18 juin 2021

est-ce que tu me pleureras quand je serai mort ?

Je crois que j’ai terminé la bande-son de ma future crémation (date à définir), je pense qu’elle sera réussie et je trouve ça particulièrement dommage de savoir que je ne pourrai pas en profiter moi-même puisque je serai en train de brûler, non pas en enfer mais dans un four pour qu’il ne reste plus que des cendres de qui j’ai été, ici-bas. Cette bande-son, elle est variée, il y a du classique, de l’opéra, de la variété et un peu d’électronique. Je pense que je vais même enregistrer un ou deux poèmes de moi et un petit mot pour dire... [Lire la suite]

11 mai 2021

les faire-part

Pour faire suite à mon billet du 25 avril dernier, « plusieurs façons de mourir » (non, je ne suis pas obsédé par la mort, c’est étrange de penser ça de moi !...), je voudrais revenir sur un point qui est resté inabouti dans mon cheminement intellectuel (j’ai nettement moins de cheminements manuels, je dois bien le reconnaître) car j’aime que les choses (et les écrits) soient bien faits. Et (vous ne trouvez pas ça un peu agaçant, toutes ces parenthèses ? À vrai dire, j’ai trouvé un lot sur une brocante, des... [Lire la suite]
21 avril 2021

11 septembre 2014

Le 11 septembre 2014, c’était la treizième commémoration des attentats du World Trade Center, à New York. Chacun se souvient parfaitement de ce qu’il faisait, le 11 septembre 2001, où et avec qui il était. Mais qui se souvient de quelque chose de particulier pour le 11 septembre 2014 ? Personnellement ? Je suis comme tout le monde, je n’ai rien d’exceptionnel, je ne me rappelle absolument pas de cette journée. Et pourtant, et pourtant, et pourtant (je n’aime que toi), ça aurait pu et ça aurait même dû si j’en crois ce que... [Lire la suite]
20 avril 2021

à la venue des coquecigrues

Est-ce qu’un jour, je serai capable de savoir prendre mon temps ? Je veux dire, autrement qu’en étant mort ? Parce que franchement, ça commence à bien faire, j’ai beau avoir dépassé la soixantaine, je continue de faire comme si j’avais toujours 20 ans : je cours tout le temps et je ne sais pas faire moins de deux choses à la fois. Comme si je devais toujours me dépêcher pour aller plus vite que la musique. Et comme si je savais au fond de moi que je n’aurai jamais assez d’une vie. Et en même temps, je n’ai pas envie... [Lire la suite]
04 avril 2021

les pois cassés

Non vraiment, je regrette qu’on en soit arrivés à se disputer comme on l’a fait hier. En plus, c’est parti de rien, une broutille. L’étincelle qui a mis le feu à la poudrière. Quand ça nous est tombé dessus, j’ai été estomaqué car je n’ai rien vu venir. En plus, même si j’étais fatigué, j’avais passé une plutôt bonne journée et je me sentais assez bien, même mieux que les jours passés. Comme si je renaissais après une espèce de petite mort. Il faut dire que les effets secondaires de la première injection, je les ai bien sentis passer.... [Lire la suite]
30 mars 2021

dernières volontés (1)

Dans mes dernières volontés et dans mon testament (à moins que ça ne soit l’inverse), j’avais indiqué que j’aurais voulu qu’on m’enferme dans un cercueil en carton, quand je serai mort (attention, pas avant, hein ?) car comme je veux être incinéré, je ne vois pas l’intérêt de dépenser des sous dans un beau cercueil en chêne avec des jolies poignées (d’amour ?) et tout le tintouin. Et donc, je trouvais que l’idée du carton, recyclé, qui plus est, ça n’était pas si mal que ça. Surtout en ayant pris le soin de bien indiquer... [Lire la suite]

27 mars 2021

les chignons

Quand j’étais petit, j’adorais quand ma mère se faisait un chignon et pourtant, elle n’a jamais vraiment eu les cheveux longs mais elle se faisait une espèce de chignon derrière, un peu enroulé verticalement et moi, ça me rendait totalement crapaud mort d’amour. Et j’aimais bien quand mes deux tantes Brigitte et Nicolle, qui elles, avaient les cheveux bien longs, se faisaient des chignons du style boule, au-dessus de la tête et j’aimais aussi beaucoup ça. Et quand je vois des photos de l’époque, ça me procure systématiquement une... [Lire la suite]
05 décembre 2020

Mireille Mathieu fait des insomnies

Hier matin, en ouvrant le Mac du patron, je suis allé sur le portail Orange afin de relever ses mails, les trier et supprimer ceux qui n’ont aucune importance. Et là, au moment où le site Internet s’est ouvert, j’ai vu un pavé qui montrait Mireille Mathieu en photo avec un titre accrocheur : « Mireille Mathieu au plus mal depuis le confinement. » Et là, je me suis dit « Zut, elle n’était pas déjà morte ? » Mais comme je ne suis pas quelqu’un de méchant, je me suis virtuellement giflé pour avoir des... [Lire la suite]
11 novembre 2020

50 ans d’écart : une différence

Je me souviens très, très bien quand ma mère nous a annoncés la mort du Général de Gaulle, à mon grand-frère et à moi. C’était à Melle. Dans mon souvenir, nous sortions de l’école mais je n’en suis pas sûr, cette partie-là est un peu floue. Parce que ma mère n’avait aucune raison de venir nous chercher à l’école à l’heure du déjeuner puisque nous devions manger à la cantine et pas vraiment non plus de venir nous chercher en fin de journée car nous étions autonomes pour rentrer. Quoiqu’il en soit, nous étions dans la rue et ma mère... [Lire la suite]
04 août 2020

les enquêtes de l’inspectrice Colombine (épisode 3)

Le pauvre docteur Lenoir, il a été très abattu quand il a appris la mort de sa femme. Et il a été très sonné. Ou alors, il a d’abord été très sonné et ensuite, très abattu. Alors que c’est plutôt sa femme qui était vraiment abattue. La pauvre, elle a laissé une grande mare de sang sur le tapis de la bibliothèque de leur belle demeure, aux Lenoir. Mais ça aurait pu être dans la véranda, vu la position du corps de la victime. Ou dans la cuisine même si je suis sûre qu’elle ne devait pas beaucoup y mettre les pieds, cette femme qui... [Lire la suite]