13 avril 2020

allo, t’es en confinement ? (billet non garanti sans coronavirus)

Allo, bonjour, c’est moi. Bonjour, c’est moi aussi. Ça va ? Bof et toi ? Bof aussi. Tu sais, en ce moment, on n’a pas le choix, si on n’est pas malade, il faut bien que ça aille. Ouais, moi aussi. C’est vrai que cette période de confinement n’a pas élevé le niveau des communications entre les gens, globalement parlant, j’entends. En temps normal, celui d’avant, qu’on ne retrouvera peut-être  jamais plus vraiment, on avait déjà un niveau assez bas, quand on entendait des gens parler à d’autres, dans leur portable,... [Lire la suite]

06 mars 2020

qui va à la chassie…

Hier, j’ai évoqué le mucus nasal et aujourd’hui, je voudrais parler des crottes d’yeux (ou crotte d’œil pour Jean-Marie Le Pen) car je suis en pleine période pipi-caca, ça devrait durer deux jours mais pas plus, normalement. Ça me prend, de temps en temps. Et ça disparaît tout aussi vite que c’est venu. À peine le temps de se moucher et hop, je passe et je pense à autre chose. Ça va, ça vient, quoi, en fait. Et le caca d’œil, c’est étrange mais on n’en parle quasiment jamais. Encore moins que la mucophagie ou la mucophilie. Et moi,... [Lire la suite]
20 février 2020

demandez à Gilbert

Alors, monsieur Eustache (c’est mon opticien), avez-vous des nouvelles de ma mutuelle ? Attendez, monsieur Stéphane, je regarde dans votre dossier car je n’étais pas là hier et avant-hier et je ne sais pas si mes collègues ont avancé sur votre dossier… Attendez voir… Je suis venu pour ça, pour voir mieux. Mais si je pouvais ne pas trop attendre, ça serait encore mieux. Ah voilà... Ah non, je n'ai pas encore de nouvelles de votre mutuelle car comme toutes les mutuelles, il y a beaucoup de retard et je pense qu’elles traitent... [Lire la suite]
25 novembre 2019

où est donc passé le local « poussettes » ?

Rien n’échappe à l’œil de louve-cervière de Mymy. Hier matin, elle a lu mon billet quotidien (Notre père Stéphane, donne nous aujourd’hui notre billet quotidien et pardonne-toi tes offenses…) et elle relevé la seule anomalie qui n’aurait pas dû exister. Et quand je parle d’anomalie, je ne parle pas de moi, évidemment, je suis exigeant avec moi mais pas au point d’être si méprisant, il y a des limites à ne pas franchir, sinon, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres aux volets clos. Parce que, une fois n’est pas coutume, je... [Lire la suite]
06 octobre 2019

pas chaud pour la saison

Hier après-midi, après déjeuner, vers 14h, je me suis installé dans un fauteuil relax, sur la terrasse. Il y avait un rayon ou deux de soleil et je me suis dit qu’il fallait en profiter car ce genre d’occasions se présenterait de moins en moins souvent, d’ici la fin de l’année car, jusqu’à preuve du contraire, pour l’instant, pas d’été indien en vue… Et j’étais bien. J’ai tombé le petit blouson de soie léger que j’avais enfilé à la hâte au cas où car, sous la chaleur étonnante de l’astre luisant, j’ai eu peur de transpirer plus que de... [Lire la suite]
31 mai 2019

journal rétrospectif d’aller (2/2)

10h58. Le train s’arrête en pleine et presque rase campagne. On nous demande de ne pas tenter d’ouvrir les portes. Certains, qui somnolaient, ouvrent un œil, leur inconscient leur ayant chuchoté que cet arrêt n’était pas prévu. D’autres, nombreux, font comme si de rien n’’était. Pas moi. 11h02. Il y a toujours un moment où l’attente, pendant un arrêt non prévu, nous devient anormale, brutalement à l’esprit. Un calme étonnant règne dans le wagon (pas en moi), un calme juste ébréché par le passage d’un contrôleur. La lumière... [Lire la suite]

19 avril 2019

dis-moi que tu m’aimes mais pas trop fort, c’est un secret

Dis-moi que tu m’aimes mais pas trop fort, je t’en prie, c’est un secret que personne, absolument personne ne doit jamais savoir. Promets-moi, jure-moi que tu m’aimes et que tu ne le répéteras pas. Oui, je t’aime, tu le sais et je ne le dis qu’à toi, je ne le répèterai pas, jamais, mes lèvres sont scellées. Voilà, ça, c’est une bonne base, un bon début pour raconter une histoire d’amour intense. Parce que ce matin, j’avais envie de ça, en me levant. J’avais envie de grandes envolées romantiques voire dramatiques. Envie d’entendre une... [Lire la suite]
01 juin 2018

sans queue ni tête ? Si, avec, justement…

Ce matin, alors que j’allais déposer des factures clients dans le local administratif de la nuit, j’ai traversé la plate-forme réfrigérée et j’ai eu un peu froid mais pas tant que ça car je n’y suis pas resté longtemps vu que je n’ai fait que la traverser, histoire de quelques dizaines de secondes. Il n’empêche qu’en revenant à mon bureau, j’ai mis un certain temps à retrouver des verres sans buée sur mes lunettes. Comme si j’avais besoin de buée de sauvetage pour y voir ! Bien au contraire… Et donc, en revenant du bureau de... [Lire la suite]
05 février 2016

aux grands mots les grands remèdes

Il existe une quantité incroyable de dictons et proverbes pour tous les jours de l’année. Tous les jours et même toutes les nuits, tant il y en a, pour ceux qui préfèrent vivre en noctambules. Parce que c’est reconnu qu’au royaume des nuits sans lune, les aveugles sont rois et les borgnes sont leurs valets. Comment ? Vous ne le saviez pas ? Ben c’est pour ça que ce blog existe, pour vous apprendre des choses que vous ignoriez parce que comme chacun le sait, cerveau affamé n’a point son pareil. Dans le genre de proverbes... [Lire la suite]
15 août 2015

l'empire des sens (3/5)

Résumé des épisodes précédents : On dit que nous avons cinq sens, définis par Aristote au cours du quatrième siècle avant J.C. (à vous de voir si vous préférez Jean Cocteau, Jésus Christ ou, plus simplement, Jean-Claude) et c’est toujours ce que j’ai entendu dire (ce qui prouve que mon ouïe fonctionne) depuis que j’ai eu l’âge d’être scolarisé. Et ne voilà-t-il pas que ces derniers jours, j’ai lu (ce qui prouve que ma vue fonctionne) qu’on en aurait plutôt 9 voire 21. Je n’ai pas trouvé trace des dixième au vingt-et-unième... [Lire la suite]