11 janvier 2014

salle de vaisselle

À la guerre, comme à la guerre, comme on dit dans certaines chaumières où on aime bien pratiquer les dictons, les proverbes et autres adages qui sont parfois d’un autre. Je viens de terminer la partie socio-professionnelle de cette longue et inhabituelle semaine de travail où j’ai dû me lever six fois, six matins de suite avant d’espérer un peu de repos, un peu de répit mais je crains que ce ne soit finalement râpé car je suis repu de bazar et ce week-end à venir, jusqu’à lundi soir, s’annonce comme bien chargé et bien foutraque. Je... [Lire la suite]