19 juillet 2018

les mouches pourraient avoir la complaisance de mourir le mercredi matin

C’est vrai, ça, non seulement elles sont dégoûtantes, les mouches (toutes, à mon goût) mais en plus elles ne sont pas du tout coopératives. C’est vrai, regardez, elles viennent toujours vers moi alors que ça doit se savoir, dans leur milieu, que je les déteste, qu’elles me font peur et que je suis le roi de la tapette (attention, je n’ai pas dit le roi des tapettes), donc, que j’en élimine tant et plus dès que j’en ai l’occasion. Je suis l’auteur d’un génocide « muscal » : tout ce que je peux exterminer, mouches et... [Lire la suite]

05 juin 2018

le repli sous l'attente

À partir de maintenant, chaque mardi, je me mettrai en mode double attente. D’une part parce qu’on est devenu un des pays les plus électriques de la planète, j’en veux pour preuve ces persistances d’orages et de mauvais temps depuis des lustres et des lustres. Et d’autre part parce que je n’aime pas le mardi vu que c’est mon jour de reprise. Et comme ça commence à se savoir, je suis en train de les compter, ceux qui me séparent de mon départ de là. De là où je ne me sens plus très bien et pas du tout en phase. Alors, j’ai débuté ce... [Lire la suite]
03 mai 2018

d'un pays pas du tout imbécile

Son bonhomm' de mari avait tant fait d'affair's Tant vendu ce soir-là de petits bouts de fer Qu'il était dev'nu millionnaire Et l'avait emmenée vers des cieux toujours bleus Des pays imbécil's où jamais il ne pleut Où l'on ne sait rien du tonnerre… Ah ça, on peut dire qu’on vit dans un pays drôlement intelligent, en France. C’est vrai qu’on mériterait le prix Nobel du pays le plus intelligent, depuis quelques mois. Parce que là, question pluviosité, on a eu notre compte. Et même encore plus que ça vu que nous frisons l’overdose. La... [Lire la suite]
11 mars 2018

orage, ô désespoir

Ça craint du boudin. Je ne sais pas si ça se dit comme ça mais si oui, tant mieux et si non, tant pis, on n’aura qu’à dire que je viens de l’inventer, cette expression. La véritable, c’est peut-être « ça pue le boudin » mais pour moi, à mes yeux et à mes narines, ça ne veut pas dire la même chose. Dans un cas, c’est l’odeur même du boudin qui est en cause et dans l’autre, c’est qu’il y a quelque chose de pas terrible qui arrive et qu’il faut trouver une solution. Par exemple, ça pue le boudin, ça, c’est pour l’odeur quand on... [Lire la suite]
05 novembre 2017

dimanche chrétien

Je ne sais pas comment je me suis organisé, aujourd’hui, jour du saigneur, comme on dit dans les abattoirs, mais depuis ce matin, sans avoir vraiment arrêté, je n’ai quasiment rien fait de très, très concret. Bon d’accord, je suis allé au marché, je suis allé livrer Claude et le patron, je suis rentré, j’ai préparé un osso bucco de dinde, on a déjeuné, je me suis mis devant la télé un peu pour me reposer, je me suis remis en cuisine, après et là, il est presque 16h30, on vient d’essuyer un très gros orage de grêle et je n’ai pas... [Lire la suite]
02 août 2017

ça y est, c'est le retour de l'été

On dirait que ça y est. L’été serait de retour. Non. L’été est de retour.  J’en veux pour preuve la chaleur accablante qui nous a envahis depuis ce matin. Une chaleur particulièrement chaude. Surtout au soleil. Et même un peu à l’ombre. Qui nous donne envie de se mettre à l’eau. À l’eau ? Ici l’ombre… les carottes sont cuites et le plafond fond comme les petites marionnettes… qui fondraient à vue d’œil si on les avait laissées dehors. C’est l’été qui est de retour. L’été, cette année, c’est une saison qui dure deux ou trois... [Lire la suite]

09 juillet 2017

le toit ouvrant

« Mais Stéphane, pourquoi tu te promènes avec cette vitre teintée, contre toi ? » « Hein ? Quoi ? Ah ça ? C’est simple, c’est mon toit ouvrant. » « Ton toit ouvrant ? » Quand je sors en ville, c’est super pratique. Selon le temps qu’il va faire, ça me sert toujours à quelque chose. En premier, s’il ne fait ni chaud, ni froid, ce qui ne me fait ni chaud, ni froid, en général, je l’emporte avec moi car on ne sait jamais. On n’est pas à l’abri d’une ondée, d’un gros orage ou d’un... [Lire la suite]
13 juin 2017

au pas, camarade, au pas, au pas, au pas

Quand je l’ai paramétré afin de m’en servir juste après l’avoir reçu, j’ai été étonnamment surpris de voir que c’était aussi génial que ça. En effet, il a compté un premier pas dès que j’en ai fait un, le premier justement, ça a compté 1. C’est bien fait, les podomètres, finalement. Et ensuite, ça a compté deux. Mais j’ai tout de suite voulu vérifier, un peu sournoisement, je l’admets, si ça décomptait quand je marchais à reculons. Eh bien non. Ça semble ne pas fonctionner. J’allais dire « ne pas marcher », ce qui aurait été... [Lire la suite]
31 juillet 2016

le premier orage sans désespoir

Ça y est, notre nouvel appartement a été baptisé et notre terrasse a été arrosée. À votre santé, messieurs-dames, c’est Tlaloc qui régale. Hier, nous avons fêté aussi dignement que possible notre installation, en tête-à-tête et nous nous sommes abreuvés jusqu’à plus soif mais ce matin, pas de gueule de bois, non, juste la sensation d’en avoir peut-être trop vu, peut-être trop bu. En même temps, ce n’était que de l’eau, de l’eau de là-haut, de l’eau de l’au-delà. Je suis allé en ville à vélo et je suis revenu juste au moment où les... [Lire la suite]
25 mai 2015

la meilleure disposition

Il en est de la vie comme de l’agencement des appartements surtout s’ils sont petits, les appartements. Même si on dit qu’il n’y a pas de petite vie. Tout comme il n’y aurait pas de petits clients. Mais des petits appartements, oui. Et ce n’est pas toujours évident de trouver la bonne place pour chaque meuble et de ne pas tomber dans le trop surchargé ni dans le trop minimaliste. Parce qu’il faut quand même pouvoir s’y sentir bien et pouvoir évoluer correctement dedans. Eh bien moi, un coup de vent, un orage, un coup de fatigue, une... [Lire la suite]