15 mai 2021

moi aussi, je sais faire de la poésie, regarde

Hé, Stéphane, j’ai lu que tu recommençais à parler de poésie et moi, même si ça ne m’a jamais intéressé, tu comprends bien que moi, ce sont surtout les activités physiques, que j’aime, ce qui est normal en tant que prof de sports rectangulaire (le prof, rectangulaire, pas les sports, hein ?) et je me suis dit que j’allais essayer de te faire plaisir sans être un fayot car je sais que tu es exigeant. Alors voilà, j’ai essayé d’en lire mais comme ça ne me disait pas grand-chose, je me suis mis à en écrire. Bon, je sais que tu ne... [Lire la suite]

08 mai 2021

non, je ne m’ennuie pas, je ne m’ennuie jamais

Qu’est-ce que tu fais ? Eh bien, le médecin m’a encore prescrit cette préparation magistrale, en homéopathie et sur le flacon, il est écrit « environ 1200 gouttes »  et comme je dois en prendre vingt chaque matin, je veux savoir si ça me fera bien deux mois. Ou plus. Ou moins. Et le meilleur moyen, comme je viens juste de l’ouvrir, je vais toutes les compter, les gouttes et comme ça, je saurai si l’information de quantité est juste ou pas. Et en plus, ça me permettra de m’occuper pour ne pas subir le tracassin. Le... [Lire la suite]
29 avril 2021

chambre 103

Je crois que j’ai compris : tout va être divisé par deux. On est parti d’un point A, on est arrivé à un point B, numéroté 206 et là, désormais, nous ne retiendrons plus que le 103. Pile, la moitié. Comme si on n’avait plus le choix et qu’à partir de maintenant, tout ce qui te concernait serait divisé par deux. Ton allure, ta vigueur, tes souvenirs, ta parole et ta capacité de parler, ton regard et ton envie de vivre. Encore une fois, il faut qu’on s’y fasse, à cette nouvelle vie, à cette nouvelle personne que tu es devenue. La... [Lire la suite]
03 décembre 2020

ah, te revoilà déjà, Noël !

À peine les magasins ont-ils rouvert que c’est la ruée vers l’or de consommateurs qui ne peuvent s’empêcher de dépenser 372 euros en moyenne pour les cadeaux, cette année encore. Et quand je précise « en moyenne », ça veut dire que si on exclut tous les pauvres qui n’ont pas les moyens de gaspiller de l’argent de cette façon et ceux qui refusent d’en faire, dont je fais partie, ça veut dire que pour beaucoup d’entre ces surconsommateurs, ça va être bien supérieur. Ça me fout toujours un peu le tournis car franchement, quand... [Lire la suite]
21 mai 2020

des cornichons à la mayonnaise

Je viens de me taper un gros bocal de cornichons (de taille moyenne) en moins d’un mois. Un bocal de 670 grammes, poids brut mais seulement 350 grammes, poids net. Donc, on ne peut pas dire que j’ai pêché par excès de gourmandise parce que 350 grammes, c’est quand même nettement moins que 670 grammes. Pas tout à fait la moitié mais pas loin. En même temps, alors que désormais, c’est un peu la mode de contester tout, systématiquement, je peux très bien dire que 350 grammes, c’est pile la moitié de 670 grammes, après tout, si c’est ma... [Lire la suite]
01 février 2016

il est passé, le participe

J’ai vraiment raconté n’importe quoi, hier, en parlant de L’école est finie, de Sheila. Parce que « finie », dans le titre, ça n’a jamais été un adjectif mais un participé passé. Celui du verbe finir. Qui s’accorde en genre et en nombre. Comme on l’a appris dès l’école primaire. École qui est bel et bien finie, celle-ci et depuis belle lurette. Il y a des fois où je m’emporte, je suis pris dans mon propre élan et je ne fais même plus attention à ce que j’écris et après, heureusement que je m’en rends compte tout seul sinon,... [Lire la suite]