15 mai 2021

moi aussi, je sais faire de la poésie, regarde

Hé, Stéphane, j’ai lu que tu recommençais à parler de poésie et moi, même si ça ne m’a jamais intéressé, tu comprends bien que moi, ce sont surtout les activités physiques, que j’aime, ce qui est normal en tant que prof de sports rectangulaire (le prof, rectangulaire, pas les sports, hein ?) et je me suis dit que j’allais essayer de te faire plaisir sans être un fayot car je sais que tu es exigeant. Alors voilà, j’ai essayé d’en lire mais comme ça ne me disait pas grand-chose, je me suis mis à en écrire. Bon, je sais que tu ne... [Lire la suite]

16 avril 2021

la culture, c’est comme la confiture, il faut aimer le sucre

Hier, pensant me coller, le président m’a demandé quel était le prénom de Niépce (l’inventeur de la photographie) et moi, tout de go, je lui ai répondu « Nicéphore) dans la foulée. Tel est pris qui croyait prendre, il a voulu m’avoir et c’est moi qui l’ai eu. Je connaissais la réponse et il n’en est pas revenu. Il s’est retrouvé ébahi. Si seulement il avait été également un peu admiratif mais là, c’est beaucoup lui demander. D’autant qu’il n’a pas pu dire que j’avais filouté, j’étais en train d’écosser des fèves fraîches. Donc,... [Lire la suite]
23 juin 2020

interférence (2)

Re-bonjour, tu vas bien ? Je relis ton blog d’avril, tu as lu un bouquin de 651 pages en peu de temps ? Tu nettoies ta terrasse avec une brosse que j’imagine avec un jet d’eau sous pression et quand tu as fini, il pleut ! Oui, ton blog, c’est comme si tu envoyais Chouchou m’écrire puisque tu es occupé. Plus l’arthrose aux doigts… Masque : je le porte à l’entrée des supermarchés, l’ôte en sortant. Je fus flatté qu’à la caisse, on m’a regardé avec insistance. Rêvons. Merci pour ton blog. 210 kilomètres pour aller à... [Lire la suite]
03 août 2019

au cimetière des oubliés

Hier, je parlais de ma future crémation (pas encore bien définie au niveau de la date) et je sais donc que je ne serai jamais dans un cimetière. En tout cas, pas dans le cimetière des oubliés. Pas non plus dans le cimetière des pas perdus (pour tout le monde) ni dans celui des innocents (j’ai toujours les mains pleines car toujours occupées) et encore moins dans celui des mots doux. Pourtant, j’aurais pu jouir d’être enterré dans un endroit plein de mots même s’ils peuvent ne pas être tous doux. Le cimetière des oubliés, quelque... [Lire la suite]
30 novembre 2013

des fois, on s'ennuie

Je m’ennuie à 18h27. Je m’ennuie à 18h28. Je m’ennuie à 18h29. Je m’ennuie à 18h30. Je m’ennuie à 18h31. Je m’ennuie à 18h32. Ça fait déjà cinq minutes que je m’ennuie. Je m’ennuie à 18h33. Je m’ennuie à 18h34. Je m’ennuie à 18h35. Je m’ennuie à 18h36. Je m’ennuie à 18h37. Je m’ennuie à 18h38. Ça fait maintenant dix bonnes minutes que je m’ennuie. J’ai même compté les intervalles entre les minutes pour être parfaitement certain de mon coup : ça fait bien dix minutes que je m’ennuie, parce que je n’ai pas précisément commencé de... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,