16 décembre 2018

en repensant à la séance d’hier, chez l’hypnopsy

Je suis rentré chez moi et j’ai repensé à la séance d’hier, chez le psychiatre-hypnotiseur afin de tenter de me réconcilier avec Noël et son cortège de festivités qui me laissent froid. Je ne vois pas pourquoi il s’obstine à vouloir me redonner le goût pour cette fête puisque c’est acquis que je peux très bien vivre sans même si je la subis à mon corps et à mon esprit défendants et puisque, heureusement, tout le monde n’est pas fait dans le même moule. Je revendique ma différence. Je revendique le fait que je ne veux pas entrer dans... [Lire la suite]

13 janvier 2018

obsession horizontale

Je fais une telle obsession de faire la sieste, tout le temps, dès que je me lève à dès que je vais me coucher pour de vrai, le soir, que je me demande si ça n’est pas en train de devenir pathologique. Si je ne suis pas en train de devenir un névrosé de la sieste. Et de la position horizontale. Attention, je ne suis pas pour autant un Stéphane couche-toi-là, il ne faut pas exagérer non plus, hein ? Mais mine de rien, je commence à me poser certaines questions et comme j’ai un peu peur que ça ne fasse qu’augmenter et que ça ne... [Lire la suite]
27 décembre 2016

suites royales mais logiques (ou l'inverse ?)

Profitons de cette semaine d’entre deux fêtes pour nous amuser comme des grands enfants attardés que nous sommes. En tout cas, vous je ne sais pas mais moi, oui. Et ce n’est pas parce que je suis toujours en avance car névrosé de la ponctualité que je ne peux pas être un peu attardé en même temps. D’ailleurs, un attardé mental peut-il être éjaculateur précoce ? Vous avez trois heures… Non, je plaisante, je voulais juste détendre un peu l’atmosphère, l’alléger de tous nos ballonnements avec des suites royales mais logiques. À... [Lire la suite]
28 avril 2016

avant l'heure, ce n'est plus l'heure mais c'est quelle heure ?

Je dors paisiblement. Du moins en apparence. Je me suis couché relativement de bonne heure comme souvent, en ce moment et j’espère passer une nuit correcte à défaut d’en vivre une bonne. Malgré les souhaits du président quand je lui ai dit que j’allais au lit. Soudain, je me réveille. Forcément, je regarde l’heure car je suis un névrosé des aiguilles. Un obsédé de la chose. Un forcené des horaires. Et quand je me réveille, la nuit, je ne peux pas faire autrement que regarder ce que l’appareil affiche. Et deux fois plutôt qu’une. En... [Lire la suite]
18 mars 2016

onze ans

Il y a onze ans aujourd’hui, j’avais onze ans de moins et j’étais loin de me douter que ça allait durer autant d’années. Parce que je suis arrivé dans un endroit très, trop étrange. Je n’imaginais même pas y rester plus de dix minutes et encore moins y revenir le mardi suivant. Parce que le 18 mars 2005, c’était un vendredi, jour du poisson par excellence mais il ne faut plus le dire parce qu’on est dans un état laïc. C’était un vendredi, vive le vent, vive le vent, vive le vendredi… À vrai dire, j’étais venu la veille pour un... [Lire la suite]