côté-là, dans les 45 ou 60 minutes qui vont suivre. Rien n’aura changé ? Si, peut-être le fait que j’aurai vieilli d’une heure de plus et ça, c’est vachement insidieux, c’est vachement sournois. Ça n’a l’air de rien mais pif, paf, pouf, prends ça dans ta gueule et ferme-là, de toute façon, tu n’as pas le choix, encore moins sur ça que sur le reste. Tu n’avais qu’à lire les... [Lire la suite]
05 juin 2018

le repli sous l'attente

À partir de maintenant, chaque mardi, je me mettrai en mode double attente. D’une part parce qu’on est devenu un des pays les plus électriques de la planète, j’en veux pour preuve ces persistances d’orages et de mauvais temps depuis des lustres et des lustres. Et d’autre part parce que je n’aime pas le mardi vu que c’est mon jour de reprise. Et comme ça commence à se savoir, je suis en train de les compter, ceux qui me séparent de mon départ de là. De là où je ne me sens plus très bien et pas du tout en phase. Alors, j’ai débuté ce... [Lire la suite]
29 avril 2016

pris par le temps

Je ne vais pas refaire le coup d’avoir raté le billet de 17h15 car on ne refait pas deux fois le même coup gagnant mais il faut savoir que si je suis en retard dans la publication d’un écrit dans mon blog, c’est uniquement parce que je viens d’en écrire 4 à la suite (quel champion !) que j’ai programmés pour qu’ils paraissent dans les quatre prochains jours. Pendant que je serai dans mes petites grandes vacances. Car cette année, je risque de ne pas prendre d’autres vraies vacances que ces quelques jours dans les Deux-Sèvres. À... [Lire la suite]

06 octobre 2015

mes auvergnats

Elle est à toi, cette chanson, toi l’aveugle, qui sans façon, ne m’a pas vu faire quand j’ai fait des grimaces derrière ton dos et que je t’ai tiré la langue (de bœuf) alors que ça ne m’a rien apporté de plus qu’une toute petite satisfaction éphémère pour ne pas dire futile. Mais j’aime bien joindre le futile à l’agréable. Et ma foi (de veau), comme au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, dorénavant, je promets d’essayer de ne plus jamais dépasser les borgnes. Elle est à toi, cette chanson, toi le tétraplégique qui sans... [Lire la suite]
19 septembre 2015

le partage de la culture

Peut-être parce qu’on l’oublie facilement quand on l’a connu mais qu’on vit en ville, peut-être parce qu’on ne l’a jamais connu, pour ceux qui n’ont jamais eu cette chance de savoir ce que c’était, mais je peux vous dire que le partage de la culture, des fruits de la culture, c’est quelque chose qui me plaît et qui m’a même ému, hier matin, alors que nous étions chez mes parents, dernière étape avant le retour définitif à Bordeaux après ces vacances légèrement écourtées pour cause de temps mitigé et d’envie de revenir chez soir... [Lire la suite]
05 mai 2015

la femme idéale

La femme idéale existe et je l’ai peut-être rencontrée. Du moins, je l’ai peut-être rencontrée virtuellement. C’est déjà ça et ça me rassure parce que pour une rencontre du troisième type, la femme idéale, c’est plutôt sympa, non ? Je suppose que vous aimeriez que je vous parle d’elle. J’en meurs d’envie, à vrai dire mais je ne sais si je doigt (c’est fait exprès) car entre le fait de parler d’elle et de trop en dire, il y a un fossé que je ne suis pas sûr d’avoir envie de franchir. Et, tel que je me connais, alors que je... [Lire la suite]
23 février 2015

tu as fait ton blog ?

Stéphane, tu as fait ton  blog ? Non mais tu as vu l’heure ? Dans moins d’une heure, tu pars à la gym et tu ne vas revenir que pour déjeuner, comme je te connais, aussitôt après, tu iras digérer au cinéma et quand tu vas revenir, après avoir traîné en ville, je ne sais où, tu vas te mettre en cuisine, comme tous les lundis et ton blog ? Quand est-ce que tu l’auras fait ton blog ? Beuh, je ne suis pas vraiment motivé ni inspiré, ce matin. J’ai mal dormi et ça se ressent. Tout comme cette espèce de lassitude... [Lire la suite]