13 juillet 2018

avec des confettis, la fête est plus…

Je sais que j’ai des idées parfois plus sottes que grenues mais je ne vois pas en quoi ça dérangerait les autres. Que ceux qui n’aiment pas ça n’en dégoûtent pas les autres. Vous n’êtes pas d’accord ? Alors que ceux qui se contrefichent de savoir combien il peut y avoir de lentilles dans un paquet de 500 grammes ; quelle distance représentent tous les grains de riz d’un paquet d’un kilo, mis bout à bout ou encore, combien on peut mettre de noisettes de chez ma mère dans la piscine hors sol de ma tante n’ont qu’à sauter ce... [Lire la suite]

13 décembre 2017

absolution, dissolution, résolution, amen

Hier, en écrivant le paragraphe 2 de mon billet, qui en comportait 7 (c’est bien de le dire car personne ne l’avait remarqué, j’en suis sûr), j’ai utilisé le verbe absous au participe passé et je ne me suis posé aucune question car je n’ai eu aucun doute quant à sa forme grammaticale. Idem pour l’orthographe. Moi, Stéphane G., je suis absous avec un « s » à la fin car je suis plusieurs dans ma tête, tout le monde le sait, jusque-là, rien que de très normal. Non, en revanche, dans la soirée, je me suis mis à me demander... [Lire la suite]
09 décembre 2016

deux ailes ?

Hier, j’ai beaucoup hésité à écrire guiboles avec deux « L » ou guibolles avec un seul « L ». C’est carrément étonnant comme parfois, on peut hésiter tant et tant sur une orthographe, sur une acception ou sur un accord… Là, en l’occurrence, c’était sur le nombre d’ « L ». En temps normal, quand j’ai besoin de fuir une situation, j’ai deux solutions : soit je fais l’autruche, soit je prends mes jambes à mon cou. Et dans ce dernier cas, je ne mets qu’un seul « L » à guiboles. Alors que... [Lire la suite]
27 mars 2016

un dimanche à la campagne

Il y a plusieurs sortes de campagnes : les campagnes publicitaires, les campagnes électorales et les campagnes de recrutement. Pour ne parler que de ces trois-là, dans l’immédiat. Cette semaine, un film est sorti dans les salles de cinéma « Médecin de campagne » et il n’est pas du tout impossible (peut-être même fort probable – à moins que ça ne soit l’inverse) que j’aille le voir aujourd’hui, après déjeuner. La seule chose qui me fait hésiter, c’est juste l’horaire auquel j’irai le voir : à peine la dernière... [Lire la suite]
21 mars 2016

le calesson du masson

Vous ne savez pas ce qui m’arrive ? J’ai perdu ma cédille et du coup, je ne peux plus écrire correctement aucun mot qui en comporte une. Alors, je suis obligé de biaiser (on dit que je suis un bon biaiseur mais il n’y a pas pire juge que soi-même) et d’écrire les mots concernés comme je peux, c’est-à-dire à la va-comme-je-te-pousse. Tu parles d’une épreuve pour un mec comme moi, plutôt attaché à la langue française et plutôt sensible à l’orthographe. Ça me fait mal aux tripes mais de toute fasson, je n’ai aucun moyen de faire... [Lire la suite]
25 septembre 2015

il automne

Il automne à pas furtifs, chantait Barbara dans ce que je considère être une de ses plus belles chansons appartenant à sa dernière période. Une chanson qui lui collait si bien à la peau. Et qui m’allait comme un gant. Parce que l’automne qui vient, ce n’est pas triste du tout. C’est parfois un peu gris, un peu déprimant parce qu’on sait qu’on ne va pas vers les beaux jours, bien au contraire et même ces derniers, on sait qu’ils raccourcissent comme une peau de chagrin. Mais l’automne, c’est aussi la flamboyance des étés indiens. J’ai... [Lire la suite]

14 août 2015

l'empire des sens (2/5)

Résumé de l'épisode précédent : On dit que nous avons cinq sens, définis par Aristote au cours du quatrième siècle avant J.C. (à vous de voir si vous préférez Joe Cocker, Jésus Christ ou, plus simplement, Jean-Claude) et c’est toujours ce que j’ai entendu dire (ce qui prouve que mon ouïe fonctionne) depuis que j’ai eu l’âge d’être scolarisé. Et ne voilà-t-il pas que ces derniers jours, j’ai lu (ce qui prouve que ma vue fonctionne) qu’on en aurait plutôt 9 voire 21. Je n’ai pas trouvé trace des dixième au vingt-et-unième sens... [Lire la suite]
17 mars 2015

appétence

Quand on est en plein dans la semaine de la langue française, j’aime bien qu’on se pose des questions intelligentes, au bureau ? Ça change. Après, reste à savoir si on a trouvé la bonne réponse à la question idoine. Et justement, mon binôme, Audren, ce matin, qui m’a raconté avoir entendu un mot qu’il ne connaissait pas, hier à la télévision, l’a noté pour me demander ce que j’en pensais. Si je savais quelle était sa définition et si je savais la différence entre ce mot là et un autre, du même acabit, nettement plus courant. Et... [Lire la suite]
15 mars 2015

avé l'assent

S'il y a une chose à laquelle j'attache beaucoup d'importance, au niveau des échanges, c'est bien le respect de l'orthographe et en particulier des accents, une de nos spécificités pourtant bien simple à comprendre et à appliquer. Et je ne vous cache pas mon désarroi voire ma colère quand je constate que le bon usage des accents se perd de plus en plus avec Internet, sans parler de ce langage SMS à propos duquel je préfère me taire plutôt que d'en parler car je sens que je vais m'énerver et ce n'est pas bon pour ce que j'ai. Alors,... [Lire la suite]
11 août 2014

un Z qui veut dire...

Au temps pour moi, hier, j'ai fait une photte d'orthographe à Zyrianes en y mettant deux 'N' alors qu'il ne doit y en avoir qu'un seul. Du coup, certains auraient pu avoir mal compris et mal interprété le fait que Zyrianes est bien le dernier mot de mon Larousse en vigueur, 2003, si je ne me trompe pas puisque je ne vous écris pas ce billet de chez moi, ce matin. Je vais tout vous citer de mémoire. Et pour valider cette info, je vais donc devoir faire tout le travail à votre place et vous donner les significations de ces deux... [Lire la suite]