16 février 2021

vendredi matin, j’ai pensé à vous

Vendredi matin, j’ai pensé à vous. À 10h30, j’ai regardé l’heure et je me suis dit que ça faisait environ un quart d’heure que vous étiez rentrés. Un quart d’heure que vous aviez dû revenir, un peu trempés car il a sans doute beaucoup plu, à Bordeaux aussi, tout comme à Saint-Maixent. Et ça m’a fait plaisir de penser à vous alors que dès le réveil (et même pendant la nuit), je suis tombé dans la facilité des pensées négatives. J’ai mis la machine à tracassin en route et franchement, à part me tirer des larmes de moins en moins... [Lire la suite]

27 décembre 2020

négatif et accusateur

Stéphane, tu n’as pas éteint le dressing, encore une fois ! Quoi ? Tu me parles à l’autre bout de l’appartement, avec la télé qui marche, je suis désolé, mais je n’ai pas compris ce que tu m’as dit. Qu’est-ce que tu dis, tu sais bien que quand tu es trop loin, je n’entends rien, ça ne sert à rien si tu me parles quand je ne suis pas dans la même pièce que toi. Tu n’as qu’à venir à mon bureau si tu as un truc à me dire, moi, je suis en train d’écrire un billet pour mon blog, si je me lève, je vais me déconcentrer et après,... [Lire la suite]
18 décembre 2020

des trous de mémoire

J’ai des trous de mémoire et je ne sais pas comment faire pour la rapiécer… Pour rapiécer quoi, déjà ? Ah oui, ma mémoire ! Décidément… Les différents toubibs que j’ai pu consulter à cause de ça m’ont confirmé que ce n’était pas grave, juste embêtant car tous les… Tous les… Tous les trucs, là, qu’on fait, pour savoir, tous les… Tous les tests étaient négatifs. Je n’avais aucune maladie de la tête, oui, neurologique, c’est ça, c’est probablement juste dû au stress. Peut-être aggravé par le confinement à cause du virus, là, la... [Lire la suite]
18 mars 2019

mais oui, c'est d'une telle évidence !

Tout ne peut pas s’expliquer, dans la vie. Et encore moins quand il s’agit de sentiments. On aime ou on n’aime pas. On ressent des choses positives ou ce qu’on essaie de ne pas retenir, ce n’est que du négatif. On parle de réaction épidermique surtout quand on n’est dans l’antipathie : lui, je ne l’aime pas, dès que je le vois, je ne peux pas, je n’ai pas envie d’aller vers lui, j’ai juste envie qu’on s’ignore, qu’on échange rien pas même une poignée de mains. C’est ainsi et bien costauds sont ceux qui tenteront de faire revenir... [Lire la suite]
07 novembre 2018

je sais qu’elle est toujours là, en embuscade

Elle est tenace, depuis son retour. Elle doit avoir faim de chair connue. Même s’il s’est passé deux ou trois ans depuis qu’elle m’a quitté pour un(e) autre, elle doit ne jamais m’avoir oublié. Je dois avoir un goût de retournez-y alors que ce n’est pas du tout réciproque. Et elle a dû profiter d’un moment de faiblesse de ma part, j’ai totalement baissé la garde depuis des mois et des mois, pour revenir s’installer en bonne squatteuse qu’elle sait être. Une envahisseuse. Mais aujourd’hui, j’ai décidé de m’en foutre, de l’ignorer, de... [Lire la suite]
01 octobre 2018

l’un au milieu des autres

Ce matin, j’ai repris mes habitudes du lundi, à 7h30, je suis sorti, il faisait à peine plein jour et encore un peu nuit, les rues étaient calmes, surtout les transversales car le cours Édouard  Vaillant, qui mène aux quais, commençait d’être bien occupé par des voitures aux phares allumés. Pour le traverser, il m’a fallu montrer patte blanche et ma carte de résident. Une fois cette espèce d’octroi franchi, je suis allé attendre un tram pour la place des Quinconces et là, je me suis retrouvé au milieu des autres. Parmi eux, il y... [Lire la suite]

22 août 2018

d’abord Mymy, ensuite Lolo et peut-être Didi

Ouvrir une boîte de Pandore, ça peut ne pas toujours être négatif. Ça peut apporter tout un tas de joies, petites ou grandes. C’est vraiment un bain de jouvence que je prends depuis cet été, tout en vieillissant en parallèle. Le principe des vases communicants, c’est exactement ça. Un jour de plus dans la gueule, avec les canicules et les fatigues qui ont pris l’habitude de s’accumuler et de m’encombrer et en même temps (comme dirait Emmanuel M.), je rajeunis de vingt voire trente ans selon les choses qui me reviennent en tête ou... [Lire la suite]
03 août 2018

petit manuel de poche pour bien mentir à ses proches

Le gros mensonge Oh la la, elles ont l’air bon, tes crêpes, hmmm Désolé, je ne peux pas t’en donner Pourquoi ? C’est ma voisine qui me les a données et elle les a faites juste avant de mourir alors, t’en donner, c’est un peu ne pas honorer sa mémoire vu qu’elle les a faites pour moi, rien que pour moi, qu’elle m’a dit, avant de mourir, la voisine   La restriction mentale  Oh la la, elles ont l’air bon, tes crêpes, il t’en reste une ou deux ? Non (sous-entendu) il m’en reste mais elles ne sont pas pour... [Lire la suite]
26 septembre 2017

quelque chose de bien

Même dans les pires journées, il y a forcément toujours quelque chose de bien qui arrive. Qui doit arriver, peut-être. Parce que pour ce qui est de ce mardi de reprise, je me demande si c’est déjà arrivé. Et si ça doit arriver, je me demande bien vers quelle heure, à peu près. Oui, parce que j’aimerais autant ne pas être en train de faire la sieste quand ça va arriver. Et j’aimerais aussi être là. Parce que je dois aller en ville et si ça doit arriver quand je ne suis pas là, à quoi bon, hein ? Ou alors, si c’est déjà arrivé, je... [Lire la suite]
10 janvier 2016

mes trois résolutions pour 2016

J’ai préféré attendre un peu plus d’une semaine, notamment que l’Épiphanie soit passée, pour prendre mes trois résolutions de début d’année, histoire de rester dans l’air du temps. Et les voici donc, sans ordre particulier, juste dans celui où elles me viennent en tête. Déjà, il va falloir que j’apprenne (et je suis bien décidé de le faire, aujourd’hui) de toujours finir mes phrases car c’est vrai, je le reconnais, ça ne peut plus durer pour mes… Quand je m’entends ou quand je me dis, je me dis toujours que… Et finalement, ça ne... [Lire la suite]