17 août 2022

mon premier Hugues

Tu sais quoi, ma chérie ? Non, tu vas me dire, ma chérie ! Oui, attends, je vais te le dire, ma chérie. Je t’écoute, ma chérie. J’ai rencontré un mec génial et on a passé une soirée super et je ne te raconte pas la nuit. Si, raconte-moi la nuit que tu as passée avec ton mec génial ! D’abord, il faut que tu saches qu’il s’appelle Hugues. C’est mon premier Hugues. C’est ton premier Hugues ? Oui, c’est mon premier Hugues. Tu es sûre que tu n’as jamais connu d’Hugues avant lui ? Oui, j’en suis sûre. Enfin non ou... [Lire la suite]

29 juin 2022

c’était bon, hein ?

Alors, c’était bon, hein ? Oui, comme d’habitude. On a bien fait de se retrouver, ça m’a manqué, nos moments rien qu’à tous les deux. Ça va, tu n’as besoin de rien ? Euh non, ça va, merci. Tu sais, tu n’as pas besoin de te plier en quatre quand on est ensemble, je suis avec toi et je suis bien, il n’y a que ça qui compte. Bon, d’accord mais si tu as besoin ou envie de quelque chose, surtout, tu n’hésites pas, hein ? Si j’ai envie de quelque chose, ça ne pourra être que toi, dont j’ai envie. Et si j’ai besoin de quelque... [Lire la suite]
16 juin 2022

trouver l'inspiration

Quand il fait aussi chaud qu’en ce moment, je suis comme tout le monde, j’ai le cerveau un peu ramollo et, vis-à-vis de mon blog, de mes fans et de modestie, j’ai un léger problème d’inspiration, là, ce matin. C’est vrai, même si la température est plus supportable en fin de nuit, avant que le jour ne pointe le bout de son nez, ça reste malgré tout encore un peu élevé et comme je sors des bras de Morphée (non, je ne dors jamais seul ou si rarement…), autant vous dire que bien souvent, en ce moment, j’ai du mal et même bien du mal. Et... [Lire la suite]
28 avril 2022

tant qu’il ne fait pas encore jour

Je ne suis pas un vampire. Et pourtant, hier matin, j’ai beaucoup aimé vivre avant que le jour se lève. Normalement, j’y suis plutôt habitué car je suis ce qu’on appelle quelqu’un qui préfère le potron-minet aux longues soirées. Je suis donc un lève-tôt et un couche plutôt tôt. J’aime autant, je préfère presque, voir le soleil surgir de la nuit plutôt que le voir se coucher à l’horizon. C’est très beau, un coucher de soleil mais un lever du même astre, ça a un charme inégalé. Enfin bref, je suis né à 7h30 à la presque fin d’un automne... [Lire la suite]
20 avril 2022

je m'enfonce, je m'enfonce

En enfonçant des portes ouvertes comme hier matin, je me suis carrément enfoncé moi-même dans un magma de poncifs et de lapalissades. Car, encore une fois, ce n’est pas tout à fait ce que je voulais dire. Je dois avoir perdu un peu de ma capacité à m’exprimer clairement. Sans doute un effet de l’âge. Ou du deuil. Ou de mes mauvaises nuits. Alors voilà, je vais remettre tout à plat et formuler correctement ce que je voulais réellement dire. En gros, ce que je pense, c’est qu’il vaut mieux être pauvre et plein d’argent que malade en... [Lire la suite]
30 janvier 2022

rien à ajouter

Et avec ça, qu’est-ce que je vous mets ? Excusez-moi, mais ça sera largement tout. Je n’ai pas envie d’ajouter quoique ce soit. Je n’ai rien à déclarer. J’ai juste envie de rester là, chez moi et de profiter de ce temps qui passe tantôt lentement, tantôt trop vite. Sauf tout à l’heure quand j’irai promener les chiens, courir avec eux, surtout avec Kali et ensuite, rentrer chez moi et y rester tranquille, peinard ou presque Et attendre que le dimanche ait fini son service, rentre chez lui pour passer une semaine loin de nous et... [Lire la suite]

28 janvier 2022

c’est toujours l’heure

Quand je pose mon front contre le temps qui passe, que ce soit le jour, que ce soit la nuit, c’est toujours l’heure de quelque chose. C’est l’heure qui s’enfuit, c’est l’heure qui vient de passer, c’est l’heure qui va arriver. Et c’est toujours l’heure d’un jour ou d’une nuit. Et je ne sais pas pourquoi j’ai cette névrose de l’heure et de la ponctualité. J’ai toujours eu besoin de savoir quelle heure il était, surtout la nuit, quand je ne porte pas de montre à mon poignet. J’ai toujours eu des réveils avec un affichage lumineux pour... [Lire la suite]
25 janvier 2022

quand le matin (écrit avant)

Quand la nuit, je ne dors pas ou plutôt, quand la nuit, je dors et je me réveille et alors, je me lève pour aller faire pipi ou pas. Quand la nuit, alors que je me réveille juste pour vérifier que je dormais, que je m’apprête à me tourner de l’autre côté ou à me mettre sur le dos, les bras en croix comme un pharaon dans son sarcophage. Quand la nuit, alors que je sais que je vais me rendormir mais que j’ai besoin de vérifier l’heure qu’il est. Quand la nuit, alors que j’ai un réveil qui n’affiche rien sauf si j’appuie sur un bouton,... [Lire la suite]
18 janvier 2022

la promesse d’une nuit, la promesse d’une heure (écrit avant)

Maman est une sainte, elle n’a pas voulu te laisser seul pour la nuit qui vient de passer. Elle a voulu en passer une dernière avec toi. En plus, moi, j’ai pu passer plus d’une heure seul avec toi. Je t’ai tenu la main tout en ne sachant pas si tu sentais qu’on te tenait la main, même si parfois, tu essayais de serrer la mienne, toi aussi. Peut-être un peu réflexe. Et comment savais-tu que c’était moi et non pas maman ? Nous n’avons probablement pas la même façon de te tenir la main mais as-tu pu en avoir conscience ? Tu es... [Lire la suite]
16 janvier 2022

nuit et brouillard

Hier matin, je me suis levé avant et ça ne m’était pas arrivé depuis quelques jours. Avant l’aube, avant les autres, avant le monde. Il était à peine cinq heures vingt et j’avais dû suffisamment dormir car je savais que ça ne m’aurait servi à rien de rester au lit. Alors, j’ai fait comme si de rien n’était et j’ai fait comme d’habitude. Sauf qu’il faisait bel et bien nuit encore noire. Et il semblait même faire sacrément brouillard car s’il y avait d’autres fous pour se lever aussi tôt que moi, un samedi de mi-janvier, alors que les... [Lire la suite]