20 mai 2019

un café, l’addition, s’il vous plaît

Quelle histoire, mais quelle histoire ! Je vous jure que pour changer une cafetière à filtre qui vient de tomber en panne (je n’aime pas trop qu’on me fasse le coup de la panne, à vrai dire, enfin, pas dans ce cas-là), j’y ai passé du temps entre hier et demain. Pardon ? Nous sommes aujourd’hui ? Oui, entre hier et aujourd’hui mais quand j’ai commencé ma prospection pour faire des comparaisons entre différents modèles, je pensais terminer demain, c’est-à-dire le jour d’après-hier mais comme on est passé à aujourd’hui,... [Lire la suite]

08 mai 2019

ah bon, il y a eu une soirée, hier ?

Jolie bouteille, sacrée bouteille, veux-tu me laisser tranquille, je veux te quitter, je veux m’en aller, je veux recommencer ma vie… Oh la la, je ne me souviens pas de tout, je suis allé me coucher très tôt, hier soir, après cette journée à Toulouse, aller et retour en 11h avec pauses pipi, pause déjeuner et pause réunion pour le patron. J’étais un peu fatigué et donc, je suis allé au lit de bonne heure… Pardon ? J’étais à une soirée ? Jusqu’à 1h du matin ? Non, ce n’est pas possible, je m’en souviendrais si c’était... [Lire la suite]
04 mai 2019

fondamentalement

Revenir aux fondamentaux, ai-je entendu à la radio, ce matin. Il paraît que les gilets jaunes (et casseurs réunis ?) veulent réinvestir les ronds-points, revenir aux fondamentaux. Je veux bien, moi mais qu’y aura-t-il à casser, là, hormis les pieds et les pédales des conducteurs ? Néanmoins, une question me taraude l’esprit, après avoir entendu cette nouvelle un peu inattendue : le mot « fondamentaux », sont-ce les journalistes qui l’ont employé où vient-il directement des gilets jaunes (et casseurs... [Lire la suite]
31 mars 2019

plus de peur que de mal, dira-t-on ?

Oui, hier, on peut en conclure qu’il y aura eu plus de peur que de mal, si j’en crois le peu que j’en ai entendu à la radio ou dans les informations télévisées. Il n’empêche que, il n’empêche que ma colère ne faiblit pas, à l’instar de la mobilisation de ces forcenés irrationnels à qui il doit manquer un bouton, celui de la réflexion. Il n’empêche, il n’empêche que ça continue à me rendre triste et à ne plus me sentir à ma place dans ce monde qui me dépasse. Oh, qu’on ne se méprenne pas sur mes pensées les plus intimes, je ne... [Lire la suite]
13 mars 2019

pourquoi tant de N ?

C’est vrai, ça, pourquoi dans de N dans le mot migrainnnnnnnnnnne ? J’ai toujours été migraineux, au point que je pense même avoir été un graineux intégral pour ne pas dire intégriste, pendant près de quarante ans et depuis quelques (petites) annnnnées, ça avait fini par presque disparaître hormis quelques crises ponctuelles pour ne pas dire résiduelles. Comme juste pour me rappeler que ça a été une grande partie de ma vie. Un peu comme un ou une ex dont on a des nouvelles de temps en temps mais là, qu’on n’est pas forcément... [Lire la suite]
12 décembre 2018

beurre, œuf, fromage

C’est un peu l’état dans lequel je suis, ce matin, depuis mon réveil nocturne. Je me suis levé à l’envers. Je suis allé travailler à reculons et j’ai bien fait car je n’avais pas envie de voir les choses en face. Tout m’a énervé et il m’a semblé bien loin, le moment très agréable d’hier matin quand nous avons partagé la bouteille de champagne avec mes collègues. Comme le temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Et aujourd’hui, ça a été plus pénible qu’hier en termes de travail. Décidément, on aurait pu se croire la... [Lire la suite]

08 novembre 2018

couleur jaune pisse-froid

Il y a comme une éclaircie, aujourd’hui. Ce qu’on pourrait appeler une embellie. Je parle de ce qui se passe dans le ciel et dans ma tête. Pas de ce qui se passe dans le pays car là, on ne peut pas dire qu’il fasse beau, bien au contraire. Et c’est plutôt heureux que cette migraine dont j’ai tu le nom, pendant deux jours, pour ne pas lui faire cet honneur de la citer (je peux le faire, aujourd’hui puisqu’il semble qu’elle soit allée se faire mettre ailleurs), c’est plutôt heureux, donc, que cette migraine soit venue polluer mon espace... [Lire la suite]
06 novembre 2018

chut, faites comme si je n'étais pas là

S’il vous plaît, je vais vous demander de ne pas faire de bruit même si vous n’êtes venus que pour lire. Imaginez que vous êtes dans une bibliothèque publique et que des gens sont en train de travailler, vous ne violeriez pas leur besoin de silence ? Alors, aujourd’hui, ici, je vous en prie, faites la même chose. Faites comme si je n’étais pas là mais n’en profitez pas pour prendre toutes vos aises pour autant. Non, respectez ce lieu comme vous respecteriez votre propre maison. Et, dernière recommandation, laissez cet endroit... [Lire la suite]
25 juillet 2018

d’abord, 17, puis 9, ça fait : 9 et 7, 16, je pose 6 et je retiens 1 + 1 = 26

Pas forcément le plus motivé du monde, je suis parti à ma séance de torture avec mon coach personnel, Jérémy M. 24 ans, un peu pervers sur les bords, extrêmement sadique et l’air un peu innocent mais il ne faut pas s’y fier. Je n’étais pas très motivé car je me suis levé fatigué, ce matin et j’avais même mal aux cervicales et la tête. J’ai même cru que la bête était revenue, cette squatteuse de migraine mais non, tout a malheureusement disparu au moment du déjeuner. Malheureusement parce que si ça n’avait pas été le cas, j’aurais pu... [Lire la suite]
02 novembre 2017

sur place ou à emporter ?

Hier, jour férié parmi les vivants, je suis quand même allé travailler car moi, il n’y a pas beaucoup de cas où je n’y vais pas : le 1er mai, Noël et le Jour de l’An, sinon, j’y vais tout le temps, sauf si ça tombe un dimanche ou un lundi car là, quand même, j’ai le droit et le devoir de rester chez moi, comme n’importe quel salarié normalement constitué qui a deux jours de congés par semaine. Je pose cinq, je retiens deux, j’ajoute un et je retranche… non, j’ai beau regarder dans tous les sens, je n’ai bel et bien que deux jours... [Lire la suite]