15 novembre 2016

un jour qui n'inspire pas grand-chose

J’arrive parfaitement à expirer, docteur mais aujourd’hui, j’ai un vrai problème d’inspiration. Je peux aspirer mais je ne peux pas inspirer. Je ne m’inspire pas et rien ne m’inspire. C’est un jour qui a commencé dans la douleur et j’espère juste qu’il ne finira pas dans le même chaos. Déjà, je suis tombé du lit. À mon corps défendant. Et s’il n’avait tenu qu’à moi, alors qu’il n’était que 3h15 de la nuit (déjà 3h15 ?) et que c’était grosse lune dans un ciel noir brillant… je me serais recouché avec cette belle image dans la... [Lire la suite]

21 février 2016

le grec

Si ça se trouve, mon état intellectuel (ou mental) n’est pas mieux que mon état physique (ou physiologique), c’est vrai ça : compte tenu que j’ai beaucoup éternué, tous ces temps-ci et que j’ai pas mal transpiré, le jour comme la nuit, est-ce qu’une partie de mes neurones ne serait pas partie en même temps que mes sternutations ou lors de mes nombreuses exsudations ? Comme le chantaient d’abord Michel Sardou puis Chimène Badi : je viens d’exsude (quand j’ai de la fièvre.) Oui si je dis tout ça, comme ça, là, c’est... [Lire la suite]
01 février 2016

il est passé, le participe

J’ai vraiment raconté n’importe quoi, hier, en parlant de L’école est finie, de Sheila. Parce que « finie », dans le titre, ça n’a jamais été un adjectif mais un participé passé. Celui du verbe finir. Qui s’accorde en genre et en nombre. Comme on l’a appris dès l’école primaire. École qui est bel et bien finie, celle-ci et depuis belle lurette. Il y a des fois où je m’emporte, je suis pris dans mon propre élan et je ne fais même plus attention à ce que j’écris et après, heureusement que je m’en rends compte tout seul sinon,... [Lire la suite]