09 mai 2017

modeste, le triomphe, modeste, surtout

Non, je n’ai pas attrapé la grosse tête, depuis dimanche et mes chevilles n’ont pas enflé d’un iota (ça se dit, ça ?... Dorénavant, oui…) Non, je suis resté les pieds sur terre et les idées bien en place. Comment j’ai fait ? Tout simplement parce que j’en ai les capacités intellectuelles et morales. Et aussi un peu parce que je suis (bien) entouré et que ça suffit à me servir de clignotant si jamais je devais dépasser la ligne Maginot. Ce qui ne risque pas d’arriver, tel que je me connais. Et puis surtout, que voulez-vous,... [Lire la suite]

06 juin 2016

on s'en foot, non ?

Personnellement, oui. J’avoue que je m’en foot complètement. Autant je m’étais pris au jeu, en 1998, après avoir craint le mondial en France que là, cette année, je m’en contrefoot. Je n’attends qu’une chose, c’est que ça soit fini et qu’on passe à autre chose. Car quand ça sera la finale, normalement, je devrais avoir déménagé et ça ne sera pas de trop. Mais bon, en même temps, il ne faut pas perdre de vue qu’après l’Euro, ça va être le Tour de France. Il y a un côté gavage, avec ces événements sportifs. Je ne veux pas être médisant... [Lire la suite]
13 novembre 2015

sale caractère

Je viens de recenser toutes les journées mondiales de l’année 2015. Il y a 200 de prévues sur 365 jours. Bon, parfois, c’est plusieurs causes le même jour et parfois, il y a des mois où il ne se passe pas grand-chose comme juillet et août. À se demander si ceux qui gèrent ça ne se prennent pas deux mois de vacances consécutifs. Ils ne s’emmerdent pas, tiens, eux.   Dans les journées les plus saugrenues à mes yeux : 2 janvier : journée mondiale des câlins 2 février : journée mondiale des zones humides 25... [Lire la suite]
06 juillet 2014

mondialement raté

Je n’ai pas du tout été affecté de l’élimination de la France au Brésil pour le Mondial de Foot car, à vrai dire, le foot, j’en n’ai un peu rien à foot. Pour rester le plus poli possible. Non pas que ça me désintéresse totalement voire absolument mais sur une échelle de 1 à 100, mon niveau d’attention serait de l’ordre de 6.52% pour ne pas dire 7%. Car il faut savoir rester précis quand on annonce des chiffres ou alors, on ne les annonce pas. Et ces presque 7% (au deuxième coup, on peut arrondir), ils sont juste dus au fait que j’aime... [Lire la suite]