06 octobre 2016

étude de faisabilité

Si ça n’avait tenu qu’à moi, hier, j’étais tellement crevé et pas vraiment en forme que je n’y serais pas allé chez le notaire pour la signature de l’acte définitif. Mais il aurait fallu que je fasse une procuration et je pense qu’il était préférable qu’on termine ce dossier-là pour qu’on puisse passer (définitivement) à autre chose. Mais vraiment, quand on est crevé, mieux vaut ne pas prendre le volant pour aller à Andernos. Surtout un jour de semaine. Et encore moins le week-end. Je n’y étais jamais allé, à Andernos et je ne pense... [Lire la suite]

05 octobre 2016

à l'étude

Étymologiquement, c’est celui qui prend des notes.  Apparemment, c’est quelqu’un d’austère et de coincé. Quelqu’un qui travaille dans un bureau tout de bois revêtu, avec des couleurs sombres et des fenêtres plutôt obstruées pour créer une atmosphère feutrée voir sinistre. En même temps, quand on y va, bien souvent, c’est pour parler de quelqu’un qui est mort. L’ambiance est donc rarement à la fiesta quand on va en visiter un. On n’y fait jamais tourner les serviettes et on n’y danse pas plus. Même si le plancher de son bureau est... [Lire la suite]
14 juillet 2016

voici les clés

Voici les clés pour le cas où tu changerais d’avis... à ta santé, à tes amours, à ta folie… Quel parcours du combattant, encore hier, à se demander s’il n’y a pas eu une opération de vaudou contre le fait qu’on achète cet appartement, rue Bourbon. Parce que de rencontrer autant d’obstacles, on peut même se demander si ça n’était pas pour une caméra cachée. De mèche avec Stéphane Plazza ou Valérie Damidot. Je n’irai pas jusqu’à dire que ce fut Koh-Lanta pour avoir les clés de notre nouvel appartement, mais pas loin. Évidemment, ce ne... [Lire la suite]
13 juillet 2016

pour l’instant, c’est plutôt un sans-faute

Je ne parle évidemment pas de la façon dont notre dossier a été géré par la banque mais du ressenti d’Isabelle et Christophe quand ils ont vu, l’une l’extérieur et l’autre, l’extérieur et l’intérieur de notre nouvel appartement pour lequel, si tout se passe bien, nous aurons les clés, ce matin, vers 10h30 ou 11h vu que nous allons chez le notaire à 9h pétantes. Nous y étions déjà hier matin, à 9h30, à croire que nous avons pris une carte d’abonnement… Je disais donc que pour l’instant, c’est un sans-faute car ils ont tous les deux... [Lire la suite]
01 juillet 2016

ce mois-ci, cette fois, enfin

Il y a juste un mois, le 1er juin dernier, je me demandais, avec un peu d’inquiétude mâtinée d’une légère colère retenue, si j’allais déménager dans les jours qui suivaient ou si j’allais devoir attendre juillet. Mon mauvais pressentiment s’est avéré… nous n’avons pas déménagé en juin et nous savons même que nous avons une si infime chance de signer l’acte authentique le 13 juillet, nous sommes plus sûrs d’y aller à partir du 18. Pas de bol, vraiment, je reprendrai justement le boulot à partir du 19, après deux semaines de vacances.... [Lire la suite]
25 juin 2016

un peu en vrac

Déjà la fin de la semaine. Seulement la fin de la semaine ? Encore une fin de semaine. Normalement, si nous avions pu signer l’acte authentique chez le notaire, normalement, j’aurais été en vacances pour quinze jours et là, je serai tranquillement à faire des cartons. Quoique… tranquillement ? À faire des cartons ? Je me mets le doigt dans l’œil sans toucher l’autre. Ou un truc comme ça. Des fois, je confonds les expressions. Je me mélange les pinceaux pour retirer l’échelle. Bref, j’aurais pu être en vacances et comme... [Lire la suite]
16 juin 2016

ben non, pas ce mois-ci

On s’en doutait un peu, non ? Même si on a cru qu’il y aurait peut-être une bonne étoile pour nous permettre de tenir l’engagement initial du 17 juin. Mais non, les bonnes étoiles, en ce moment, elles sont parties se la péter en douce dans des contrées plus accueillantes, sans doute. Il faut dire que rester en France, actuellement, que ce soit la journée ou la nuit, ça ne donne pas vraiment envie. La journée, ce sont des manifestations, des tueries de gens chez eux, des saccages d’hôpitaux (oui, un seul saccage d’un seul hôpital... [Lire la suite]