18 avril 2015

pas vraiment dedans

C’est drôle comment on peut percevoir les choses. Ou ne pas les percevoir du tout. Je viens de préparer mes affaires pour mettre dans la valise mais j’avoue que je ne suis pas du tout dedans. Pas dans la valise, non. Pas dedans, ça n’est pas encore dans ma tête que je suis en vacances. Que je pars demain pour aller presque finir le mois d’avril au Portugal. Non, à Lisbonne. Parce que je ne pense pas que j’irai beaucoup ailleurs que dans la capitale et les proches alentours. Nous ne partons que six jours et donc, on ne va pas non plus... [Lire la suite]

03 février 2015

avril au Portugal : absence justifiée

Bon, il y a des moments où il faut savoir prendre des décisions. Et comme depuis plusieurs mois, nous n’avions volontairement rien prévu comme « petites » vacances en 2015, maintenant que nous sommes en février, je pense qu’il est largement temps de nous y mettre et de fixer une date puisque désormais nous savons où nous pourrions aller. Nous avons décidé de nous rendre en avril au Portugal. Ou plus précisément, à Lisbonne. Et maintenant, il est temps de nous occuper de l’hôtel car fin avril, c’est dans moins de trois mois... [Lire la suite]
15 octobre 2014

phobismes

Je suis ressorti de chez le psy complètement chamboulé. J’y suis allé pour une consultation d’évaluation, ça a duré des heures, j’ai répondu à plein de questions et à un moment, j’étais fatigué et j’ai eu l’impression d’être au bord du malaise. Je n’entendais que des bribes de phrases, des mots apparemment sans signification, du moins pour moi et je me suis mis à transpirer. «… distractibilité… cénesthopathie… dépersonnalisation… bradypsychie… inhibition psychomotrice… » jusqu’à ce que le médecin me dise : « vous... [Lire la suite]
28 juin 2014

y a des marins qui naissent

Y a aussi des marins qui naissent, à Amsterdam. Tous ne sont pas moribonds et ne demandent pas qu’on rit, qu’on pleure, qu’on s’amuse comme des fous. Non, ils naissent dans leur plat pays et ils l’aiment et moi, après avoir vu le pire, je commence à en ressentir quelques effets secondaires plutôt positifs. Par exemple, je reconnais que derrière la saleté et le laisser-aller, on trouve des jolis points de vue le long des canaux ou sur certains ponts qui les enjambent. J’en ai photographié plein avec un ou des vélos accrochés sur un... [Lire la suite]