13 décembre 2018

écrire pour ne rien dire

Essayer d’écrire quelque chose entre 1h10 et 11h ou alors, entre 11h40 et 13h. Je sens que ça va être chaud, pour le billet du jour car déjà, dans le premier créneau qui commence dans quelques petites minutes (pourquoi ne commence-t-il pas dans quelques grosses minutes ?), je sais que je vais avoir du mal à trouver une idée de départ. Et je sais aussi que même si j’avais quelques grosses minutes devant moi, j’aurais beau me retourner, hormis voir le parking de l’entreprise et la pluie qui tombe en faisant des claquettes dans... [Lire la suite]