14 juin 2020

pourquoi tant de « n »

Anticonstitutionnellement. On dit de ce mot que c’est le plus long de la langue française, ceux du vocabulaire technique mis à part. Je valide. Je ne dis pas non. Mais il y a d’autres mots qui sont longs et qui sont intéressants : inconditionnellement, manutentionnant et hannetonnant, pour n’en citer que trois autres. Parce que ces mots-ci chantent à mes oreilles. Et ils ont la particularité d’avoir beaucoup de « n » et il n’y en a pas tant que ça, des mots avec au moins 4 fois la lettre « n » et si on... [Lire la suite]

26 décembre 2016

le mot de la fable

J’avais un mot sur le bout de la langue. Un tout petit mot, pas plus grand que ça. Il ne voulait pas que je le dise. Il avait peur de tomber. Lassé, j’ai crié « Sors ! », grâce à un autre mot, moins couard, qui était à coté par hasard. Mais le petit mot resta sur le bout de ma langue. Alors, je me suis dit : D’accord, laissons-le là. Il faut toujours garder en soi un mot qui n’obéira pas.   Carl Norac – Petits poèmes pour passer le temps
Posté par sibal33 à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 octobre 2016

des mots qui n’existent pas (encore)

J’aime beaucoup la langue française mais parfois, j’ai quand même l’impression qu’elle n’est pas complète. Elle me laisse même pantois, quand, alors que j’en ai besoin, je ne trouve pas de mot correspondant à ce que je veux dire. Et alors, je fais une Ségolèneroyalerie, c’est-à-dire que j’invente le mot dont j’ai besoin. Tout le monde a en mémoire la bravitude dont elle a parlé, sur la muraille de Chine. Tout  le monde s’est offusqué mais moi, ça ne m’a pas choqué. Et tant pis si le mot bravitude a des relents d’anglicisme, je le... [Lire la suite]