13 septembre 2019

oui à l’I.V.G. pour les tartes aux fraises

Oui à l’I.V.G. pour les tartes aux fraises et pas seulement quand elles sont encore à l’état de projet de dessert ! Oui à l’I.V.G. pour les tartes aux fraises, sans aucune condition suspensive ni préalable ! Oui à l’I.V.G. pour les tartes aux fraises, le titre de ce billet est explicite même si j’aurais pu mettre « chronique d’un ratage en cuisine » à la place. Sauf que c’était moins percutant. De nos jours, si on veut marquer les esprits, il faut taper fort là où ça peut faire mal. Toucher les points sensibles.... [Lire la suite]

22 août 2019

je suis encore absent

Mais t’es pas là, mais t’es où, pas là, pas là… Oui, je ne suis pas là, une nouvelle fois. Je suis encore absent. Mais mon absence ne brille pas par sa présence. En réalité (et même si ça me fait un peu – beaucoup – mal de le constater, quand je ne suis pas là, personne ne s’en rend compte – donc, quand je suis là, ça doit être un peu pareil – je dois faire partie des meubles, on me voit peut-être mais on ne me regarde plus – on m’entend mais on ne m’écoute plus) ((ça, c’est de la parenthèse !)) Mais t’es pas là, mais t’es... [Lire la suite]
19 juin 2019

impairs, passe et manque

Je te jure, cher confrère contrôleur de blog, que celui que j’ai rencontré hier, pour un entretien de bonne santé mentale, m’a sidéré. Je suis tombé sur un cas pathologique qui pourrait fortement intéresser la science. Un cas unique. Il compte tout. Il compte les paragraphes, il compte les lignes, il compte les lettres (voyelles et consonnes), il compte la ponctuation et il s’arrange toujours pour que chaque total soit un chiffre ou un nombre impair, sinon, il en ajoute jusqu’à ce qu’il soit satisfait. Cent une fois sur le métier, il... [Lire la suite]
27 avril 2019

il tombe des rayons de soleil

J’en ai un peu assez de ce temps où on ne sait plus à quel saint se vouer ni quoi porter pour être, un coup étanche et l’autre, pas trop en sueur. C’est vrai ça, le matin, quand je sors, d’assez bonne heure (mon Dieu, quel bonne heure !), il fait frais, alors, je mets un vêtement un peu chaud et un foulard pour les éventuels courants d’air et pour ne pas avoir un choc thermique en sortant de chez moi mais rapidement, surtout si je suis en tram mais aussi à pieds, j’ai chaud, pour peu qu’il y ait du soleil, dehors mais pas que…... [Lire la suite]
09 janvier 2019

pour la première fois de ma vie, j’ai de la peine pour les gilets jaunes

Pour la première fois (et sans doute pour la dernière fois) de ma vie, j’ai de la peine pour les gilets jaunes (sans majuscules, s’il vous plaît) et ce n’est pas un scoop car dès le premier jour de leur mobilisation, je me suis insurgé contre leur mouvement que je ne comprenais pas tout comme je n’ai jamais très bien compris l’intervention de Jacline Mouraud avec sa vidéo que je n’ai vu que partiellement à la télévision et c’était très bien comme ça car sinon, je me serais étouffé d’indignation et à l’heure qu’il est, je serais mort... [Lire la suite]
27 décembre 2018

après l'heure, ce n'est plus l'heure

Happy birthday for me, happy birthday for me, happy birthday for me, Stéphane, happy birthday for me !... Je suis sincèrement désolé pour mes nombreuses lectrices, dont Mymy en tête, qui se sont trouvées honteuses de ne pas connaître la date de mon anniversaire mais, mes pauvres chéries, c’est trop tard. Ça fait plus de quinze jours que la date est passée et même si des vœux retardataires valent toujours mieux que pas de vœux du tout, après l’heure, ce n’est plus l’heure. Non pas que cela m’ait contrarié mais juste que maintenant, ça... [Lire la suite]

25 novembre 2018

un homme a traversé le désert sans rien boire

  Un homme a traversé le désert sans rien boire Et parvient une nuit sur les bords de la mer Il a plus soif encore à voir le flot amer Cet homme est mon désir, la mer est ta victoire.   Tout habillé de bleu quand il a l'âme noire Au pied d'une potence un beau masque prend l'air Comme si de l'amour - ce pendu jaune et vert- Je voulais que brûlât l'horrible main de gloire.   Le pendu, le beau masque et cet homme altéré Descendent dans l'enfer que je creuse moi-même Et l'enfer c'est toujours : Je voudrais... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
12 novembre 2018

se faire inciné...

Aujourd’hui, je me tâte. J’ai envie de me faire un ciné mais je ne sais pas si j’en ai vraiment le courage. Parce que quand il pleut, comme depuis midi, en sortant de la salle de gym, je me dis que je serais aussi bien de rester chez moi, tranquillement et profiter de ces dernières heures d’un week-end bien mérité, comme toujours, à mon goût mais bien trop court, comme d’habitude, encore une fois de mon point vue. Alors, comme ça m’est déjà arrivé, je suis là à me tâter et il va falloir que je tranche (ça dépend ce que je tâte, parce... [Lire la suite]
01 novembre 2018

de χρυσ-ανθεμον en χρυσ-ανθεμον

De χρυσ-ανθεμον en χρυσ-ανθεμον, nos amitiés sont en partance ; de χρυσ-ανθεμον en χρυσ-ανθεμον, la mort potence nos dulcinées… C’est étrange comme tout le monde confond le 1er et le 2 novembre. Enfin non, personne ne se mélange les pinceaux au niveau des dates en elles-mêmes mais tout le monde se trompe quant à leur symbole. Le 1er, jour férié pour les autres (pas pour moi, j’ai travaillé cette nuit et ce matin), ce n’est pas la fête des morts mais la Toussaint, si je ne m’abuse. Bon, c’est vrai qu’en tant qu’apostat, la fête... [Lire la suite]
10 octobre 2018

j'ai pris du retard

Je viens de prendre du retard, sans m’en rendre compte, insidieusement. J’avais pris le rythme d’écrire pour le lendemain, depuis quelques temps et ça me permettait de ne pas me stresser en cas d’angoisse de la page blanche. Et là, je ne sais pas ce qui s’est passé mais une chose est sûre, hier, j’ai écrit en rentrant de mes corvées et je me suis dit que zut, il y avait encore le billet du jour à écrire alors que je n’étais pas très en forme et que bon, et tout et tout, quoi, vous me comprenez, hein ? Alors, hier soir, j’ai... [Lire la suite]