04 novembre 2019

Marie douceur, Marie colère

Une des plus belles femmes du monde. Des yeux à vous faire tomber à la renverse. Une voix qui me charmait dans chaque chanson. Et une certaine folie qui, même si elle m’effrayait un peu, me plaisait malgré tout. Mon amour, mon amie… J’aurais tellement aimé pouvoir lui dire, si j’avais pu la rencontrer, à l’époque où elle était une femme publique mais moi, j’étais bien trop jeune et j’avais d’autres idoles qui occupaient mon quotidien, mais elle, elle, elle avait une place particulière dans mon cœur. Combien de fois suis-je allé sur la... [Lire la suite]

10 août 2019

un samedi matin ordinaire

Ça aurait pu être un samedi matin ordinaire mais je ne suis pas sûr que ça le soit ou que ça le reste. D’abord, je me suis levé un peu trop tôt pour quelqu’un qui ne travaille pas, qui ne travaille plus et pourtant, Dieu (s’il existe) sait que je fais partie de ceux à qui appartiennent le monde, en règle générale et matinale. Mais là, quelque chose m’a poussé hors de mon lit, comme une envie pressante de savoir quelque chose que j’ignorais encore. Comme un pressentiment. Mais aussi, comme si j’entendais la pluie tomber parce qu’elle... [Lire la suite]
08 juin 2019

avant l’heure, ce n’est toujours pas l’heure

Je le sais bien qu’avant l’heure, ce n’est pas encore l’heure mais que voulez-vous que j’y fasse, ce n’est pas ma faute si je me lève tôt voire trop tôt, je suis programmé pour être du matin et je ne comprends pas pourquoi tout le monde n’est pas comme moi. Non pas que j’aime particulièrement l’uniformité mais sur ce point-là, ça serait mieux que tout le monde suive mon exemple. d’une part, ça limiterait le nombre de noctambules alcoolisés qui viennent emmerder les braves gens qui dorment en rentrant chez eux en s’engueulant comme... [Lire la suite]
20 mai 2018

Pomponette

Ça y est, elle est revenue, la Pomponette ? Après avoir fugué pendant cinq jours, trois heures, vingt-huit minutes et quarante-sept secondes, environ. Elle est partie, comme ça, sans prévenir. Sans doute qu’elle a eu le feu au cul et elle s’est dit que tant qu’à faire, mieux valait s’en occuper tout de suite sans se préoccuper des autres. Des autres qui se sont fait un sang d’encre de seiche mais les autres, la Pomponette, elle s’en fout. Elle est égoïste, Pomponette. Il n’y a que sa petite personne qui compte, le reste, c’est de... [Lire la suite]
30 avril 2017

on ne pourra jamais vaincre un peuple uni

La (très) bonne idée, sur Fip, de programmer Quilapayun, ce groupe chilien, déjà entendu deux fois cette semaine, avec cet hymne « El pueblo unido jamás será vencido » que je me suis entendu chanter à tue-tête, debout, limite le poing levé.   El pueblo unido jamás será vencido, ¡el pueblo unido jamás será vencido! De pie, cantar, que vamos a triunfar. Avanzan ya banderas de unidad, y tú vendrás marchando junto a mí y así verás tu canto y tu bandera florecer. La luz de un rojo amanecer anuncia ya la vida que... [Lire la suite]