26 juin 2019

je n’arrive toujours pas à comprendre

Alors que je suis capable d’écrire rédibitoir… rhédibhit… raidi… rédhibitto… rédhibitoire du premier coup, sans jamais hésiter, je n’en reviens toujours pas de ne pas avoir su que le mot « impair » pouvait s’accorder en genre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au féminin. Mais le pire, c’est qu’à force d’y penser et d’y repenser, j’ai même réalisé, ce matin, que ça s’accordait également en nombre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au pluriel et donc, a fortiori, au féminin pluriel. Par exemple, si je joue aux boules... [Lire la suite]

18 juin 2019

on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ?

On peut savoir pourquoi il y a toujours un nombre impair de paragraphes, dans les billets de ton blog, Stéphane ? Oui, bien sûr. C’est une discipline que je m’impose. Oui, je comprends mais pourquoi une discipline impaire ? D’abord, excusez-moi, monsieur le contrôleur, mais impair, ça ne s’accorde pas au féminin. Il n’y a que le masculin qui peut prétendre à l’impair (Et qu’on ne me refasse pas le coup de dimanche dernier, hein ?) Bon, alors, pourquoi une discipline basée sur l’impair ? Parce que ça fait partie de... [Lire la suite]
20 novembre 2017

je crois que j’ai envie de 3.1415926-3.1415926

Je me trémousse sur mon fauteuil car j’ai très envie de 3.1415926-3.1415926. Depuis tout à l’heure, après avoir déjeuné et bu un café, ce qui est inhabituel pour moi, j’ai lu un article sur le nombre pi dont je n’avais pas entendu parler depuis un bon moment. Comme quoi, on peut parfaitement vivre sans parler de pi de façon régulière. Sauf pour les fétichistes de ce nombre remarquable d’entre tous. Ce qui n’a jamais été mon cas. J’ai toujours été plus porté sur les lettres que sur les chiffres. Même les mots qui font penser à des... [Lire la suite]
29 septembre 2017

la rangée 13 ou la rangée 14 ?

Le vendredi, quand je débauche, entre 11 et 11h30, je file directement au centre commercial du Lac pour y faire mes courses de base en prévision du week-end. Pour tout ce qui est des végétaux (fruits et légumes, je vais au marché de la place Pey Berland, le dimanche matin…) Aujourd’hui, je n’ai pas dérogé à la règle et quand je suis arrivé au parking, j’ai choisi d’aller chercher une place de stationnement à proximité de l’entrée la plus centrale du centre. Et j’ai été un peu surpris de voir qu’il y avait plus de monde que d’habitude.... [Lire la suite]
12 novembre 2015

à la douzaine

C’est fou comme parfois, on découvre des choses extraordinaires dans ce qu’on côtoie au quotidien et qui nous est tellement habituel que c’en est devenu banal. Des choses qui passent inaperçues alors qu’on si on prend le temps de se pencher dessus, on va de surprise en surprise. Tiens, par exemple, nous sommes le douze novembre et il fait un brouillard comme si nous étions un onze novembre. Il faut reconnaître que ça se joue à peu de choses… Mais le douze novembre, si on le regarde de très près, au microscope, par exemple, on y voit... [Lire la suite]
29 août 2015

impair et passe

Je suppose qu’il doit s’agir d’un toc. J’ai pour habitude de compter beaucoup de choses. Le nombre de pas que je suis censé faire de ci à de là. Cahin-caha. Et le nombre de pas que je fais réellement. Si possible en multiple de nombre impair. Le nombre de morceaux de légumes que je coupe quand je les ai épluchés, avant de les faire revenir. Comme s’ils étaient déjà partis. Et s’il en manque un morceau, d’après la table de mes lois, j’en reprends un et je le sectionne en deux pour arriver à mes fins. Toujours en nombre impair,... [Lire la suite]
27 janvier 2015

en faire un plat

Cette année (depuis plusieurs semaines, pour être plus précis), je ne sais pas pourquoi mais j’ai envie de lentilles. Et habituellement, j’en cuisinais deux fois par an alors que là, en deux mois, j’ai dû en préparer quatre fois. Et je me régale, je ne vous dis que ça. C’est une question d’envie. Je me souviens qu’il y a quelques années, c’étaient les endives, au moins une fois par semaine, en salade. Et en saison, je fais aussi beaucoup de poireaux et de choux de Bruxelles. Même si je ne connais personne qui se prénomme Lentille... [Lire la suite]