30 septembre 2013

encore quatre-vingt-dix

Ou à peu près. Quatre-vingt-onze, pour être totalement précis. Parce que comme toute journée commencée est considérée comme terminée. Tout comme on peut considérer que toute année commencée est terminée. Et que toute vie commencée est terminée aussi. N’est-ce pas le principe même de la naissance qui n’est jamais que le (long) chemin vers la mort ? J’insiste sur les parenthèses qui étreignent le « long », maintenant aux mains des guillemets parce que pour certains, ça peut être carrément l’inverse. Comme pour la petite... [Lire la suite]