18 janvier 2019

ooups, je me relâche, ça n’est pas normal ni très bon signe

Ooups, je me relâche, ça n’est pas normal et ça n’est pas très bon signe. Cela veut sans doute dire que je dois vieillir sans trop m’en rendre compte ou alors, une espèce de lassitude car je n’ai pas l’âme particulièrement faite pour lutter contre les moulins à vent, ni après. Je pense que je ne suis pas de taille contre la connerie alors que pourtant, au fond de moi, il y a des dents qui sont prêtes à mordre, des yeux révolver prêts à tirer mentalement dans le tas et des malédictions à envoyer à qui de droit à revendre et même mieux,... [Lire la suite]

07 mai 2018

le coup du lapin

Finalement, ça ne doit pas être si facile que ça, d’être un lapin. Si on y regarde de plus près voire de très près, c’est un animal qui n’est pas spécialement protégé contre ses prédateurs. C’est vrai, prenez le fait qu’il ait surtout deux ou trois dents bien acérées mais qui ne lui permettent pas de mordre réellement son adversaire au point de le tuer. Prenez aussi le fait qu’il a des griffes mais pas au point de blesser mortellement ses assaillants. Et puis, il a beau avoir deux grandes oreilles et une petite queue en boule, on ne... [Lire la suite]
06 mai 2017

tu dis que tu l'M

Tu dis que tu l’M, mais tu sais très bien que même, si tu y mettais deux « M », elle te quitterait quand même… Tu dis que tu l’aimes intensément. D’une façon tellement intense que ça t’a fait perdre le sens de toutes les réalités. Et que face à ça, je me suis dit que tout n’était qu’une posture et qu’en vérité, je te le dis, tu ne l’aime pas. Tu t’aimes cette personne qui pense l’aimer. Mais tu n’aimes que toi, tu ne l’aimes pas, elle. Tu n’es pas, tu n’as rien d’une amoureuse au sens noble du terme. Tu dis que tu l’aimes... [Lire la suite]