19 juin 2019

impairs, passe et manque

Je te jure, cher confrère contrôleur de blog, que celui que j’ai rencontré hier, pour un entretien de bonne santé mentale, m’a sidéré. Je suis tombé sur un cas pathologique qui pourrait fortement intéresser la science. Un cas unique. Il compte tout. Il compte les paragraphes, il compte les lignes, il compte les lettres (voyelles et consonnes), il compte la ponctuation et il s’arrange toujours pour que chaque total soit un chiffre ou un nombre impair, sinon, il en ajoute jusqu’à ce qu’il soit satisfait. Cent une fois sur le métier, il... [Lire la suite]

06 octobre 2018

hier encore, je n’ai pas fait comme d’habitude

Waow, deux grandes chansons françaises dans le titre de ce billet, il y a vraiment des fois où je suis capable de m’étonner moi-même. Parce que, comme bien souvent, ne sachant pas à l’avance de quoi j’allais parler, j’ai d’abord commencé par écrire une accroche pour faire un titre qui puisse m’inspirer suffisamment. Et parce qu’il était 19h45, hier, quand ça m’a pris alors que plusieurs dizaines de moules étaient en train de mariner dans une cocotte et que je me disais que finalement, je n’étais pas certain d’avoir grand faim mais... [Lire la suite]
03 août 2018

petit manuel de poche pour bien mentir à ses proches

Le gros mensonge Oh la la, elles ont l’air bon, tes crêpes, hmmm Désolé, je ne peux pas t’en donner Pourquoi ? C’est ma voisine qui me les a données et elle les a faites juste avant de mourir alors, t’en donner, c’est un peu ne pas honorer sa mémoire vu qu’elle les a faites pour moi, rien que pour moi, qu’elle m’a dit, avant de mourir, la voisine   La restriction mentale  Oh la la, elles ont l’air bon, tes crêpes, il t’en reste une ou deux ? Non (sous-entendu) il m’en reste mais elles ne sont pas pour... [Lire la suite]
31 juillet 2018

qu'un seul être vous mente et tout est triste comme...

Je ne suis pas comme Barbara, je ne sais pas s’il y aura du monde à mon enterrement. D’abord parce qu’il n’est pas prévu que je me fasse enterrer. Loin de moi de prétendre à quelque ridicule et vaine éternité, même pour tout l’or du monde, pas plus que pour tous les chevaux de tous les manèges, je ne voudrais rempiler. Je sais que je n’ai même pas cette curiosité de vouloir me projeter dans un futur quelconque pour voir comment les choses se passent. Et qu’y retrouverais-je ? Bah, personne qui ne m’est assez cher mais surtout,... [Lire la suite]
02 août 2017

ça y est, c'est le retour de l'été

On dirait que ça y est. L’été serait de retour. Non. L’été est de retour.  J’en veux pour preuve la chaleur accablante qui nous a envahis depuis ce matin. Une chaleur particulièrement chaude. Surtout au soleil. Et même un peu à l’ombre. Qui nous donne envie de se mettre à l’eau. À l’eau ? Ici l’ombre… les carottes sont cuites et le plafond fond comme les petites marionnettes… qui fondraient à vue d’œil si on les avait laissées dehors. C’est l’été qui est de retour. L’été, cette année, c’est une saison qui dure deux ou trois... [Lire la suite]
11 mai 2016

sur la mer calmé-ée

Oui, oui, on va dire que je me sens plus calme que ces deux derniers jours. Parce que j’ai sans doute mieux dormi la nuit dernière et parce que je me dis que toutes mes contrariétés ne sont que petites et sont tellement dérisoires en regard de ce que vivent d’autres centaines, milliers, millions de gens. Quand je vois que les habitants de Fort McMurray (au Canada) ont dû fuir leur maison encore intacte pour les plus chanceux et ont tout perdu, pour les autres. Quand je vois que certaine femme politique se fait mettre une main dans le... [Lire la suite]
18 février 2014

de la butte aux lauriers

Il s’en est fallu d’un cheveu mais j’ai réussi à l’attraper au vol et à me retrouver en haut de la butte. Comme si j’avais eu des ailes et que je m’étais envolé par-delà, par-dessus les montagnes. Mais non, je n’avais rien d’un ange et j’espère que personne, parmi les rares humains qui ont pu me croiser, alors, j’espère que personne ne s’est mépris car je n’ai vraiment rien d’ange heureux. Je ne suis le gardien de personne. Juste celui de mon âme en peine. L’âme en peine ? Lamentable. Juste après la butte, j’ai rejoint les iris,... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,