16 août 2019

ma modestie dût-elle en souffrir

Un de mes problèmes, depuis toujours (même si ça a tendance à s’arranger un peu), c’est que je manque de confiance en moi. Et donc, comme en parallèle, je me sens un peu au-dessus de la moyenne, je dois gérer ce paradoxe et ce n’est pas si facile que ça. Je pense que je suis un peu au-dessus de la moyenne car, dans mes vies professionnelles, je suis toujours passé pour l’intellectuel de service. En effet, j’étais souvent le seul à lire, à aller au cinéma, au théâtre, à l’opéra, dans les musées… Bref, comme j’étais célibataire... [Lire la suite]

23 juillet 2018

et pourquoi je n’y suis pas, moi, sur la photo de 1998 ?

C’est vrai, ça, pourquoi je n’y suis pas, moi, sur la photo de 1998 ? Non, je ne parle pas de celle de l’équipe de France qui a gagné le Mondial de Foot, d’une je n’ai aucune raison d’en faire partie, du cliché et d’autre part, il n’y a pas que le foot qui existe, au monde. Non, ce qui me chagrine, c’est pourquoi je n’y suis pas, moi, sur la photo que Mymy vient de m’envoyer. C’est limite désobligeant. Et ça confirme aussi que je comptais pour du beurre, à l’époque. Il n’y a pas Stéphane ? Ce n’est pas grave, on s’en fout,... [Lire la suite]
30 novembre 2017

il y en a quand ils ont envie, je ne vous dis pas

Il y en a, quand ils ont envie, je ne vous dis pas comment ça se passe pour eux. Et ça a intérêt à se passer sinon, je crois qu’ils sont capables de ne répondre de rien. Voici quelques animaux pour qui, l’idée même de s’accoupler les met dans tous leurs états, que ceux-ci soient physiologiques ou psychologiques. Il ne faut y voir aucune jalousie de ma part ni aucune fausse modestie, par rapport à eux. Déjà, on va parler de la couleuvre jarretière à flancs rouges (ce qui n’a rien à voir avec la couleuvre jarretière à flanc noir, qui... [Lire la suite]
06 septembre 2017

alors, on part ou on ne part pas ?

Contre toute attente, aux dernières nouvelles, il semblerait bien que l’on va partir, comme nous l’avions prévu, il y a deux ou trois mois. Partir sur la Costa Brava, pendant une semaine, à partir de dimanche prochain (j’informe que le blog sera plus que probablement fermé à cette occasion car la señorita, elle sera pas là) mais j’ai encore quelques doutes. « Quelques doutes m’habitent », viens-je de chuchoter à l’oreille de mon sexe que je viens de réveiller alors qu’il était tranquillement en train de se reposer dans mon... [Lire la suite]
12 décembre 2015

le premier jour du reste

Oui, à partir d’hier, j’ai commencé sérieusement à consommer les restes. Les restes de ma vie. Les reliefs, comme on dit pour ce qui est du domaine de la table. Parce que même si tous les jours, c’est un peu le premier jour du reste de ma vie, chaque année, à date fixe (un peu comme Noël, le jour de l’An et le 11 mars, journée mondiale de la plomberie…), toujours à la même période. Heureusement que je ne suis pas naïf à ce point-là car pour un peu, j’aurais pu croire que toutes ces guirlandes lumineuses, partout où je vais, à cette... [Lire la suite]
07 août 2015

le rat quitte le navire

Tout fout le camp, ma bonne dame et c’était bien mieux avant car on n’aurait jamais vu ça, de mon temps. Eh oui, c’est comme ça que ça se passe maintenant. Et même au niveau des patrons, maintenant, il n’y a pas que chez les salariés que les gens font ce qu’ils veulent et n’en font qu’à leur tête. Leur tête de cochon. Leur tête de con, même, pour certains. Et n’allez pas croire que je vais encore parler de femme de ménage car, même si j’en aurais encore pas mal à raconter, non, j’ai envie de parler de mon futur ex-directeur que... [Lire la suite]
04 juillet 2015

une idée de génie

Finalement, l’idée de génie que j’attendais mercredi (voir le billet du 1er juillet) n’est pas venue mais j’ai quand même pensé à quelque chose de... comment dire ? Quelque chose de talentueux, ça ferait un peu présomptueux alors je vais me contenter de dire que j’ai eu une chouette idée : j’ai déjeuné. Ce n’était pas plus compliqué que ça afin de me tirer de cet ennui qui me gangrenait. Et après, forcément, ça allait déjà mieux à la fois dans mon corps mais aussi dans ma tête. Sauf que cela n’a pas duré parce que j’avais... [Lire la suite]
08 juin 2015

compter pour ne rien dire

En faisant un courrier à un ami de la région lilloise, ce matin, j’ai écrit la date du jour : 08/06/15 et ça m’a fait un effet étonnant, auquel je ne m’attendais évidemment pas : quelle curieuse date ! Quelque chose me choquait dans ce quantième millésimé. Quelque chose qui heurtait mon éducation scolaire, celle qui remonte au plus loin, mes classes dans le primaire. Une époque décidément bel et bien révolue, celle de Senlis, l’école Notre Dame, oui, oui, une école privée à tendance religio-catholique. Ou... [Lire la suite]