04 février 2020

dérèglement hormonal

Ooups, ça fait deux matins de suite que je me lève à plus de sept heures. Il y a quelque chose qui ne marche plus très bien dans mon horloge biologique. Je dois avoir un dérèglement hormonal. Ça n’est pas possible autrement. Et si j’ai un dérèglement hormonal, qui me dit que ça va s’arrêter là ? Qui me dit que ce n’est pas que le début de tout une succession de perturbations, de désordres et autres déséquilibres dans mon organisme qui pourtant, ne mérite pas autant de distorsions. Après tout, hein, qui me dit que demain, je ne... [Lire la suite]

25 janvier 2020

courrier des admiratrices

Une deuxième fois n’étant pas coutume, je vais réagir au nombreux courrier de mes (nombreuses ?) admiratrices. Et on ne va pas perdre de temps dans des détails inutiles et superflus en commençant par Mymy qui m’a écrit pour me demander comment je cuisinais mes rognons. Je pense que c’est rognons qu’elle a gribouillé dans son mail mais comme je ne vois pas de quoi d’autre il peut être question, on va valider « rognons », purement et simplement. Alors, chère Mymy, sachez que je ne travaille pas le rognon, ni au singulier,... [Lire la suite]
12 décembre 2019

le casque à boulons

Un commentaire qui sent bon les pommes de pin et les branches de sapin et les bûches de Noël tout en fleurant bon la lavande. Toujours des mails et des commentaires cherchant à me faire plaisir en me souhaitant un bon anniversaire, pour avant-hier, hier et aujourd’hui. Bien sûr que ça me touche, bien sûr que ça me fait rougir de confusion et bien sûr que ça me flatte mais franchement, toute cette énergie dépensée pour un non-événement, le jeu en valait-il la chandelle ? Si j’ai bien compris, Jany me rappelle une histoire qui... [Lire la suite]
27 février 2019

on dit que ce n’est pas la taille qui compte

Ouais, on dit que ce n’est pas la taille qui compte mais c’est quoi, alors ? L’odeur ? Non, je plaisante, ça serait trop simple. Non, moi, je pense que la taille, ça compte. Il n’y a qu’à demander à toutes ces femmes qui sont obsédées par leur taille. « Pfou, j’en ai marre, je n’arrive pas à maigrir, on dirait que mon corps doit rester au niveau du 48, depuis que j’ai eu mes trois enfants, je n’ai jamais vraiment perdu tout ce que j’ai pris. » Là, c’est bien la taille qui compte, non ? Et demander à un... [Lire la suite]
27 octobre 2018

fort en t'aime ?

Alors, je t’aime. Il paraît qu’il ne faut pas hésiter à le dire. À lui dire. Quand on aime quelqu’un, il faut lui dire qu’on l’aime. Sinon, ça peut passer à côté. On croit que, on se dit que, on pense que. Et dans ces cas-là, on croit mal, on se dit mal et on pense mal. Toujours un peu à côté de la plaque. Voire à côté de la claque, quand on est un peu trop buté dans ses certitudes. Alors que justement, aimer, c’est douter. Aimer, c’est hésiter chaque instant de chaque jour. C’est n’être jamais sûr de rien. Rien n’est jamais acquis à... [Lire la suite]
17 mars 2018

seulement trois vœux ?

C’est vraiment idiot, mais j’avais (très) bêtement renversé du vin rouge (moi qui n’en bois jamais ou si peu) sur mon slip propre, qui est plus est, blanc. Autant vous dire que ça se voyait. Je n’allais pas pouvoir rester comme ça, même sous des pantalons, moi, ça me dérangeait de le savoir. On ne sait jamais, imaginez un peu que je me retrouve aux urgences et qu’on découvre un slip qui sent le St Estèphe ! Oui, je sais, il faut déjà être connaisseur pour reconnaître une odeur de St Estèphe sur un slip qui sent avant tout la... [Lire la suite]
11 mars 2018

orage, ô désespoir

Ça craint du boudin. Je ne sais pas si ça se dit comme ça mais si oui, tant mieux et si non, tant pis, on n’aura qu’à dire que je viens de l’inventer, cette expression. La véritable, c’est peut-être « ça pue le boudin » mais pour moi, à mes yeux et à mes narines, ça ne veut pas dire la même chose. Dans un cas, c’est l’odeur même du boudin qui est en cause et dans l’autre, c’est qu’il y a quelque chose de pas terrible qui arrive et qu’il faut trouver une solution. Par exemple, ça pue le boudin, ça, c’est pour l’odeur quand on... [Lire la suite]
04 novembre 2017

l'énergie positive (du désespoir ?)

Allez savoir pourquoi, alors que c’est la fin d’une semaine un peu difficile, j’ai eu la (bonne) idée et la (bonne) énergie d’aller faire du cardio, ce matin, à la salle près de chez moi. Comme ça, pour voir si je pouvais m’épuiser encore un peu plus. Et mine de rien, j’ai fait 48 minutes à 6 km/h et je n’ai pas vu le temps passer et je me sens plutôt bien, là, maintenant. Tout en sachant que si je me pose trop confortablement, dans le canapé, par exemple, je risque de fermer les yeux et alors là, qui sait ce qui pourrait se passer... [Lire la suite]
14 août 2015

l'empire des sens (2/5)

Résumé de l'épisode précédent : On dit que nous avons cinq sens, définis par Aristote au cours du quatrième siècle avant J.C. (à vous de voir si vous préférez Joe Cocker, Jésus Christ ou, plus simplement, Jean-Claude) et c’est toujours ce que j’ai entendu dire (ce qui prouve que mon ouïe fonctionne) depuis que j’ai eu l’âge d’être scolarisé. Et ne voilà-t-il pas que ces derniers jours, j’ai lu (ce qui prouve que ma vue fonctionne) qu’on en aurait plutôt 9 voire 21. Je n’ai pas trouvé trace des dixième au vingt-et-unième sens... [Lire la suite]